Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS
Articles récents

Evaluation externe des établissements,A.R.S, et bonnes pratiques en institution

28 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile, #Handicap, #Hébergement Vie sociale, #Moniteurs d'ateliers

Le CAC FORMATIONS et ORES Qualité sa filiale Conseil et Certifications est habilité par l’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM)pour procéder à l’évaluation externe des activités et de la qualité des prestations des établissements et services sociaux et médico –sociaux en France métropolitaire et dans les Dom-Tom.

Evaluation externe Modalités:

Les évaluateurs ;

Nos évaluateurs sont tous issus du secteur médico-social et social et sont dans leur majorité des professionnels en activité. Ceux –ci possèdent les qualifications et compétences conformément à la législation (annexe 3-10 du CASF) :

- Etre un professionnel confirmé et reconnu par son expérience professionnelle du secteur social et médico-social,

- Disposer d’un diplôme de niveau II et avoir suivi une formation continue à la pratique de l’évaluation externe et des outils d’évaluation à la Qualité .(ISO ,Certifications H.A.S)

Notre méthodologie :

Ces outils sont notre déclinaison des préconisations présentes dans les orientations du décret n° 2007-975 du 15 mai 2007 relatif au cahier des charges pour l’évaluation des activités et de la qualité des prestations dans le secteur social et médico-social.

Notre charte des bonnes pratiques d’évaluation:

Chaque évaluateur signe un engagement de confidentialité avant toute intervention portant sur :

Le respect strict du champ d’évaluation

  • La confidentialité et devoir de réserve
  • L’impartialité et la transparence et l’intégrité dans ses décisions.
  • Ecoute et objectivité dans la rencontre des acteurs ( personnels,usagers,tiers) rencontrés.
  • Qualification : L’évaluateur en formation continue se maintient régulièrement à jour des référentiels et bonnes pratiques et textes de référence de l’ANESM .

Votre contact au 05.53.68.81.00 Laurent DEMATHIEU ores@cac-formations.net

Lire la suite

Une chocolaterie unique en son genre

28 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Restauration

sources You tube

Lire la suite

L'OREAL et les Entreprises Adaptées

21 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Logistique

Ce qui est formidable, c'est d'avoir la même qualité que celle que l'on peut attendre de n'importe quelle entreprise, mais avec ce petit supplément d'âme », commente Véronique Ralet, responsable RH de L'Oréal. Depuis son emménagement à Bruxelles, la division Belgique-Luxembourg de la multinationale sous-traite de multiples activités à une Entreprise Technique Adaptée...

posté par Karl et vu sur You Tube.

Lire la suite

le bonheur au travail: mode d'emploi...

20 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle, #société, #Moniteurs d'ateliers, #social

Le bonheur au travail? Est-ce vraiment possible? Et en particulier dans le secteur adapté et protégé dédié à l'insertion professionnelle des collaborateurs en situation de handicap. Ce court film tout en témoignages nous donne les pistes pour penser le bonheur au travail dans le secteur adapté et protégé et en particulier dans les entreprises adaptées et les ESAT de l'APF.

Lire la suite

Internet et ses dangers... Une action tournée vers les travailleurs handicapés d'ESAT

19 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Informatique, #Moniteurs d'ateliers

UTILISATION DE L'OUTIL INFORMATIQUE : RECHERCHER ET COMMUNIQUER SUR INTERNET

Contexte

L’outil informatique est de plus en plus présent au quotidien. Les travailleurs ESAT sont concernés par cet outil dont l’utilisation est un facteur de valorisation mais également de « normalisation ». Apprendre à utiliser un ordinateur et internet peut permettre d’être plus autonome dans la vie quotidienne : chacun pourra effectuer ses démarches administratives, ses recherches personnelles et/ou professionnelles, avoir accès à bon nombre d’informations. L’utilisation d’internet et plus particulièrement des réseaux sociaux donne l’occasion de communiquer avec d’autres personnes et de s’ouvrir aux autres. Cette démarche multiplie également les sources de risques et de mises en danger. Les informations quant aux consignes de sécurité, aux règles de confidentialité et au respect de la vie privée, ainsi que les mises en garde sur les possibilités d’escroqueries doivent être considérées avec le plus grand sérieux.

Objectifs

L’approche pédagogique du formateur développera de façon transversable permanente, les apports théoriques et les exercices pratiques. Le but recherché sera de multiplier les exercices pour chaque sujet abordé, afin de proposer un rappel permanent mais varié des connaissances à acquérir et de susciter au mieux l’intérêt des stagiaires. Cette stimulation permettra d’offrir aux participants au-delà d’un seul contenu pédagogique un réel contexte favorisant l’apprentissage. Afin d’individualiser au mieux les apports formatifs dispensés, il sera tenu compte dans la pédagogie des attentes exprimées par les stagiaires, de leur niveau de connaissances et de leur expérience préalable sur la thématique. - Pour les apports théoriques, le formateur introduira chaque notion par un débat interactif avec les stagiaires, permettant de déterminer et de répertorier de façon « impliquante » les connaissances des uns et des autres. L’intervenant s’attachera ensuite à compléter les lacunes observées ou à rectifier les erreurs formulées. - Pour les exercices pratiques et les différentes mises en situations proposées, les stagiaires seront arrêtés instantanément par le formateur en cas de repérage d’erreur. Ceci afin de ne pas aller trop loin dans la « non réussite » et d’être corrigé immédiatement.

Publics

Cette formation s’adresse aux ouvriers ESAT. renseignements sur le site:

www.cac-formations.net

Internet et ses dangers... Une action tournée vers les travailleurs handicapés d'ESAT
Lire la suite

Formations Logistiques pour les usagers ESAT

18 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Logistique, #Reconnaissance professionnelle

sources: publication AST Formation

Formations Logistiques pour les usagers ESAT
Formations Logistiques pour les usagers ESAT
Formations Logistiques pour les usagers ESAT
Lire la suite

Travail protégé chez nos voisins Belges...

17 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée

A Bruxelles, les entreprises de travail adaptées mettent à l’emploi 1.450 personnes en situation de handicap. En raison de leurs handicaps, la plupart de ces ouvriers et employés ne pourraient pas travailler dans le circuit « classique ». reportage...

Lire la suite
Lire la suite

Réforme de la formation professionnelle: Les changements pour les salariés

10 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société

 

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a présenté le 5 mars les grandes lignes de la réforme de la formation professionnelle qui fera l’objet d’un projet de loi au printemps 2018. La présidente de CSP, un organisme national de formation, Aurélie Feld, revient sur les points principaux.

Le gouvernement est-il allé trop vite dans sa réforme de la formation professionnelle ?

 La méthodologie du gouvernement ne me pose pas particulièrement de problème. Il a d’abord diffusé aux partenaires sociaux une feuille de route, mais ceux-ci ne sont pas allés jusqu’au bout, notamment sur le sujet de la gouvernance. Donc cela ne me choque pas que, dans un deuxième temps, le gouvernement ait repris la main. Par ailleurs, le besoin de réforme était assez urgent !

Pourquoi ?

Il fallait réparer ce qui a été raté lors de la réforme de 2015, lorsqu’on a supprimé le DIF (droit individuel à la formation) pour créer le CPF (Compte personnel de formation). En Allemagne, 53 % des salariés ont régulièrement accès à une formation. Dans les pays nordiques, c’est plus de 60 %. En France, nous sommes encore bien en dessous.

 

Que va changer pour les salariés la « réforme Pénicaud » de la formation ?

D’abord, le compte de formation va devenir plus lisible puisqu’il sera libellé en euros, et non plus en heures. Chacun saura s’il peut s’acheter la formation qu’il souhaite.

Les salariés ou demandeurs d’emploi pourront aussi choisir des formations plus innovantes, par exemple des formations « blended », c’est-à-dire qui mélangent le digital et les cours classiques en salle.

Ensuite, pour les actifs non qualifiés, les droits sont renforcés avec un crédit de 800 euros par an (au lieu de 500 euros pour les autres). Les salariés en temps partiels auront aussi des droits équivalents à ceux à temps plein. C’est très important car cela va bénéficier notamment aux femmes qui subissaient une forme de « double peine » : souvent moins qualifiées, elles accédaient aussi moins fréquemment que les hommes aux formations.

Et pour les organismes de formation comme le vôtre, qu’est-ce que la réforme va changer ?

Il va falloir que l’on s’adresse davantage directement aux salariés et peut-être un peu moins à leurs employeurs. Le référentiel de qualité auquel il faudra répondre pour être un organisme de formation certifié sera aussi plus strict ; c’est une bonne chose. En résumé, le but est de former beaucoup plus massivement les salariés et les demandeurs d’emploi en leur donnant accès aux formations dont ils pensent avoir besoin.

 

Toutes les Infos sur votre CPF et la réforme de la formation professionnelle:

 moncpf@overblog.com

 

Lire la suite

CPF apprentissage,insertion la nouvelle loi pour la formation professionnelle favorable aux personnes en situaiton de handicap

5 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #social, #société, #Reconnaissance professionnelle

Le gouvernement prépare pour le premier semestre 2018 une réforme visant à "améliorer les dispositifs d'insertion professionnelle" des personnes handicapées, ont indiqué lundi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la secrétaire d'Etat chargée du handicap, Sophie Cluzel.

 

Au premier jour de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, ces deux membres du gouvernement ont visité une agence de Pôle Emploi dans le XIXe arrondissement de Paris, qui leur a présenté plusieurs outils d'accompagnement dédiés. Elles devaient ensuite se rendre dans une PME.

A 19%, le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois supérieur à la moyenne nationale. Le taux d'emploi de travailleurs handicapés dans les entreprises privées est de 3,4% (emploi direct uniquement), alors que la loi leur impose depuis 30 ans d'atteindre les 6%, sous peine de pénalités financières. Cette obligation a été étendue par la loi de 2005 à la fonction publique, qui en est à 5,3%.

"Il va falloir passer à la vitesse supérieure", a déclaré devant la presse Mme Pénicaud. Mme Cluzel a précisé que la réforme en préparation pour le "premier semestre 2018" porterait non seulement sur l'obligation d'emploi, mais aussi, plus globalement, sur "une amélioration des dispositifs d'insertion, à la hauteur des espoirs et des attentes des personnes handicapées".

Il faudra étudier la façon de mobiliser et "mettre en réseau" les services publics de l'emploi, les entreprises, les associations et autres intervenants, selon les deux ministres. Elles veulent "faire de l'incitatif plutôt que du coercitif" en mettant en lumière les "bonnes pratiques" et en montrant aux entreprises "les avantages et les atouts" des personnes handicapées.

Mme Cluzel a également exprimé sa volonté de développer l'apprentissage, qui ne concerne actuellement que "1% des jeunes handicapés".

Le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé en septembre sa volonté de rénover les dispositifs d'insertion professionnelle des personnes handicapées.

Les inspections générales des affaires sociales (Igas) et des finances (IGF) doivent publier à la fin de l'année une enquête sur le mode de financement des fonds d'insertion Agefiph (secteur privé) et FIPHFP (fonction publique), tandis que l'ex-sénatrice Dominique Gillot mène jusqu'en mars une mission sur l'emploi des personnes handicapées.

A l'agence Pôle emploi, a notamment été présenté aux deux ministres un dispositif en cours de déploiement, destiné à l'accueil des demandeurs d'emploi déficients auditifs. Une tablette permet de se connecter en visio-conférence avec un interprète en langue des signes, qui traduit les échanges avec les conseillers.

Lire la suite