Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Publié depuis Overblog

8 Décembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Restauration

Un ESAT Hors les Murs pour assurer le service de restauration d'un employeur public… Un modèle gagnant-gagnant à l'INRA de Rennes.

L'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) de Rennes travaille, depuis le milieu des années 1990, avec des ESAT (Etablissements et Services d'Aide par le Travail) via la mise à disposition de personnel pour la restauration, l'entretien des locaux et un marché de prestation de service pour l'entretien des espaces verts. En 2006, ce recours à la sous-traitance a pris un autre visage avec l'externalisation complète du service de restauration du site INRA de Le Rheu (à proximité de Rennes) auprès d'un ESAT Hors les Murs : l'ESAT Le Pommeret. Ce recours au secteur adapté qui concerne des prestations à valeur ajoutée est une réelle réussite et un exemple à suivre !

Des prestations de qualité et une satisfaction réelle des usagers

Le restaurant de l'INRA Rennes emploie une douzaine de personnes en permanence :

2 cuisiniers encadrants et 8 à 10 jeunes en situation de handicap, en formation, qui découvrent ou approfondissent le travail dans le secteur de la restauration. 250 couverts sont ainsi servis chaque jour au personnel de l'INRA . Comme le souligne Edwige Lassalas, directrice adjointe des services d'appui à la recherche de l'INRA Rennes : « Tout le monde est très satisfait de la prestation. D'autant plus que notre prestataire veille à l'amélioration constante de son offre de service ». L'ESAT Le Pommeret n'hésite pas, en effet, à faire appel au chef d'un lycée hôtelier pour former ses équipes et proposer une cuisine différente, plus gastronomique. La démarche menée est totalement partenariale entre l'ESAT et l'INRA : recherche de produits locaux et bio, participation de l'ESAT à la création d'une plateforme de produits Bio pour la restauration collective…

En lien avec la mission sociétale de l'INRA

Gilles Monod, en charge de la mission développement durable au sein de l'INRA , également usager du restaurant, se fait porte-parole de la satisfaction générale : « A titre personnel, je trouve la dimension relationnelle avec les jeunes qui travaillent au restaurant très importante. Faire un retour sur la qualité de leur travail est enrichissant ». Grâce à leur formation au sein de l'ESAT , certains jeunes ont ainsi pu réaliser une VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) et plusieurs ont pu rejoindre le milieu de travail ordinaire. « De par notre fonctionnement, nous avons la culture d'accueil des personnes en formation donc nous jouons le jeu. Cela fait partie de la mission sociétale de l'INRA : nous n'avons pas de raison de mettre des limites restrictives à notre mission de formation ».

Une démarche conjointe des représentants du personnel, des usagers de la cantine et de la direction de l'INRA

Retour arrière. En 2005, le service Restauration, alors géré en régie directe par l'INRA , avec mise à disposition d'un travailleur handicapé par un ESAT , doit faire face à plusieurs départs en retraite rendant nécessaire un recours à la sous-traitance. Les représentants du personnel et les usagers de la cantine expriment alors le souhait d'une dimension sociale (appel à un ESAT ) et durable (travail avec des produits locaux) pour le choix du sous-traitant, souhait partagé par la direction de l'INRA Rennes. La mise en concurrence est lancée dans le courant de l'année 2005. L'ESAT Le Pommeret remporte la consultation et le marché prend effet au 1er janvier 2006. Lors d'un nouvel appel d'offres en 2009, le marché a été réattribué à l'ESAT Le Pommeret pour 4 ans.

Une implication quotidienne dans les projets de l'INRA

Une partie de l'entretien des espaces verts est également sous-traitée à l'ESAT Le Pommeret. L'INRA dispose, en effet, de 10 hectares de terrain qu'il souhaite traiter via une gestion différenciée des espaces verts. L'équipe de l'ESAT est totalement impliquée dans la définition de cette gestion. Ainsi, la création d'un refuge en partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO ) est « appliquée avec entrain et forces de propositions fréquentes par les personnels de l'ESAT », indique avec enthousiasme Gilles Monod. Idem pour le travail réalisé conjointement entre l'INRA et l'ESAT sur la gestion et la valorisation des déchets de restauration. Une expérimentation a été menée sur des dispositifs de compostage des déchets de restauration : la démarche se poursuit et le compost est utilisé dans les espaces verts de l'INRA !

Un partenariat gagnant / gagnant

Faire appel à un ESAT Hors les Murs n'est pas une chose anodine, cela se prépare :

« Il faut par exemple, anticiper le fait que tous les postes doivent être doublés. », comme le souligne Edwige Lassalas, « En matière d'adaptation des locaux professionnels et sanitaires pour le personnel, nous avons dû effectuer une réfection totale des vestiaires et repensé l'aménagement du restaurant pour avoir les espaces de travail nécessaires ».
Mis en place dans de bonnes conditions, le recours au secteur adapté pour des prestations à valeur ajoutée, dans un cadre « Hors les Murs » notamment, est une expérience « gagnant-gagnant » qui fonctionne : l'ESAT et son personnel s'investissent dans la vie de l'INRA et l'employeur public trouve une réelle qualité de prestation, tout en augmentant son nombre d'unités bénéficiaires!

d'après l'articule diffusé sur le journal emploi FIPHFP

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article