Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

le CPF pour les personnes en situation de handicap

Rédigé par CAC-FORMATIONS

Les personnes en situation de handicap

Si vous êtes âgés d’au moins 16 ans, êtes admis en ESAT, et vous avez conclu un contrat de soutien et d’aide par le travail, vous bénéficiez d’un compte personnel de formation (CPF). 

1- Travailleur handicapé en ESAT

En tant que travailleur handicapé accueilli en ESAT, vous n’avez pas le statut de salarié soumis au Code du travail Vous ne bénéficiez pas d’un contrat de travail.

Cependant, vous devez signer, avec l’ESAT, un contrat de soutien et d’aide par le travail, conforme au modèle figurant à l’annexe 3.9 du Code de l’action sociale et des familles.

Ce contrat est conclu pour une durée d’un an et est reconduit chaque année par tacite reconduction.

Si vous êtes âgés d’au moins 16 ans, êtes admis en ESAT, et vous avez conclu un contrat de soutien et d’aide par le travail, vous bénéficiez d’un compte personnel de formation (CPF). 

Celui-ci est alimenté en droit à formation. Vous ou votre représentant légal pouvez le mobiliser afin de suivre, à votre initiative, une formation. Le compte ne peut être mobilisé qu’avec votre accord exprès ou celui de votre représentant légal. Les dispositions applicables, issues de la loi du 8 août 2016 citée en référence, figurent aux articles L. 6323-33 à L. 6323-41 du code du travail

Lorsque vous accédez à une action de formation professionnelle, vous bénéficiez d’un congé de formation qui vous dispense en tout ou partie de l’exercice de votre activité à caractère professionnel. Pendant la durée de ce congé de formation, vous bénéficiez du maintien de sa rémunération garantie.

 

2- Bénéficiaire de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés 

Vous êtes reconnus bénéficiaires de l’obligation d’emploi si vous êtes :

  1. Travailleurs reconnus handicapés par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées mentionnée à l'article L. 146-9 du code de l'action sociale et des familles ;
  2. Victimes d'accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et titulaires d'une rente attribuée au titre du régime général de sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire ;
  3. Titulaires d'une pension d'invalidité attribuée au titre du régime général de sécurité sociale, de tout autre régime de protection sociale obligatoire ou au titre des dispositions régissant les agents publics à condition que l'invalidité des intéressés réduise au moins des deux tiers leur capacité de travail ou de gain ;
  4. Bénéficiaires mentionnés à l'article L. 241-2 du code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de guerre ;
  5. Bénéficiaires mentionnés aux articles L. 241-3 et L. 241-4 du même code ;
  6. Titulaires d'une allocation ou d'une rente d'invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi n° 91-1389 du 31 décembre 1991 relative à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d'accident survenu ou de maladie contractée en service ;
  7. Titulaires de la carte “ mobilité inclusion ” portant la mention “ invalidité ” définie à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles ;
  8. Titulaires de l'allocation aux adultes handicapés.

 

2-  Alimentation des droits des bénéficiaires de l’obligation d’emploi

Depuis 2019, si vous êtes bénéficiaire de l’obligation d’emploi, vous bénéficiez d’une majoration de 300€ de vos droits dans la limite d’un plafond annuel de 800€ par an et d’un plafond total de 8000€.

Depuis le 1er janvier 2020, si vous avez fait connaitre votre situation à votre employeur, vous n’avez aucune démarche à effectuer. Votre situation sera mise à jour via les déclarations sociales.

Si vous n’avez pas souhaité faire connaître votre statut de travailleur handicapé à votre employeur, vous avez la possibilité de déclarer votre situation sur le site Mon compte formation. Cette déclaration reste strictement confidentielle et n’est utilisée que dans le cadre de l’alimentation du CPF.

Seules les périodes postérieures au 01/01/2019 sont acceptées. Vous pouvez saisir et joindre plusieurs périodes. L’alimentation de la majoration pour l’année 2019 a été effectuée à l’automne 2020.

 

3- Prise en compte des périodes d’absences ou d’arrêt de travail 

Certaines absences peuvent vous permettre de continuer d’acquérir des droits à formation, sont concernées :

  • Congés de maternité, de paternité et d’adoption
  • Congés payés 
  • Congés de présence parentale, de proche aidant 
  • Congé parental d’éducation

 

  • Absences à la suite d’un accident de trajet
  • Absences à la suite d’une maladie professionnelle
  • Absence à la suite d’un accident du travail ou de service
Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :