Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Publié depuis Overblog

25 Novembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

 

 

Alors que se tient la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’Unapei alerte sur la situation économique des Esat. Selon une enquête interne, les pertes d’exploitation entre mars et octobre sont estimées en moyenne à 320 000€ par Esat. « Bien sûr c’est une moyenne, puisque les établissements ont été plus ou moins impactés selon les secteurs d’activité, ceux de la restauration et de la sous-traitance industrielle étant les plus touchés », précise Patrick Maincent, vice-président de l’Unapei, chargé des questions d’emploi. Heureusement l’Etat a pris en charge la part de rémunération (20%) habituellement couverte par l’activité commerciale des établissements, leur permettant de réduire les charges. « Pour l’instant, aucun Esat ne va fermer à court terme, mais les établissements ont besoin d’avoir une activité économique pour donner du travail à leurs usagers, or la baisse d’activité a remis en cause des projets d’investissement ou de développement, explique-t-il. Sur le terrain les moniteurs d’atelier doivent s’adapter en permanence pour ne laisser aucun travailleur inoccupé ».

L’Unapei demande un plan de soutien

L’Unapei demande au gouvernement un plan de soutien économique pour compenser les surcoûts liés au Covid, les pertes d’exploitation, soutenir l’investissement et l’innovation. « Il faut pouvoir rechercher de nouveaux marchés et investir pour créer de nouvelles activités, poursuit Patrick Maincent. Depuis des années l’Unapei plaide pour diversifier les activités et avoir plus d’activités propres et moins de sous-traitance, qui est toujours une variable d’ajustement ». Il y a un an, suite à un rapport Igas, la secrétaire d’Etat chargée du handicap Sophie Cluzel avait annoncé, dans le cadre de sa stratégie pour l’emploi des personnes handicapées, la tenue d’une concertation pour repenser le modèle des Esat. « Un an plus tard nous demandons que cette concertation soit effectivement mise en œuvre, il en va de l’avenir des Esat », martèle l’Unapei.

Guillaume LARNIER

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :