Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Merci Pascal!

21 Février 2021 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #VIE SOCIALE

  • Pascal Chambert, a marqué Moissac par son sourire et son engagement.
    Pascal Chambert, a marqué Moissac par son sourire et son engagement. 
 

La disparition récente de Pascal Chambert, adulte handicapé résident à la Maison d’Accueil Spécialisé de Moissac, est un événement douloureux pour ses proches, mais il est aussi un fait marquant dans l’histoire de l’accompagnement des personnes en situation de handicap en Tarn-et-Garonne.

Le 12 octobre 1961, Pascal Chambert arrivait parmi les siens. Qui pouvait se douter à cet instant là qu’il allait être à l’origine d’une formidable aventure humaine ? Dans cette société d’alors où il n’y avait que peu de place pour la différence, il est venu bouleverser les convenances, et a donné à ses parents le courage et la force de se battre pour lui permettre d’accéder à un statut de citoyen à part entière, de citoyen comme les autres. C’est ainsi que, dès 1963, avec 20 familles connaissant les mêmes difficultés, fut créée l’Apei de la région de Moissac qui allait connaitre une longue et fructueuse histoire et dont l’évolution s’est faite en parallèle de l’avancée en âge de Pascal. L’objectif: mettre en place une réponse adaptée à chaque étape de la vie, tel fut l’objectif de ces parents.

Pour répondre à ses besoins d’enfants et lui permettre d’acquérir des compétences, Pascal fréquenta l’IME, l’Impro, puis, il accéda au monde du travail, au CAT devenu aujourd’hui ESAT. Enfin, pour avoir un rythme plus en adéquation avec son avancée en âge, c’est à la MAS de Moissac, qui porte aujourd’hui le nom de son père, Gérard Chambert, qu’il passera les dernières années de sa vie.

Pour sa famille, il fut un révélateur, une cause à porter et à défendre au-delà de lui : construire une réponse adaptée pour chaque étape de la vie de toutes les personnes différentes, mener le combat pour faire reconnaitre leurs droits, être solidaire et s’entraider....

L’Apei dont il est à l’origine est devenue aujourd’hui une belle organisation : la fondation Opteo, qui, appuyée par l’action de l’association des amis de la fondation, l’Adapei 12-82, garde toujours ces belles valeurs de respect, de bienveillance et de solidarité qu’il a insufflé à ses débuts. Sous son impulsion, combinée à celle de tous les autres, la société a changé.

Au nom des personnes handicapées et de leurs familles, un simple mot : merci Pascal !

sources la Dépeche du Midi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :