Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Moniteurs d'ateliers espaces verts: Accompagner la VAE de vos ouvriers ...

1 Juin 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Travailleurs handicapés : le savoir-faire enfin certifié

Le CAC FORMATIONS depuis 1993,accompagne les ouvriers sur la professionnalisation des métiers en espaces Verts: A travers des modules de formation professionnalisants ( Taille de haies et arbustes, mécanique, conduite des tracteurs tondeuses, création parcs et jardins ect...Nos travailleurs sont des professionnels reconnus par leurs clients et par la concurrence..pour la qualité de leur travail...La VAE et la reconnaissance des Acquis en espaces verts sont maintenant une étape essentiellle dans leur parcours de professionnels! reportage...

Ça changera un peu les regards…

Au sein de l’ESAT Jean Saran (45), "quelque chose" a changé au cours des derniers mois. Des ouvriers deviennent de plus en plus autonomes ; une personne jusqu’alors quasi mutique a même parlé de son métier pour la première fois. Quant à Jérôme, il envisage de s’insérer à l’extérieur. "En ESAT, on est protégé, confie le jeune jardinier, mais je voudrais travailler seul, en équipe quand même… prendre mes responsabilités". A l’origine de ce changement : un projet pilote de Validation des Acquis de l’Expérience lancé début 2007. Menuisier depuis plus de vingt ans et non diplômé, Patrick en attend beaucoup. Grâce à la VAE, ses compétences pourront enfin être reconnues : "avant, le seul titre qu’on avait, c’était travailleur handicapé… Dire qu’on a un titre professionnel, ça changera un peu les regards".

Des gens de métier mais en situation de handicap

A ce jour, six personnes de l’atelier espaces verts ont engagé une VAE avec en vue, le Titre Professionnel d’ouvrier du paysage. Chargé des ressources humaines à l’ESAT Jean Pinaud, Marc Souet a imaginé cette opération**. "La professionnalisation devient une préoccupation liée à la réalité économique parce qu’il faut trouver des clients. Cependant, le pari de l’établissement est d’abord un pari sur l’homme. Toute l’équipe y croit, sinon, rien n’aurait été possible". Dès le départ, la démarche s’annonce en effet complexe. "Les ouvriers d’ESAT sont des gens de métier et la VAE est un outil génial pour valoriser les savoir-faire. Problème : ce dispositif reste inadapté à un public en grande difficulté et fragile devant l’échec. La question se posait de savoir comment rendre cette VAE accessible quand il y a de l’illettrisme, des troubles cognitifs, du langage ou de la perception."

Un accompagnement et un parcours aménagé

Des solutions originales vont permettre aux ouvriers de l’ESAT de valider leurs acquis, notamment la création d’un "portefeuille de compétences" individuel. "Dans ce classeur destiné au jury, chacun a produit des textes retraçant son expérience". Marc Souet précise que l’accompagnement a consisté ici à "les faire dialoguer afin de mettre en mots leurs savoirs pour coller au titre." Autre idée : l’utilisation de situations concrètes. "Si on doit donner les critères d’un bon passage du motoculteur, on parle de granulosité de la terre. Eux disent : je vais te montrer. Alors on a aussi fait des photos". Ensuite, nos candidats passeront trois modules échelonnés sur 18 mois, au lieu d’un unique grand oral. "Nous voulions aménager le processus sans toucher au référentiel" souligne Anne , responsable du Lieu ressources VAE au GIP Alfa Centre et principal appui de l’initiative.

L’expérimentation appelée à s’étendre

Plus qu’un certificat à décrocher en septembre prochain… Avec l’AFPA, Jérôme et les autres préparent cette dernière étape axée sur des activités techniques dont la pose d’arrosage intégré. Obtiendront-ils tous le titre visé à l’issue du parcours ? Une chose est sûre, Marc Souet envisage déjà de prolonger l’aventure avec les ouvriers des ateliers menuiserie et blanchisserie. En outre, cette expérimentation pourrait servir au plan national. Comme l’explique Anne Massip, "la DGAS* a créé un comité de pilotage où s’écrit le futur décret élargissant l’accès à la VAE pour les travailleurs en milieu protégé. Et ce comité s’inspire des actions menées en région Centre, en Bretagne, en Midi-Pyrénées… En tous cas, même si à Saran nous ne sommes pas encore arrivés au bout, c’est déjà une réussite. Il y a un véritable enjeu à développer les compétences partout où c’est possible."

* Sigles utilisés
ESAT : Etablissement et service d’aide pas le travail (ex-CAT)
VAE : Validation des acquis de l’expérience
DGAS : Direction générale de l’action sociale (Ministère du travail)
AFPA : Association nationale pour la formation professionnelle des adultes

** Cette opération découle d’un travail de recherche mené par Marc Souet, avant d’être recruté par l’ESAT Jean Pinaud, dans le cadre d’un mémoire de Master en Sciences de l’éducation à l’université de Tours (voir les liens).

toutes les formations Espaces verts sur le site:www.cac -formations.net

Site du CTNERHI - Télécharger le mémoire de Marc Souet
Document de la DGAS - Projet de décret sur la VAE en ESAT
Portail AFPA Handicap - Un dossier VAE et handicaps

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article