Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Différent et compétent ...une histoire pleine de vie...

14 Mai 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

En 2000, 4 directeurs d’esat d'Ille-et-Vilaine (en Bretagne) s’interrogent sur la valorisation des travailleurs handicapés, qui contribue à la réussite économique des établissements. La Loi du 17 janvier 2002, dite de modernisation sociale, est en construction et prévoit de reconnaître la VAE, Validation des Acquis de l’Expérience. Très rapidement, se pose la question pour ces 4 directeurs de la reconnaissance des compétences des personnes qu’ils accompagnent et qui risquent d’être exclues de ce dispositif règlementaire. Ils mutualisent alors leurs moyens et proposent aux ouvrières et ouvriers des stages et expériences professionnelles divers au sein de leurs établissements.

Ils se réunissent autour d'objectifs communs :

- La reconnaissance des personnes en partant du principe que « personne ne sait rien faire » ;

- La lisibilité des métiers sur les postes de travail en se référant aux outils du droit commun ;

- La dynamisation des équipes ;

- Le développement de parcours professionnels, favorisant éventuellement l’insertion en milieu ordinaire de travail, dans une dynamique de gestion de ressources humaines ;

- L’ouverture de leurs établissements dans une perspective de coopération et de mutualisation

Une coopération interne aux établissements, qui rejaillit vers les partenaires

- A l'interne, au sein même des établissements et des associations ou organismes gestionnaires, mixant l'ensemble des catégories d’acteurs des organisations : travailleurs, moniteurs d’ateliers, directeurs, professionnels aux fonctions transversales et administrateurs.

- A l’externe :

- entre les partenaires du médico-social : les associations et organismes gestionnaires d’un même territoire et plus globalement de régions différentes, qui mutualisent leurs moyens au sein d’une gouvernance coopérative et partagée sur le dispositif Différent et Compétent

- entre des partenaires de secteurs différents :

- les entreprises,

- les acteurs de la formation et de l'éducation, les certificateurs des ministères,

- les acteurs de la recherche par l’intermédiaire d’universitaires et de chercheurs engagés dans la démarche,

- les acteurs de l’insertion comme ceux de l’insertion par l’activité économique,

- des acteurs institutionnels (conseil régional, conseil général, direccte, ARS…).

Valeurs et fondements:

Orienter selon le potentiel et non le manque

Les travailleurs handicapés accueillis en établissements spécialisés ont toujours été orientés en fonction de leurs inaptitudes et de leur handicap. Avec le dispositif Différent et Compétent, ils se trouvent engagés en fonction de leur potentiel, de leurs compétences et de leurs motivations. C’est un autre regard, qui ouvre d’emblée sur une mise en perspective. Il s’agit de libérer les potentiels enfermés dans les inaptitudes.

Un mode de gouvernance démocratique et participatif

Inspiré de la gouvernance associative - une voix, un homme ou une femme - aucune décision n’est prise de manière descendante. Ce sont les professionnels qui mettent en œuvre le dispositif au sein de leur établissement. Au-delà des intérêts économiques et stratégies développées, chacun se sent acteur dans une perspective de réciprocité. Depuis l'origine du projet, l'esprit de ce mode de gouvernance est resté inchangé, privilégiant la contribution de chacun en permanence. Différent et Compétent Réseau fonctionne aujourd’hui comme un « méta » réseau, favorisant le lien entre les associations, les fédérations et les réseaux de chaque pôle territorial.

Une culture professionnelle évolutive

Grâce à une mutualisation de moyens, la confrontation de pratiques et le partage d’idées, l'offre de services des établissements se trouve restructurée, axée davantage vers le devenir, le développement et l’évolution de la personne. Les projets d’établissement intègrent cette adaptation de l’offre qui implique un management interne dynamique où les professionnels, eux-mêmes valorisés par la démarche apprenante, progressent. Dans chacune des structures, une nouvelle culture professionnelle se construit en concomitance avec le cadre législatif stimulant des lois de 2002, 2005 et 2009. Par son ouverture sur le territoire et vers de nouveaux partenariats, le réseau prend corps et favorise des interconnexions entre toutes les hiérarchies des différents établissements. Pratiques, outils, postures sont mutualisés.

Des outils en permanence revisités et améliorés par les acteurs du réseau

Reposant sur des fondements conceptuels et pédagogiques aisément partageables, le dispositif est aujourd'hui également transférable vers d’autres publics en difficulté (IME, IAE, élèves « décrocheurs »). Par ailleurs, les outils conçus par les acteurs sont en permanence actualisés. Ces outils sont à la disposition de la personne, qui s'engage dans une démarche de reconnaissance de ses compétences, de son encadrant, de l'organisation responsable, du jury chargé de la validation.

Une dynamique permanente de recherche, formation, action

Dès l'origine du projet, les promoteurs associent chercheurs et tiers extérieurs. Un premier ouvrage est publié, sous la direction scientifique d’un expert, Patrice Leguy (juin 2007, éditions Érès). Un second vient de paraître en avril 2013, «Handicap, reconnaissance et formation tout au long de la vie - 295 esat en réseaux : lieux d’innovation sociale et d’ingénierie de formation » de Patrice Leguy, Christian Guitton et Pierrot Amoureux (Editions Érès, collection Empan). Ce nouvel ouvrage, réalisé par les acteurs du réseau Différent et Compétent, ouvre les portes des 295 esat engagés, pour certains dès 2002, dans le projet innovant “Différent et Compétent ” sur la reconnaissance des compétences des travailleuses et travailleurs handicapés. Les 35 auteurs, travailleurs handicapés, moniteurs, éducateurs, formateurs, directeurs d’esat, universitaires, sociologues, philosophes, responsables de projet livrent le fruit de leurs expériences qui s’inscrivent dans un profond mouvement de défi sociétal.

Régulièrement, des rencontres, colloques, tables rondes, assises sont organisés, associant systématiquement travailleurs handicapés, encadrants, responsables de direction, partenaires, valideurs des ministères, organismes de tarification et de contrôle, chercheurs et universitaires. L'action se trouve en permanence interrogée et enrichie par tous. Cet engagement dans une dynamique de modélisation, mêlant formation, recherche et action, contribue à construire un langage commun, à définir et faire évoluer des concepts de référence, objectiver la démarche. A terme, il la rend transmissible et reproductible.

diffusé sur Différent et Compétent..Le réseau

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article