Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Educateur technique spécialisé: un diplôme encore méconnu dans le secteur médico-social...

27 Février 2017 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

 

Les éducateurs techniques peuvent être considérés comme les héritiers d'une véritable tradition d'encadrement et de formation professionnelle de jeunes en difficulté. Dès la fin du XIXème siècle, par exemple, des contremaîtres d'atelier encadraient ainsi les jeunes "marginaux" placés dans les colonies agricoles.

Les éducateurs techniques (non diplômés) et éducateurs techniques spécialisés (titulaires du nouveau DEETS) travaillent, aujourd'hui, le plus souvent, au sein d'instituts médico-professionnels (IMP) et de centres d'aide par le travail (CAT), ainsi que, pour un certain nombre, dans des structures appartenant au secteur de l'insertion par l'activité économique (IAE).

Fait exceptionnel parmi les professions du social, celle-ci est majoritairement masculine, les hommes représentant 86 % des effectifs, qui s'élèvent à environ 10 000 personnes (selon des chiffres de 2002). Plus des deux tiers des ETS sont employés dans le secteur privé, en CDI et à temps plein pour la plupart.



Un nouveau diplôme d'Etat:

Souvent issus du monde de l'entreprise, ces éducateurs possèdent obligatoirement des compétences techniques initiales : menuisier, plombier, serrurier, cuisinier... D'où une connaissance concrète du monde du travail et une culture professionnelle qui débordent le strict cadre de l'action éducative.
En dépit de cette identité particulière, leur spécificité a longtemps été discutée, jusqu'à la création, en 1976, du certificat d'aptitude aux fonctions d'éducateur technique spécialisé (CAFETS), de niveau III.
Engagée depuis plusieurs années, la réforme de ce certificat est devenue réalité, en novembre 2005, avec la publication au Journal officiel du décret instaurant le diplôme d'Etat d'éducateur technique spécialisé (DEETS), toujours de niveau III, dont les dispositions sont applicables à partir de la rentrée 2006. Les titulaires du CAFETS deviennent, de droit, titulaires du DEETS.
Alors que le CAFETS était destiné aux personnes assurant la formation technologique, l'adaptation ou la réadaptation professionnelle de personnes inadaptées ou handicapées, le DEETS atteste, désormais, des compétences de professionnels chargés de l'intégration sociale et de l'insertion professionnelle de personnes présentant un handicap ou des difficultés d'ordre social ou économique.


Accès et organisation de la formation

Le diplôme est accessible aux candidats en emploi ou en formation initiale, sélectionnés par les établissements, publics ou privés, qui dispensent des formations sociales initiales et continues (les modalités de la formation ont été fixées par un arrêté du 26 janvier 2006, paru au JO du 3 février).

Ont notamment accès à la formation les candidats qui :
¤ justifient d'un diplôme en travail social au moins de niveau IV ;
¤ possèdent la qualité de moniteur d'atelier ou d'éducateur technique et ont suivi une formation spécifique d'au moins 320 heures ;
¤ sont titulaires du baccalauréat professionnel ou technologique et attestent de deux années d'expérience dans le domaine du diplôme ;
¤ sont titulaires d'un BEP, d'un CAP ou d'un certificat d'aptitude aux fonctions de d'aide médico-psychologique, et justifient de trois ans d'expérience professionnelle.

D'une durée totale de trois ans, la formation comprend au moins 15 mois de stage pratique et 1 200 heures d'enseignement théorique, réparties en sept unités de formation. Les candidats titulaires d'un diplôme en travail social peuvent bénéficier d'allègements ou de dispenses d'unités de formation.

Le diplôme est ouvert à la validation des acquis de l'expérience (VAE), à partir d'une durée totale d'activité cumulée de trois ans, le recteur décidant de la recevabilité de la demande. (sources TISF).

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article