Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Moniteurs d'Ateliers: Le travail protégé en Europe

6 Mars 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Lancé en août 2009, le projet européen IGOS, financé par le programme européen pour l’éducation et la formation tout au long de la vie « Leonardo da Vinci », avait pour objectif de comparer les modèles européens d’emploi protégé et d’insertion des personnes handicapées dans la vie active. Les partenaires viennent de remettre leur rapport.

Durant deux années, les partenaires allemands, autrichiens, belges, grecs, italiens, irlandais, portugais et l’Unapei se sont rencontrés à intervalle régulier pour échanger pratiques et expériences autour du travail protégé et des passerelles vers le milieu ordinaire.

L’existence, dans chacun de ces pays, de structures ayant pour vocation de permettre aux personnes handicapées intellectuelles d’accéder au travail tout en leur prodiguant un accompagnement d’ordre médico-social, est le témoignage même de l’utilité de ces structures. Dans les huit pays concernés, c’est d’ailleurs les financements publics qui permettent à ces structures d’exister et de fonctionner, démontrant l’ancrage du travail protégé dans le modèle social européen. Au-delà de ces grands traits communs, c’est pour le reste le constat d’une très grande diversité qui s’est imposé aux partenaires : histoire, terminologie, cadre juridique … chaque système s’est formé dans le creuset national.

Forts de ces constats, les partenaires européens ont formulé un certain nombre de recommandations pour que la valeur ajoutée du travail protégé soit pleinement reconnue à l’échelon européen. C’est d’abord en faveur d’une meilleure compréhension du travail protégé par les autorités européennes que plaident les partenaires. Face à la complexité et à la diversité des systèmes nationaux, il serait en effet illusoire pour l’Union européenne de vouloir intervenir dans ce domaine sans un travail comparatif de fond.

Des données comparables au niveau européen, une application plus stricte des législations nationales et de la directive sur l’emploi des personnes handicapées, le développement à l’échelle européenne d’échanges de bonnes pratiques et d’expertise dans le domaine du travail protégé et des lignes directrices pour le financement pérenne des structures de travail protégé sont par ailleurs autant de revendications formulées par les partenaires. diffusé sur UNIPEI.org

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article