Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Des patrons différents

18 Octobre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

«Parmi nos salariés, 80 % sont en situation de handicap ». Monique Pinton, représentante de la société DSI Aquitaine (1), était présente, hier matin, au centre culturel du Plateau, dans le cadre du 8e Jardin d'entreprises proposé par la Ville, le Club des entreprises en partenariat avec la Mission locale, Pôle emploi et le centre d'aide à la recherche d'emploi d'Eysines (Care) ; la manifestation centrée, cette année, sur le thème du handicap accueillait une quinzaine de stands.

Accident de la route

Spécialisée dans les prestations de services en matière de saisie informatique, DSI Aquitaine est installée depuis 2010 rue de Breteil.

« La moyenne d'âge de nos salariés est de 44 ans. Ils sont une vingtaine et souffrent de différentes pathologies. Nous devons avant tout respecter les contre-indications médicales et nous ne sommes pas obligatoirement tenus au courant du handicap dont souffrent nos employés, certains n'étant pas visibles » précisait Monique Pinton.

« Ils sont tous, sauf un, embauchés en CDI. Mais dans certains cas, cet emploi leur permet de remettre le pied à l'étrier après un accident de la route. Il s'agit alors d'un tremplin pour retourner travailler dans une entreprise ordinaire. D'ailleurs nous les encourageons à le faire, même s'ils ont envie de rester avec nous. »

« Pour le reste nous sommes une société comme une autre, nous devons trouver des clients pour tourner, pour rester viable. En fait, nous sommes dans une démarche à la fois économique et sociale ».

Une secrétaire à temps partiel

Le stand voisin était occupé par Valérie Paulmier dont l'auto-école La bonn'attitud est installée avenue du Médoc. La gérante vient d'embaucher, à temps partiel, une secrétaire en situation de handicap. « Pour cela, je vais recevoir une aide financière de l'État, mais ce n'est pas la raison de cette embauche » précise Valérie Palmier qui se dit très attentive à ceux qui ont été confrontés « à un accident de la vie ». « Vous savez, ça va très vite et cela peut arriver à tout le monde ». L'auto-école qu'elle dirige est prête, par ailleurs, à accueillir des élèves handicapés. « J'ai acheté une voiture automatique qui sera bientôt dotée d'équipements spécifiques ».

La gérante fera appel, pour cela, à la société ACA, spécialisée dans les véhicules adaptés, également présente, hier, sur le salon.

(1) Distributions services industriels.

Des patrons différents

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :