Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Le financement de la formation des travailleurs handicapés en ESAT

30 Juillet 2013 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Le financement de la formation des travailleurs handicapés en ESAT... Mode d'emploi:

Pas toujours simple... de monter le plan de formation à destination des ouvriers d'ESAT ,nous confie Claire DELRIEUX,chargée des formations à l'ADAPEI. Outre le financement des fonds recueilli par le PAUF (Plan de formation pour les établissements cotisants pour leurs ouvriers) d'autres sources existent... Mode d'emploi:

Le financement de la formation des travailleurs handicapés en Etablissement et Service d’Aide par le Travail, est conçu en trois enveloppes distinctes.

Un premier budget (enveloppe 1) est destiné aux formations définies au sein de votre ESAT. Le second (enveloppe 2) est consacré aux actions considérées comme des priorités nationales par Unifaf. Le troisième (enveloppe 3) concerne les actions collectives régionales proposées par votre délégation régionale Unifaf.

Les possibilités de financement au titre de l’enveloppe 1 : Chaque année, l’adhérent peut bénéficier de l’équivalent de 60% de la somme qu’il a versée l’année précédente, abondement de l’Etat compris, pour financer l’ensemble des formations destinées aux travailleurs handicapés avec une attribution minimale de 2.000 Euros par an. Pour ce faire, ces dernières doivent rentrer dans le cadre des actions définies dans la Convention signée entre l’Etat (DGCS / DGEFP) et Unifaf.

Les possibilités de financement pour l’enveloppe 2 : Les actions de formation entrant dans le cadre des priorités nationales définies annuellement par le Conseil d’administration paritaire d’Unifaf peuvent bénéficier d’un financement complémentaire sur cette enveloppe.

Les possibilités de financement pour l’enveloppe 3 : les actions sont définies par votre délégation régionale Unifaf dans le cadre du programme "actions collectives régionales" au sein des "Actions prioritaires régionales (APR)".

Dépenses pouvant être financées par Unifaf :

  • frais pédagogiques : Pris en charge ainsi que les frais liés à l’embauche d’un aidant extérieur. Exemple : frais d’un interprète en langage des signes nécessaire pour permettre à la personne de suivre sa formation.
  • frais annexes : Les frais de transport, d’hébergement et les repas sont pris en charge dans la limite des plafonds fixés par Unifaf. Cela peut également être le cas pour l’accompagnant extérieur, si les besoins d’accompagnement sont clairement établis.
  • La rédaction

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

D.LAPI 30/07/2013 15:53

Je vous rejoins la formation des ouvriers travailleurs handicapés ne s'improvise pas... Laissons là à des formateurs connaissant bien notre secteur avec une expérience accomplie de notre milieu..Nous viendrait t'il à l'idée de former nos moniteurs d'ateliers avec..... des intervenants ne connaissant pas notre secteur... où de "trouver"un organisme Lambda comme je vois parfois... simplement par ce qu'il n'est pas cher... imaginons la tête de nos C.E et de leurs élus... quel tintamarre.... N'oublions jamais.... si nos ouvriers handicapés n'étaient pas là... nous ne serions abscents aussi... Soyons de bons professionnels exigeants,il en va de notre crédibilité. Dominique LAPIERRE Directeur de Complexe ESAT/EA/Foyers de Vie

J.Pierre RAULY 30/07/2013 16:01

Moniteur d'atelier diplômé depuis 10 ans,nous nous formons toujours.. en formation continue au sein de notre association ADAPEI 92,c'est essentiel, Etre moniteur d'atelier c'est animer une équipe d etravail organiser son atelier (gestion économique mais surtout humaine,)connaitre et gérer les pathologies et handicaps...
Nous nous formons en permanence Outils d'évaluations en ESAT, Maitrise de la Qualité accompagnement des travailleurs..ect. Le CAC FORMATIONS et ces formateurs tous issus de notre secteur et anciens Educateurs techniques Spécialisés
Psychologue, directeur d'ESAT nous accompagnent sur des formations pratiques et vivantes toutes tirées du terrain... essentiel celà ,j'en profite d'ailleurs pour saluer toute l'équipe pédagogique du CAC FORMATIONS.
amities J.Philippe RAULY Directeur Adjoint

Alex 30/07/2013 16:00

Bonjour Laurent, ENFIN !! Que n'avez vous donc posé votre question plus tôt! Je viens sur ce forum depuis environ 4 ans,et c'est vrai qu'à pars des questions sur la VAE, ou sur la formation initiale d'ETS ou de moniteur d'atelier ,e n'ai jamais lu de question concernant la formation continue... J'ai deux CAP, et je suis aussi diplômé formateur d'adultes (AFPA, aprés plusieurs emplois auprés des jeunes et adultes en difficulté j'ai accepté un CDI d'éduc Technique dans un IMPRO pour une grande institution,au bout de quelques années j'ai commencé à m'interroger sur ma pratique:il me semblait qu'il y avait plus efficace pour aider ces jeunes à s'insérer que leur proposer une place pour le restant de leur vie en CAT "classique".. J'ai postulé pour être Moniteur Principal à la création d'un ESAT "intermédiaire hors murs". J'y exerce depuis 4ans. Alex

Laurent 30/07/2013 15:59

Moniteur principal depuis 20 ans en ESAT, je fais un constat: les moniteurs d'ateliers se forment peu,ne partent pas ou plus en formation: Production ,quotidien ... Plans de formations,.. très sollicités.. et pourtant les enjeux dans notre travail quotidien n'ont jamais été aussi importants: Populations accueillies d'adultes handicapés qui changent, V.A.E de souvriers, productions économiques qui se modifient... le monde change..serions nous les seuls à ne plus se formez.J'aimerais avoir vos ressentis sur ces difficultés amities Laurent

DEBROCA 30/07/2013 15:58

C'est vrai... Etre moniteur d'atelier aujourd'hui ,c'est animer une équipe de travail, organiser la gestion et le suivi économique de l'atelier ,connaitre et prendre en compte les besoins des travailleurs handicapés ,manager,communiquer,former,accompagner la VAE.... des ouvriers.... et je dois en oublier... Savez vous que dans les statistiques de notre OPCAC UNIFAF,se sont les moniteurs d'ateliers qui partent le moins en formation... contrairement aux personnels éducatifs... et même de services généraux....

Face aux enjeux mais aussi aux nouvelles populations rentrantes (malades mentaux ,troubles du comportement...) d'activités économiques changeantes...et de la faiblesse des qualifications (un moniteur d'atelier diplômé 2eme classe CQFMA se forme en 10 semaines)... et puis plus rien,même pas une formation continue de quelques jours pendant 20 ans... 34% des personnels d'ESAT n'ont pas de qualifications de moniteur d'atelier 2eme classe... n'est t'il pas opportun de réagir?
Pierre DEBROCA Moniteur Principal en ESAT