Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Handicap psychique, handicap mental : quelle(s) réalité(s) en France ?

27 Septembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique

Handicap psychique, mental, cognitif : quelles différences ?

  

Le handicap psychique est la conséquence de maladies mentales (à ne pas confondre avec le handicap mental – voir plus loin –) entrainant un déficit relationnel, des difficultés de concentration, une grande variabilité dans la possibilité d'utilisation des capacités alors que la personne garde des facultés intellectuelles dites normales.
La reconnaissance du handicap psychique s’effectue souvent par l’observation des conséquences de la maladie mentale dans le vécu de la personne. Celles-ci peuvent donc être extrêmement variées en fonction des individus et de leur pathologie. De fait, il n’existe pas de définition arrêtée du handicap psychique.

Quelques exemples de maladies mentales pouvant induire un handicap psychique : troubles bipolaires, troubles dépressifs, schizophrénie, paranoïa, névroses obsessionnelles, burn-out

On parlera de déficience intellectuelle ou de handicap mental lorsque le développement intellectuel de la personne sera inférieur à la moyenne, entrainant un fonctionnement altéré de l’ensemble des fonctions cognitives. En clair, la personne aura un niveau de Quotient Intellectuel (QI) très inférieur à la moyenne, en dessous de 70.
En revanche, on parlera de handicap cognitif lorsque seules certaines fonctions cognitives sont touchées, n’entrainant pas forcément une réduction globale du niveau intellectuel. C’est par exemple le cas des troubles DYS (dyslexie, dyspraxie etc…).

Les fonctions cognitives

Elles permettent l’acquisition, le stockage, la transformation et l’utilisation des informations.

  • la mémoire
  • le langage
  • le raisonnement
  • l'apprentissage
  • l'intelligence
  • la résolution de problèmes
  • la prise de décision
  • la perception
  • l'attention

Bien que méconnus, les troubles mentaux et psychiques sont pourtant un enjeu de santé publique :

Le handicap psychique

  • 1ère cause d’invalidité reconnue par la Sécurité Sociale : 27% des personnes entrent chaque année dans le régime de l’invalidité
  • 700 000 personnes handicapées psychiques en France (2014)
  • 1 demandeur sur 2 d’Allocation Adulte Handicapé (AAH) souffre d’une maladie mentale
  • 1/3 de la population connaitra un trouble psychique au cours de sa vie

Le handicap mental

  • 12 millions de français sur 65 millions seraient touchés par un handicap et l’INSEE estime que 6,6% sont atteints d’une déficience intellectuelle
  • En France, environ 700 000 personnes sont en situation de handicap mental
  • Chaque année, entre 6 000 et 8 500 enfants naissent avec un handicap mental

 sources Pierre Lainé

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :