Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS
Articles récents
Lire la suite

Remises de diplômes et attestations de compétences de l’E.S.A.T

6 Juin 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle, #Moniteurs d'ateliers, #Espaces Verts

Remises de diplômes et attestations de l’E.S.A.T en espaces verts:

Ce sont 160 travailleurs handicapés de 16 Etablissements et Service d’Aide pour le Travail ( ESAT) de Champagne Ardenne qui ont été réunis à la salle des fêtes pour recevoir leurs diplômes et attestations obtenus grâce à leur participation à 6 actions de formations réalisées en 2013/2014 dont 116 Travailleurs handicapés,pour les formations Ouvriers du Paysage formations animées par le CAC FORMATIONS.

Un comité de pilotage ANDICAT*-UNIFAF* composé des responsables et de personnes chargées de formations d’UNIFAF propose chaque année des programmes d’actions et de formations pour les 2618 travailleurs handicapés des 28 ESAT que comte la Champagne Ardenne.
Pour 2013 ce sont 161 travailleurs qui ont pu bénéficier des 6 actions collectives pour un coût de 100.000 € ( 50% de la FSE - Fonds Sociaux Européens- et 50% des cotisations des 28 ESAT) et 650 travailleurs ont suivis des formations. Ces formations portaient sur les métiers du bâtiment , les certifications de compétences professionnelles niveaux 1 et 3 du titre ouvriers du paysage.
Aujourd’hui l’accession à formation professionnelle continue pour les travailleurs handicapés d’ESAT est devenue une réalité grâce à la mobilisation des ESAT, des équipes de direction et des moniteurs d’ateliers encadrant. Ces travailleurs gagnent en compétences professionnelles et sociales et sont reconnus dans l’exercice de leurs métiers Bravo aux lauréats et aux équipes d’encadrement !
*ANDICAT : Association Nationale des Directeurs et Cadres d’ESAT
*UNIFAF : Organisme Paritaire Collecteur Agrée des Fonds de Formation

Lire la suite

N'habite pas à l'adresse indiquée

4 Juin 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Vie Sociale, #Logistique

Découvrez les compétences des entreprises adaptées de l'APF en matière de gestion des NPAI au service de GDF Suez.reportage...

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Donner du sens aux bonnes pratiques de Bientraitance

1 Juin 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Dans le cadre d'un concours organisé par la Mutuelle Nationale Hospitalière un groupe d'étudiants infirmiers de 3ème année de l'école du Sud Est à Lyon ont réalisé un court métrage sur le thème de la bientraitance dans les soins. expressions...

Lire la suite

Formation Qualité à l'ESAT de DIOULAN

31 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Restauration, #Logistique

 Formation Qualité à l'ESAT de DIOULAN

Formation « qualité » au CAT de Dioulan Dans une logique de qualité des produits de pâtisserie fabriqués dans ses nouveaux locaux, l'atelier relais de l'ESAT de Dioulan, de l'association des Papillons blancs, vient de dispenser une formation à ses travailleurs handicapés. Une vingtaine de personnes a ainsi bénéficié d'un stage de trois jours, sur place, selon la méthode HACCP. Cette méthode s'adresse aux lisants comme aux non lisants; elle a pour objectif de permettre à chaque travailleur de faire le point sur son comportement en matière de réglementation sanitaire pour assurer une meilleure qualité du produit fini », explique Bertrand Verbanck, formateur au CAC FORMATIONS, organisme de formation basé à Agen. Méthode adaptée Cette formation obligatoire s'est déroulée en deux sessions (en juin et actuellement), séparant le personnel lisant du non lisant. «Par des supports audiovisuels et visuels, nous leur apprenons comment manipuler les produits, de la réception des matières premières, jusqu'à la distribution du produit». Ainsi, par groupe de dix, les travailleurs ont acquis les principes de base en matière de traçabilité, les bons gestes pour la sécurité alimentaire (en fabrication comme en entretien), la bonne tenue vestimentaire, les règles à respecter, les pièges à éviter... Mme Sitterlin, chargée de la formation aux Papillons blancs de Concarneau, a supervisé cette formation à Dioulan; elle viendra régulièrement répéter les techniques apprises avec les travailleurs. Un local aux normes Depuis cet été, l'atelier-relais est implanté dans ses nouveaux locaux (à côté de l'ancien), sur la zone de Dioulan. Sur 600 m², il dispose d'un matériel performant qui suit le principe de fabrication de la marche en avant. 35 personnes y sont employées et l'équipe d'encadrement est dirigée par Arlette Couppa. 20 ouvriers travaillent dans l'atelier pâtisserie traiteur qui propose des denrées pour les lunchs et réceptions d'une clientèle composée d'administrations, d'associations et de particuliers. 15 autres travailleurs sont affectés à des travaux ponctuels de sous-traitance (briquets, stylos, etc.).

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr

Lire la suite

Blocs de compétences et compte personnel de formation

29 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle

L’éligibilité des “blocs de compétences” au compte personnel de formation en débat...

Les “blocs de compétences” peuvent-ils individuellement figurer dans une des listes de certifications éligibles au compte personnel de formation ? C’est l’une des questions soulevées lors de la Matinée d’actualité organisée par Centre Inffo lC’est effectivement un point qui doit être réglé, a indiqué Alain Druelles, directeur adjoint éducation-formation du Medef, représentant ici le Comité paritaire national de l’emploi et de la formation (Copanef) : “En tout état de cause, si une certification est inscrite sur une liste, il serait logique que ses composantes soient également éligibles au compte personnel de formation.”

En effet, pour qu’une formation soit éligible au compte personnel de formation, deux conditions cumulatives sont à remplir : tout d’abord, que la qualification soit répertoriée soit au RNCP [1], soit à l’inventaire des certifications, soit en tant que CQP [2], ou qu’elle figure dans un CPRDFP (contrat de plan régional de développement des formations professionnelles), en région. Deuxième condition : qu’elle figure dans une liste nationale, régionale ou de branche. Le découpage de la certification en composantes dites “blocs de compétences” permettrait que le CPF puisse viser tout ou partie de la certification.

Éligibilité des composantes de certifications

George Asseraf, président de la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP), travaille avec la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle) pour déterminer la manière dont ces blocs pourraient être inclus dans les listes éligibles : “À titre personnel, je souhaite pouvoir voir figurer des blocs de compétences indépendamment de la certification prise dans sa globalité. Les composantes existent en dehors de la certification, ce qui justifierait d’adopter l’hypothèse d’une éligibilité sans que la certification le soit elle-même. La réflexion est en cours, nous devrions avoir une réponse assez rapidement sur ce point de la part de la DGEFP.”

Un éclaircissement qui semble nécessaire pour permettre aux organismes de formation et aux Universités d’avancer dans leur travail d’ingénierie de la certification, comme l’explique Alain Gonzalez, président de la Conférence des directeurs des Services universitaires de formation continue : “L’enjeu est de savoir comment découper nos diplômes nationaux et nos diplômes universitaires afin de les décliner en blocs de compétences pour les rendre éligibles au compte personnel de formation.”

Listes éligibles : la valeur d’usage des certifications comme curseur

La dynamique engagée par les instances paritaires responsables de l’élaboration des listes est gouvernée par l’intérêt que peuvent présenter des certifications en termes d’insertion professionnelle. D’où leur volonté d’une réflexion plus large et engagée de manière évolutive, comme l’explique Alain Druelles : “Les listes sont vouées à évoluer dès le courant de cette année. Deux révisions sont déjà programmées : une en mai et une en septembre.”

Et d’ajouter : “Le travail va plutôt consister à les enrichir, mais il n’est pas exclu qu’à terme des retraits soient opérés. Nous voulons faire en sorte que les personnes acquièrent une valeur sur le marché du travail. Notre curseur, c’est la valeur d’usage des entreprises sur une certification.”

Notes

[1] Répertoire national des certifications professionnelles.

[2] Certificat de qualification professionnelle.

posté par Pierre LALMIN Délégué national travailleurs sociaux

Lire la suite