Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles récents

Une Nouvelle Blanchisserie à l'ESAT de TRAPPES

7 Mai 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Blanchisserie, #Moniteurs d'ateliers

Une nouvelle blanchisserie pour l'ESAT de la Mare Savin à Trappes, ce sont 12 nouveaux emplois créés pour cet ESAT Une inauguration saluée par la présence de Benoit Hamon, ministre de l'économie sociale et solidaire. Les salariés en ont profité pour l'interroger sur la question des marchés publics et de leur accessibilité au travail protégé..

Reportage...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

6 Mai 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle

La France bien placée en matière d'emploi des personnes handicapées..

Dans presque tous les pays européens, il existe, ainsi, mis à part les établissements pour les handicapés graves, trois grands types de réponses destinées aux adultes en matière d’activité : l’emploi normal, l’emploi subventionné et/ou accompagné, l’emploi protégé. Pour l’emploi ordinaire, la plupart des pays ont des lois de discrimination positive (un quota de travailleurs handicapés dans les entreprises en France, en Allemagne…) ou bien, pour d’autres, des mesures d’incitation fortes à l’emploi (comme au Danemark, par exemple). En ce qui concerne les emplois subventionnés, les entreprises qui embauchent des personnes handicapées perçoivent des aides destinées à compenser les coûts salariaux ; la Suède, avec 10,8 emplois pour 1000, ou la France, avec 6,3 (les emplois avec aide au poste), sont les pays qui ont la politique la plus forte dans ce domaine (source : OCDE 2003).
Le dispositif des abattements de salaire (une partie du salaire, au moins 50 %, est assurée par l’employeur, l’autre partie par l’Agefiph), qui a été remplacé par les emplois ordinaires avec aide au poste du fait de la lourdeur du handicap par la loi du 11 février 2005, est particulièrement intéressant pour favoriser la transition du milieu protégé vers le milieu ordinaire. Ce dispositif, peu connu, a tout de même permis la création de 12 000 emplois, 6 000 d’entre eux étant occupés par des personnes handicapées habituellement orientées en ESAT. Or la réforme de ce type d’emplois initiés par la loi du 11 février 2005 est peu adaptée aux personnes handicapées mentales et psychiques, ce qui mériterait très rapidement des inflexions sensibles.
En effet, si la position des pouvoirs publics n’est pas mise en œuvre de manière active et convaincue, les travailleurs handicapés risquent de subir, à court et moyen terme, un grave préjudice car 12 000 emplois – ce qui est énorme lorsque l’on considère les difficultés des handicapés à trouver un emploi – disparaîtraient à moyen terme. Les emplois accompagnés (support employment) existent sous différentes formes. Les personnes handicapées embauchées par les entreprises bénéficient d’importants soutiens psychosociaux, d’une durée variable, sur leur poste de travail (assistants individuels en Allemagne, équipes de suite en France). Pour le travail protégé, il y a des distinctions à opérer entre pays européens. Certains pays (par exemple la Suède, l’Angleterre, la Belgique) n’ont qu’une seule forme d’emploi, c’est l’atelier protégé ou l’entreprise adaptée qui sont autofinancés à 50 % ou 60 % par le travail de leurs employés. Cela signifie que l’emploi protégé est réservé à des employés relativement performants.

sources Lien social N°848/849

Lire la suite
Lire la suite

Remise des Certifications et diplômes aux usagers ESAT de la région Champagne Ardenne.

18 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Certifications & VAE

Saint-Martin-Sur-Le Pré.

Le 07 Avril 2016 ce sont les travailleurs handicapés de 16 Etablissements et Service d’Aide pour le Travail ( ESAT) de Champagne Ardenne qui ont été réunis à la salle des fêtes pour recevoir leurs diplômes et attestations obtenus grâce à leur participation aux actions de formations réalisées en 2015 notamment sur les formations Blanchisserie et Perfectionnement ,en atelier de conditionnement,pour 160 usagers,animées par le CAC FORMATIONS.

 

Un comité de pilotage ANDICAT*-UNIFAF* composé des responsables et de personnes chargées de formations d’UNIFAF propose chaque année des programmes d’actions et de formations pour les 2618 travailleurs handicapés des 28 ESAT que compte la régionChampagne Ardenne.

*ANDICAT : Association Nationale des Directeurs et Cadres d’ESAT
*UNIFAF : Organisme Paritaire Collecteur Agrée des Fonds de Formation

Remise des Certifications et diplômes aux usagers ESAT de la région Champagne Ardenne.
Remise des Certifications et diplômes aux usagers ESAT de la région Champagne Ardenne.
Remise des Certifications et diplômes aux usagers ESAT de la région Champagne Ardenne.
Remise des Certifications et diplômes aux usagers ESAT de la région Champagne Ardenne.
Lire la suite

L’aide par le travail..Protégé

14 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société

L’aide par le travail ,réflexions de professionnels...

L’existence même des ESAT pose la question du travail comme élément de statut social et construction identitaire.

Si le travail est un lieu de socialisation, il paraît évident qu’il soit proposé aux personnes atteintes d’un handicap mental ou psychique.

La construction de l’identité chez les personnes handicapées est souvent complexe car, d’une part, leur handicap fait écran à cette construction et, d’autre part, toujours à cause de ce handicap, beaucoup d’entre eux n’ont pas été au contact de structures sociales ou d’expériences pourvoyeuses d’identité (école, vie de famille, participation à une vie associative et citoyenne…). De ce fait, le travail pour les ouvriers et leurs parents est surinvesti.

Les personnes qui y travaillent se perçoivent-elles comme des professionnels à part entière ou la représentation de leur travail se fait-elle à travers leur statut de travailleur handicapé en structure médico-sociale ? Plus précisément, notre positionnement est le suivant : dans les ESAT, le contexte empreint de paradoxes, l’origine professionnelle des moniteurs d’atelier, les différents projets des travailleurs handicapés conduisent à la construction de représentations professionnelles hétérogènes. Les ESAT sont des lieux où l’on trouve des paradoxes. En voici quelques-uns :

  • la singularité même de leur mission, c’est-à-dire à la fois lieu de soutien à la personne et lieu de production ...

  • une entité commerciale qui ne peut pas s’agrandir sans l’autorisation de la DDASS et où il faut donc veiller à ce qu’il n’y ait pas trop de travail ...

  • le choix à faire entre un ouvrier « rentable » ou celui qui profitera au mieux de la structure médico-sociale.

Les moniteurs d’atelier encadrent les travailleurs handicapés dans leur activité à caractère professionnel au sein des ESAT. La formation qui leur permet d’accéder au Certificat de qualification à la fonction de moniteur d’atelier (CQFMA) se fait en cours d’emploi. Il faut donc déjà exercer dans cette fonction de moniteur pour être formé et il faut aussi avoir eu une activité professionnelle dans sa spécialité. Selon les établissements, l’envoi des professionnels en formation peut prendre des mois, pourtant ce temps de formation est souvent vivement souhaité par ces derniers, pour mieux comprendre les personnes qu’ils encadrent ainsi que leurs propres réactions à leur égard. Cette formation les fait passer d’une proximité à une conception plus réfléchie sur leur travail et leur fonction.

Les contraintes de travail des moniteurs d’atelier sont réelles : le transfert des connaissances et les difficultés d’apprentissage d’un public présentant des troubles cognitifs, la gestion des temps d’inactivité souvent porteurs d’angoisses pour les ouvriers de l’ESAT, les spécificités de beaucoup de ces travailleurs en situation de handicap qui ne respectent pas les codes sociaux d’usage. Ce sont des situations auxquelles les moniteurs doivent faire face alors qu’ils y ont été peu formés. Leur place entre action sociale et activité productrice est difficile à trouver et l’absence de culture professionnelle commune due à la grande diversité de leurs métiers d’origine ne va pas leur faciliter la tâche...Alors un nouveau challenge,oui ,la compréhension du puzzle se faisant en commun!

sources revue EMPAIN

Lire la suite
Lire la suite

Formations espaces verts et Travail protégé

7 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Espaces Verts, #Moniteurs d'ateliers

Très impliqué autour des différents métiers du paysage et des Espaces verts à travers ces différents stages professionnels,le CAC FORMATIONS a le plaisir de vous présenter un court métrage autour de la Sécurité sur le chantier en espaces verts,avec des acteurs du terrain... court métrage...

Lire la suite

1er salon Osez Nos Compétences en Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrennées

7 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société

1er salon Osez Nos Compétences en Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrennées

L'ARESAT-LR, association regroupant 38 ESAT du Languedoc-Roussillon, organise avec le Réseau Gesat le 1er Salon Osez Nos Compétences en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénnées, qui se tiendra le 14 avril 2016 au Corum de Montpellier.

Les ESAT et EA de la région y présentent leurs savoir-faire et leurs expertises dans de très nombreux métiers. Grands comptes, ETI, PME, acheteurs publics et privés, prescripteurs, DRH, chargés de mission handicap, chargés de mission diversité y sont attendus autour de 4 principaux axes.

DECOUVRIR

14 Pôles métiers : Les ESAT et EA exposants présenteront aux visiteurs la multiplicité de leurs métiers. L’espace s’organisera donc autour de différents pôles métiers qui ont pour objectifs de promouvoir l’ensemble des prestations réalisables et de prendre des contacts et fixer des rendez-vous.

COMPRENDRE

Tables rondes : Des tables rondes animées par des experts sur les thématiques du vieillissement des travailleurs, de l’insertion en milieu ordinaire et du développement des partenariats entre donneurs d’ordres et ESAT/EA.

AGIR

Le « Business corner » est, dans un endroit calme, un espace dédié aux rencontres directes entre donneurs d’ordres, ESAT et EA. Toutes les entreprises partenaires du salon et les entreprises invitées recevront en amont du Salon la liste des ESAT et EA exposants afin de pouvoir fixer un rendez-vous avec un ESAT et/ou une EA susceptibles de répondre à un besoin d’achats identifiés et/ou à une volonté de développer son volume de sous-traitance. Le planning des rendez-vous entre les acheteurs et les ESAT&EA sera assuré en amont par les organisateurs du Salon.

Espace lounge : pour poursuivre agréablement tout échange initié sur son stand.

PARTAGER

Café parole et soirée de gala : Un café parole sera organisé le matin et permettra aux travailleurs en situation de handicap d'échanger sur la thématique du travail. Une soirée de gala setra l'occasion de vivre un moment privilégié avec les donneurs d'ordre, les institutionnels et les Esat/Ea de la région.

Le lieu : le Corum, un lieu d’accueil d’événements de prestige qui bénéficie d’une localisation idéale.

Et la présence de Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion

Retrouvons-nous nombreux le 14 avril 2016 car "Ensemble, nous sommes plus forts".

En savoir plus sur le salon, cliquez Osez Nos Compétences

Le site de l'Association, cliquez Aresat LR diffusion (sources GESAT)

Lire la suite

Blanchisserie Hospitaliere et ESAT: un travail en commun

6 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Blanchisserie, #Moniteurs d'ateliers

Dans les coulisses de la blanchisserie interhospitalière...

Collecter, laver, repasser, plier et distribuer le linge de 28 établissements hospitaliers, telle est la vaste mission de la blanchisserie inter-hospitalière. Un monstre de la propreté qui tourne à plein tube.

Il y a dix mois, la blanchisserie interhospitalière, rue des Caillottes, s'est lancée dans une vaste opération de réfection et agrandissement de ses locaux. Demain, l'établissement, qui a doublé sa surface (passant de 2.200 m² à 5.000 m²) inaugure ses nouveaux locaux. Visite en avant-première de cette entreprise qui emploie 125 salariés et 45 travailleurs handicapés venus de l'ESAT KOENIGWARTER voisin,ayant bénéficiés pour ceux -ci de formations professionnalisantes Blanchisserie selon les normes ISO et RABC 14 065 par le CAC FORMATIONS.

Au point de départ de la chaîne : cinq camions qui arpentent les routes de l'Yonne et de la Seine-et-Marne pour collecter le linge sale de 28 centres hospitaliers, maisons de retraite et hôpitaux psychiatriques.

Pré-trié par le personnel médical, le linge débarqué à la blanchisserie suit ensuite un itinéraire précis, entièrement tracé sur informatique.

« Les confectionneurs placent une puce dans tous nos vêtements, ce qui nous permet d'avoir, sur informatique, l'historique de chaque habit, le nombre de lavages, de retouches, etc. », explique Marcel Genevois, le directeur.

Deux chaînes

La chaîne du grand nettoyage se décompose en deux parties : le côté artisanal où sont entretenus les linges de corps ; un côté industriel où défile draps, couvertures, alaises et serviettes-éponges.

Les usagers de l'ESAT interviennent dans le secteur artisanal où des fiches illustrées leur permettent de se repérer et de gérer leur linge. Les vêtements des hospitaliers, malades et résidents des maisons de retraite sont lavés par paquets de 36 kg. En une heure, 1.900 pièces repartent propres.

Dans la partie industrielle, autour des gigantesques machines qui trient, lavent, repassent et plient le linge, différents postes de travail sont installés. Des agents, qui tournent toutes les heures, réceptionnent le sale et le guide à travers les différentes laveuses qui avalent 50 kg de linge toutes les 150 secondes. « Toutes les pièces repartent emballées sous film, souligne Marie-Line Nain, responsable de la production. L'hygiène fait partie des enjeux primordiaux. Des analyses bactériologiques sont d'ailleurs effectuées une fois par mois par des équipes de la blanchisserie et deux fois par an par l'institut départemental d'environnement et d'analyses ».

Lire la suite

L'Entreprise Adaptée...une entreprise encore méconnue...

6 Avril 2016 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle

Reportage sur les entreprises adaptées. Exemple de l'ASTP, Groupe ETAPE. Le Groupe Étape est un groupement d'Entreprises Adaptées de Rhône Alpes qui emploie près de 600 personnes, sur trois principaux sites : Saint- Etienne, Montbrison et Roanne (23.000m²). Il intervient dans les domaines de la sous traitance sur site ou de l'externalisation de production ; et offre des prestations tels que l'assemblage, le câblage, l'usinage, le contrôle à façon, le conditionnement manuel, la confection, le sablage, la mécano soudure, le thermoformage, le conditionnement à façon (blister), les espaces verts, et certains services tertiaires administratifs (mailing, numérisation)... ( posté par Pierre DEBENIEUX ,responsable d'Entreprise Adaptée )

Lire la suite