Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

accompagnement professionnel

Quand on apprend, le moindre progrès est une victoire.

5 Novembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique

 

La 6ème édition des Journées Nationales d'Action contre l'Illettrisme vient de finir. Le thème de la campagne nationale pour cette nouvelle édition met à l'honneur les victoires des personnes confrontées à l'illettrisme, en valorisant leurs parcours à travers une série de portraits. 

Cette campagne est le fruit d'un travail local et collaboratif. L'ANLCI a en effet proposé aux structures de personnaliser cette campagne, en demandant aux apprenants accompagnés de poser devant l'appareil photo. Ils pouvaient décidés de choisir un qualificatif qui représente selon eux " le sentiment éprouvé à l’issue de leur formation, illustrant souvent leur gain d’autonomie au quotidien."

Le CAC FORMATIONS  et EPALE soutiennent les actions de l'ANLCI et diffuse à travers un blog les clichés de cette campagne. 

Pour toute information : jnai@anlci.fr (link sends e-mail)

 

 

Lire la suite

Publié depuis Overblog

4 Novembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #insertion par l'économique, #Moniteurs d'ateliers

[Inclusion] 1 milliard d'euros consacré en France à l'insertion par l'activité économique

 

Lors d'une visite sur un chantier d'insertion "Ateliers sans frontières", chantier qui emploie des personnes en réinsertion avec le recyclage, Emmanuel MACRON et Muriel PENICAUD ont annoncé vouloir consacrer 1 milliard d'euros à l'insertion par l'activité économique. 

L'insertion par l'activité économique 

L'insertion par l'activité économique est un secteur qui permet aux personnes les plus éloignées de l'emploi de bénéficier d'un accompagnement renforcé pour faciliter l'insertion professionnelle.  3381 structures de l'insertion par l'activité économique oeuvrent en France à cet accompagnement. Elles sont des associations intermédiaires, des ateliers et chantiers d'insertion, entreprises d'insertion ou encore entreprises de travail temporaire d'insertion. Ces structures de l'insertion par l'activité économique signent avec l'Etat des conventions leurs permettant d'accueillir et d'accompagner les personnes. 

 

 

Les moyens annoncés pour réussir ce pacte de l'ambition 

- Une information mieux partagée entre les acteurs mobilisés pour l'inclusion. Une plateforme de l'inclusion devrait être mis en ligne ces prochains jours. 

- Une mobilisation générale pour une diffsuion à grande échelle des bonnes pratiques. 

- Des moyens financiers à la hauteur des enjeux

Des engagements à prendre 

Les engagements annoncés dans la synthèse du pacte de d'ambition pour l'insertion par l'activité économique mettent l'honneur en premier lieu l'accompagnement des personnes selon leurs besoins. La création d'un CDI d'inclusion est une mesure annoncée pour répondre à cet engagement. Pour atteindre l'objectif de 240 000 personnes en parcours dans l'activité économique, le gouvernement mise sur l'émergence de nouvelles structures et compte accompagner ce déploiement. En annonçant rallier les entreprises et les acteurs publics de l'inclusion, le France envisage la création d'un campus pour former les dirigeants à l'inclusion. Les deux derniers engagements du pacte concernent l'ancrage territorial en renforçant notamment la gouvernance de l'insertion par l'activité économique et la simplification, digitalisation et co-construction en confiance. 

Pour aller plus loin, consulter la synthèse du Pacte d'ambition pour l'insertion par l'activité économique (link is external) et le rapport complet (link is external)

Source : Ministère du Travail 

 

Lire la suite

Muriel Pénicaud : « 100 000 nouveaux emplois seront accessibles aux personnes en situation de handicap d’ici 2022 »

11 Octobre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique, #Entreprise adaptée, #Accompagnement professionnel

 

 

 

 

Selon les derniers chiffres de l’INSEE, seules 43 % des personnes en situation de handicap sont actives contre 72 % des 15-64 ans : comment  ce chiffre ?

Aujourd’hui, 24% des personnes en situation de handicap ayant un emploi ont le bac ou plus. C’est 49% pour les personnes valides. Comment voulez-vous garantir un emploi durable avec un faible niveau de qualification ? Ce constat signifie que si je suis une personne en situation de handicap, j’ai deux fois plus de chance d’être au chômage qu’une personne valide. C’est inadmissible. Il faut que l’emploi devienne inclusif et nous devons garantir la formation pour tous.

Quels sont,  les freins de l’entreprise à embaucher des personnes en situation de handicap ?

Les aprioris ! Au-delà de la loi, ce sont nos comportements que nous devons faire évoluer. Une personne handicapée doit pouvoir accéder au milieu ordinaire. J’en suis convaincue, la diversité est une nécessité économique et sociale. Pour que plus de personnes handicapées accèdent aux entreprises ordinaires, le périmètre de l’obligation d’emploi est désormais apprécié au niveau de l’entreprise. Par exemple, pour un secteur comme la banque, organisé en réseaux d’établissements comptant souvent moins de moins de 20 salariés et donc non soumis à l’obligation de déclaration, la comptabilisation au niveau de l’établissement était synonyme d’une certaine forme d’exemption. Ce sont donc plus de 100 000 nouveaux emplois qui seront ouverts aux personnes en situation de handicap d’ici 2022.

Les jeunes en situation de handicap ne représentent que 1 % des apprentis : face à ce constat que prévoit le gouvernement ? 

Le développement de l’apprentissage pour les personnes handicapées est un de nos chevaux de bataille. Avec seulement 3 % des salariés en situation de handicap dans les entreprises et 1 % des apprentis, notre société n’est pas assez inclusive. Avec la loi #AvenirPro, nous agissons pour développer les compétences. Dès 2019, il y aura un référent handicap dans chaque centre de formation d’apprentissage et une aide systématique et supplémentaire sera apportée à chaque apprenti en situation de handicap pour adapter les enseignements et les postes de travail.

 L’apprentissage est la voie idéale pour les jeunes en situation de handicap …

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, 70% des apprentis trouvent un emploi 7 mois avec leur formation. Il faut le dire haut et fort, l’apprentissage est la voie idéale pour quiconque veut apprendre un métier et s’y épanouir. S’il est vrai que les jeunes en situation de handicap sont très peu nombreux en apprentissage, des mesures ont été mises en place pour y remédier. Depuis 2013, l’Agefiph a développé dans les entreprises un plan de développement de l’alternance qui a permis une augmentation de 24 % d’apprentis en situation de handicap. 60 % d’entre eux ont un emploi à l’issue. Des dispositifs existent. C’est en les soutenant et en les faisant connaître que nous permettrons à chacun de trouver sa place dans la société.

Quelles sont les nouvelles mesures de la loi Avenir pro prévues pour les personnes en situation de handicap ? Et pour la formation ?

L’un des enjeux de toutes les actions que nous menons, c’est que la société soit inclusive pour tous. Nous allons donner plus de droits à la formation aux personnes en situation de handicap, réviser le taux d’emploi de 6 % tous les cinq ans, doubler le nombre d’emploi dans les entreprises adaptées en créant 40 000 postes supplémentaires, demander aux régions d’avoir une attention particulière sur les publics les plus fragiles dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences… que l’on soit jeune, senior, en situation de handicap, femme ou homme, habitant d’un quartier prioritaire de la ville,… l’accès à l’emploi durable doit être possible !

Les entreprises sont réticentes à embaucher des personnes en situation de handicap : l’ambition de cette loi est d’aller vers une entreprise plus inclusive selon vos propos : mais comment convaincre les employeurs ?

Comme l’avait si bien dit Stephen Hawking, lui-même fortement handicapé par sa maladie : « le handicap ne peut pas être un handicap ». Quel meilleur exemple que ce célèbre physicien pour montrer aux employeurs que le handicap n’en n’est pas un ? Nous devons ouvrir nos critères de recrutement : n’ayons pas peur de la diversité !

 

Lire la suite

10 chiffres sur le handicap au travail en France

11 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée, #Reconnaissance professionnelle

 

2 fois plus de chômage

Le taux de chômage des handicapés en France est toujours le double de celui des valides. Malgré le « quota » de 6 % de travailleurs handicapés imposé aux entreprises depuis 2005, le taux de chômage des personnes en situation de handicap reste à 19 %. Il y a également de plus en plus de personnes en situation de handicap parmi la population active.

La moitié ont plus de 50 ans

49 % des travailleurs en situation de handicap ont 50 ans ou plus, contre 26% pour l’ensemble des publics.

100 000 emplois supplémentaires

Le 12 juillet 2018, un engagement national a été signé notamment par Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. Son objectif ? Accompagner les entreprises pour leur permettre de jouer un rôle majeur dans la réduction du chômage des personnes en situation de handicap. Au total, 100 000 emplois supplémentaires seront créés d’ici 2022, dont 40 000 emplois dans les entreprises adaptées, dont la spécificité est d’employer au moins 80 % de travailleurs handicapés.

8 entreprises sur 10 handi-accessibles

Les employeurs sont de plus en plus nombreux à prendre en compte l’emploi des personnes handicapées. En dix ans, entre 2006 et 2016, la part des entreprises privées employant des personnes porteuses d’un handicap est passée de 60 % à 80 %. Et désormais, plus de la moitié (51 %) des entreprises respectent leur obligation d’emploi de 6 %.

A l’inverse, la part des mauvais élèves qui ne font rien pour l’emploi des personnes handicapées, autrement dit qui n’ouvrent ni emploi direct, ni sous-traitance, s’est largement réduite. Elle est passée de 29 % en 2006 à… 8 % en 2016 !

4,2 % … avant les 6 %

Aujourd’hui, le taux d’emploi global (emploi direct et indirect) atteint les 4,2 %, soit 459 100 travailleurs handicapés employés dans 102 100 établissements assujettis à l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH). Un chiffre qui est plus proche des 6 % imposés par la loi de 1987, que de 0 %… mais force est de constater que ce quota mis en place il y a 30 ans n’est toujours pas atteint, ni dans le public où les salariés handicapés représentent 5,2 % des effectifs, en moyenne, et encore moins dans le privé.

8 RH sur 10 prêts à sauter le pas

Heureusement, les choses changent et les regards évoluent. Selon une étude MKTG faisant suite à la campagne de communication « J’ai le bon profil » réalisée en juin dernier, près de 8 décideurs RH sur 10 (78%) se disent prêts à soutenir l’embauche de personnes porteuses d’un handicap dans leur entreprise.

Plus de 500 euros de CPF par an

La loi avenir professionnel, parmi ses nombreux objectifs, souhaite simplifier l’accès à la formation. Une des mesures consiste à convertir les heures cumulées sur le compte personnel de formation (CPF) en euros, dès le 1er janvier 2019. On sait que ce montant sera majoré pour les personnes en situation de handicap, même si la somme exacte ne sera dévoilée que le 14 décembre prochain dans un décret officiel. Ce qui est certain, c’est que la somme annuelle versée sur le CPF des travailleurs en situation de handicap sera supérieure à 500 euros, montant alloué aux travailleurs à temps plein (avec un plafond à 5 000 euros).

9 acteurs incontournables

Concernant l’accompagnement et le conseil aux personnes handicapées, ce ne sont pas les acteurs qui manquent – au risque d’engendrer une certaine illisibilité au moment de demander de l’aide. Voici les 9 acteurs incontournables :

  • L’Agefiph : l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés, qui a pour mission de favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi de personnes handicapées dans les entreprises privées et en milieu ordinaire de travail
  • La CARSAT, CNAMTS, CPAM : caisses d’assurance retraite et de la santé au travail, caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, et caisse primaire d’assurance maladie.
  • Comète France : les équipes COMÈTE France sont chargées d’assurer une prise en charge précoce de l’avenir professionnel des personnes hospitalisées en services de soins, suite et réadaptation (SSR). Cette démarche permet de maintenir la personne dans une dynamique d’insertion sociale et professionnelle.
  • FIPHFP : fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique auquel les employeurs publics d’au moins 20 agents ne respectant pas le taux d’emploi de 6 % de travailleurs handicapés, reversent une contribution annuelle.
  • MDPH : les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) assurent l’accueil, l’information, l’orientation et l’accompagnement des personnes handicapées.
  • MSA : deuxième régime de protection sociale en France, protégeant l’ensemble de la profession agricole
  • RSI : sécurité sociale pour les indépendants
  • SAMETH : Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés qui aide les entreprises et les salariés handicapés à assurer le maintien dans l’emploi des personnes concernées.
  • Service de santé au travail : les missions des services de santé au travail sont exclusivement préventives et comprennent explicitement le maintien dans l’emploi des travailleurs.

6 aides capitales

  • AAH : l’Allocation Adulte Handicapé a pour but de fournir aux personnes en situation de handicap, sans ressources ou avec des ressources modestes, un revenu minimum garanti. Depuis le 1er novembre, le montant de l’AAH a été revalorisé à 900 euros.
  • CPR : le complément de ressources, peut venir compléter l’AAH sous certaines conditions : avoir moins de 60 ans, être bénéficiaire de l’AAH, avoir un taux d’incapacité permanente d’au moins 80% et avoir une capacité de travail inférieure à 5% du fait du handicap, soit une incapacité quasi absolue de travailler. Son montant est de 179,31 euros.
  • PCH : la prestation de compensation du handicap est destinée à rembourser les dépenses liées à votre perte d’autonomie. Son attribution dépend de votre degré d’autonomie, de votre âge, de vos ressources et de votre résidence.
  • RQTH : délivrée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé atteste officiellement du handicap de la personne à qui elle est délivrée et de son aptitude à obtenir ou conserver un emploi malgré ce handicap.
  • AEEH : l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé est une prestation familiale, sans critères de ressources, qui a pour but d’aider les parents qui ont la charge d’un enfant en situation de handicap. Cette prestation peut être complétée par 6 compléments attribués en fonction de la nature et de la gravité du handicap, si celui-ci nécessite des dépenses très coûteuses, ou l’aide très fréquente d’une tierce personne. Le montant de l’AEEH de base s’élève à 131,81 euros et peut atteindre les 1 691,14 euros (AEEH de base + complément AEEH + majoration pour parent isolé).
  • APA : l’allocation Personnalisée d’Autonomie est destinée à couvrir en partie les dépenses favorisant l’autonomie des personnes âgées ayant besoin d’aides pour accomplir des actes essentiels de la vie, ou dont l’état nécessite une surveillance régulière.

Sans oublier les cartes spéciales : carte de stationnement, carte d’invalidité, carte de priorité pour personnes handicapées…

Lire la suite

Pathologies mentales : quelle place au travail ?

5 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #Handicap

Avec Claire Leroy-Hatala, sociologue (agence Entreprises et Handicap) et Manuèle Masset, chef du service d’aide par le travail hors les murs (Adapt Essonne).sources You Tube

Lire la suite

Handicap : ESAT de transition ou comment retrouver le chemin de l'emploi

30 Août 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement professionnel

Les ESAT (Établissement et Services d’Aide par le Travail) sont des établissements médico-sociaux qui ont pour objectif l’insertion sociale et professionnelle des adultes en situation de handicap. Tout va être mis en œuvre pour leur trouver un travail adapté à leurs compétences, à leur vitesse d’exécution des tâches, dans des structures adaptées et un encadrement au petit soin. Mais il existe aussi des ESAT dits transitionnels dont l’objectif est de les aider à sortir de ce monde du travail protégé pour le monde du travail ordinaire. Reportage : Séverine Breton, Thierry Bouilly et Pascal Nau. Intervenants : Alan Lefèvre, Jean-Charles Boué (Responsable d'exploitation Herboratum), Jérôme Hernani (PDG Herboratum), Sandrine Caris (Chef d'équipe Herboratum) et Danièle Natail (Directrice adjointe ESAT Le Pommeret).

sources You Tube

Lire la suite

Publié depuis Overblog

22 Août 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

sources You Tube

Lire la suite

Gaillac. Travailleurs handicapés : un diplôme valorisant formation et savoir faire

20 Juillet 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Reconnaissance professionnelle, #Moniteurs d'ateliers

 

 

 

C'était un moment très important pour eux. La récompense d'un gros travail de formation avec leur encadrement, et une reconnaissance de leur niveau de pratique. Tous sont des travailleurs en situation de handicap pour qui cette fin d'après-midi à l'ESAT de Boissel avait l'accent d'une fête. Gilles Toulze, Stéphane Collette, Patrick Paulhe, Jean-André Fonvieille ont obtenu leur Certificat de Qualification Professionnelle. Zouhir Benyeffou, Christophe Rousseau ont reçu leur Reconnaissance des Savoir-Faire Professionnel (RSFP) en «espaces verts», Rémi Bezin, Véronique Bezin-Hospitalié, et Céline Lazare en nettoyage des locaux. Trois ateliers avaient précédé ce temps fort. Le premier sur le dispositif européen «Zéro Barrière», qui valorise les compétences en situation de travail, le second sur les retours d'expérience de ceux qui l'ont testé sur le terrain, le troisième sur le projet européen global qui prend un contenu concret. Ces stages en entreprises leur ont permis de toucher du doigt le rythme et les exigences de productivité dans les exploitations viticoles, où ils étaient encadrés par des tuteurs.

«Ils se mettaient en surmotivation, avec beaucoup de pression» indique un formateur «mais ils ont rempli la mission que l'on attendait d'eux. Ce qui leur vaut un gain de confiance. Ils se rendent compte que le milieu protégé/adapté peut y arriver». Au concours de Carcassonne, certains travailleurs en situation de handicap ont taillé mieux et plus vite que d'autres venus du secteur non protégé. «Cela doit conduire les employeurs à gommer les clichés» estiment Raymond Papaïx, le directeur de l'ESAT et Anne Koenig, responsable du site de Boissel. Les représentants de l'AFPA et de la Direction du Travail, l'association des salariés agricoles représentée par Michel Marcoul, Inéopole et la MFR Bel Aspect, Pierre Hoerter (Soliver) et les élus, gaillacois (Christian Pero) et départemental (Evelyne Bretagne), ont félicité chaleureusement les nouveaux diplômés.

Lire la suite

formations CACES en ESAT

18 Juin 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Logistique, #Certifications & VAE

Depuis décembre 1998, le code du travail (article R231-38) oblige les ESAT (Établissements et Services d'Aide par le Travail, anciennement CAT) ou entreprises adaptées à former leurs ouvriers et personnels à l'utilisation des engins de transport et de levage (transpalettes, chariots élévateurs, tracteurs...). Obligatoires dans le cadre d'une mise à disposition  ou d'un stage ou insertion en milieu ordinaire,le CACES est le diplôme de réference :   Bravo à cet effet aux usagers de l'ESAT Gustave EIFFEL à ANDRESY (78) et à leur formateur Monsieur ROUET du CAC -FORMATIONS,pour la réussite de leur CACES de catégorie 3 cette semaine encore .

Quelques précisions sur la formation CACES:

En complément de cette formation CACES, la réglementation impose que les conducteurs soient titulaires d'une autorisation de conduite délivrée par le chef d'établissement (Arrêté du 2 décembre 1998). Tous les personnels et travailleurs d'ESAT ou Entreprises adaptées, utilisant ce type de matériel doivent obligatoirement être titulaires de l'autorisation de conduite ou du CACES correspondant après avoir suivi une formation CACES spécifique à chaque catégorie d'engins. La désignation d'un référent titulaire du CACES pour l'usager à former est obligatoire. C'est ce référent qui va évaluer les prérequis et faire les tests de mise en situation. Après l'aptitude médicale délivrée par le médecin du travail et, en présence de son référent, le stagiaire suit une formation CACES adaptée si nécessaire. L'évaluation théorique pourra se faire, par exemple, simplement à l'oral. La formation pratique sera complétée d'instructions particulières liées à la situation de handicap, par le référent.À l'issue de la formation CACES, l'ESAT ou l'entreprise adaptée délivre à l'usager en situation de handicap, une autorisation de conduite précisant, si nécessaire, les restrictions d'utilisation.La progression de l'usager est évaluée dans le temps par l'ESAT ou l'entreprise adaptée, à l'aide d'une grille d'évaluation et de progression dédiée. La validation de la progression est faite par un recyclage CACES tous les 5 ans.

Toutes nos formations CACES sont réalisables et adaptables aux personnes en situation de handicap...Consultez nous pour établir un projet de formation à destination de vos usagers.Nos formations adaptées sont toutes animées par des professionnels de la formation et du travail protégé:        ( Educateurs techniques Spécialisés ou équivalent)  :

              Notre site:  www.cac-formations.net 

             Nous écrire: secretariat@cac-formations.net

sources You Tube

Lire la suite

Publié depuis Overblog

9 Juin 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique, #Accompagnement professionnel

sources la Vie

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 > >>