Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

accompagnement psychologique

La qualité de vie au travail? réflexions d'usagers

22 Mars 2021 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique, #Entreprise adaptée, #Accompagnement psychologique

sources You tube

Nos formations Qualité au travail  sur www.cac-formations.fr

Nos formations Qualité au travail sur www.cac-formations.fr

Lire la suite

Parcours de vie en ESAT expression d'usagers...

18 Mars 2021 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique

Deux travailleurs de l'ESAT de la Gohelle nous racontent leur quotidien professionnel.

sources You tube

Lire la suite

Les stéréotypes sur le handicap

14 Février 2021 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers

 
 

La loi de 2005 constitue Le texte sur les droits des personnes en situation de handicap et détermine des obligations en matière d’emploi de personnes handicapées pour toutes entreprises de plus de 20 salariés.

Voici ses principales implications : La déclaration annuelle et le paiement d’une contribution à l’Agefiph, pour les entreprises ne remplissant pas cette obligation, et l’obligation de négocier les conditions d’accès à l’emploi, à la formation, à la promotion professionnelle et le principe de non-discrimination.

Dans le monde professionnel, le handicap recouvre un grand nombre de situations donc les conséquences sur l’emploi peuvent être variables. L’Agefiph recense six grandes familles de handicap : le handicap visuel, le handicap mental, les maladies invalidantes, le handicap psychique, le handicap moteur et le handicap auditif.

Le handicap au travail est un sujet sensible en entreprise car particulièrement lié à des stéréotypes et des clichés.

Cette imagerie contribue à nourrir une perception inexacte du handicap. Par exemple, les personnes handicapées seraient moins productives et peineraient à effectuer le travail à la même vitesse. Pourtant, de nombreux contre-exemples prouvent que le handicap n’impacte pas la productivité. En effet, la peur et la méconnaissance du handicap constituent les principales barrières.

Lorsque l’on explore les freins à l’intégration d’une personne en situation de handicap, les résistances suivantes viennent en premier : La question de la productivité, la peur du handicap, la réalité du métier, l’aménagement de l’espace de travail.

La plupart des personnes qui sont en situation de handicap et en recherche d’emploi, ont un handicap que l’on ne voit ou que l’on ne perçoit pas d’un premier regard. Aussi, par peur des discriminations à l’embauche ou de la réaction du manager une fois en poste, de nombreuses personnes préfèrent ne pas déclarer leur handicap.

Pour permettre une avancée pour une meilleure compréhension du sujet, le travail de l’équipe Inclusion vise d’abord et avant tout à évangéliser. Tables rondes, événements, magazines, intranet, tout est bon pour faire parler du handicap.

Il est indispensable de montrer aux personnes en situation de handicap, à tous les salariés et aux nombreuses personnes qui n’osent pas déclarer leur handicap que l’inclusion est possible.

Pour intégrer au mieux des handicaps, il faut aussi développer le volet formation. Ainsi, quelqu’un qui intègre une personne handicapée dans son équipe peut solliciter l’aide de la mission handicap.

L’accompagnement managérial est tout aussi important dans l’accueil d’une personne handicapée. Selon le handicap, le manager doit être formé à répéter les consignes, savoir communiquer. La formation des personnes en situation de handicap, peut permettre le maintien dans l’emploi quand on veut changer de poste, se former à un autre métier, passer en télétravail…

Sur le sujet du handicap, c’est sûrement la question de la perception des travailleurs handicapés qui est la plus décisive.

Il y a encore beaucoup de travail mais les mentalités évoluent et les situations sont bien plus favorables qu’il y a une vingtaine d’années !

sources:direct.emploi.com

Lire la suite
Lire la suite

Publié depuis Overblog

25 Novembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

 

Alors que se tient la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, l’Unapei alerte sur la situation économique des Esat. Selon une enquête interne, les pertes d’exploitation entre mars et octobre sont estimées en moyenne à 320 000€ par Esat. « Bien sûr c’est une moyenne, puisque les établissements ont été plus ou moins impactés selon les secteurs d’activité, ceux de la restauration et de la sous-traitance industrielle étant les plus touchés », précise Patrick Maincent, vice-président de l’Unapei, chargé des questions d’emploi. Heureusement l’Etat a pris en charge la part de rémunération (20%) habituellement couverte par l’activité commerciale des établissements, leur permettant de réduire les charges. « Pour l’instant, aucun Esat ne va fermer à court terme, mais les établissements ont besoin d’avoir une activité économique pour donner du travail à leurs usagers, or la baisse d’activité a remis en cause des projets d’investissement ou de développement, explique-t-il. Sur le terrain les moniteurs d’atelier doivent s’adapter en permanence pour ne laisser aucun travailleur inoccupé ».

L’Unapei demande un plan de soutien

L’Unapei demande au gouvernement un plan de soutien économique pour compenser les surcoûts liés au Covid, les pertes d’exploitation, soutenir l’investissement et l’innovation. « Il faut pouvoir rechercher de nouveaux marchés et investir pour créer de nouvelles activités, poursuit Patrick Maincent. Depuis des années l’Unapei plaide pour diversifier les activités et avoir plus d’activités propres et moins de sous-traitance, qui est toujours une variable d’ajustement ». Il y a un an, suite à un rapport Igas, la secrétaire d’Etat chargée du handicap Sophie Cluzel avait annoncé, dans le cadre de sa stratégie pour l’emploi des personnes handicapées, la tenue d’une concertation pour repenser le modèle des Esat. « Un an plus tard nous demandons que cette concertation soit effectivement mise en œuvre, il en va de l’avenir des Esat », martèle l’Unapei.

Guillaume LARNIER

Lire la suite

Atteint d'une maladie psychique, Jérôme est devenu comédien

25 Novembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Handicap, #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

On est dans la catégorie dont personne ne veut entendre." Jérôme est atteint d’une maladie psychique. Comédien, il fait partie d’une troupe composée exclusivement de personnes en situation de handicap mental ou psychique.

Lire la suite

Accompagnement du handicap psychique et mental en ville

29 Septembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile

Depuis 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances à la participation à la citoyenneté des personnes handicapées, dite loi handicap a profondément changé la prise en charge des troubles psychiques et mentaux…… et confié l’organisation du secteur aux maisons départementales du handicap. A Nice le SAVS, Service d’Accompagnement à la Vie Sociale du complexe EPIS assure un suivi régulier ou ponctuel de 40 personnes en situation de handicap mental ou psychique, qui ne peuvent, provisoirement ou durablement, vivre de façon “tout à fait autonome”, en milieu ordinaire... Reportage

sources You tube

Lire la suite

Handicap psychique, handicap mental : quelle(s) réalité(s) en France ?

27 Septembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique

Handicap psychique, mental, cognitif : quelles différences ?

  

Le handicap psychique est la conséquence de maladies mentales (à ne pas confondre avec le handicap mental – voir plus loin –) entrainant un déficit relationnel, des difficultés de concentration, une grande variabilité dans la possibilité d'utilisation des capacités alors que la personne garde des facultés intellectuelles dites normales.
La reconnaissance du handicap psychique s’effectue souvent par l’observation des conséquences de la maladie mentale dans le vécu de la personne. Celles-ci peuvent donc être extrêmement variées en fonction des individus et de leur pathologie. De fait, il n’existe pas de définition arrêtée du handicap psychique.

Quelques exemples de maladies mentales pouvant induire un handicap psychique : troubles bipolaires, troubles dépressifs, schizophrénie, paranoïa, névroses obsessionnelles, burn-out

On parlera de déficience intellectuelle ou de handicap mental lorsque le développement intellectuel de la personne sera inférieur à la moyenne, entrainant un fonctionnement altéré de l’ensemble des fonctions cognitives. En clair, la personne aura un niveau de Quotient Intellectuel (QI) très inférieur à la moyenne, en dessous de 70.
En revanche, on parlera de handicap cognitif lorsque seules certaines fonctions cognitives sont touchées, n’entrainant pas forcément une réduction globale du niveau intellectuel. C’est par exemple le cas des troubles DYS (dyslexie, dyspraxie etc…).

Les fonctions cognitives

Elles permettent l’acquisition, le stockage, la transformation et l’utilisation des informations.

  • la mémoire
  • le langage
  • le raisonnement
  • l'apprentissage
  • l'intelligence
  • la résolution de problèmes
  • la prise de décision
  • la perception
  • l'attention

Bien que méconnus, les troubles mentaux et psychiques sont pourtant un enjeu de santé publique :

Le handicap psychique
  • 1ère cause d’invalidité reconnue par la Sécurité Sociale : 27% des personnes entrent chaque année dans le régime de l’invalidité
  • 700 000 personnes handicapées psychiques en France (2014)
  • 1 demandeur sur 2 d’Allocation Adulte Handicapé (AAH) souffre d’une maladie mentale
  • 1/3 de la population connaitra un trouble psychique au cours de sa vie
Le handicap mental
  • 12 millions de français sur 65 millions seraient touchés par un handicap et l’INSEE estime que 6,6% sont atteints d’une déficience intellectuelle
  • En France, environ 700 000 personnes sont en situation de handicap mental
  • Chaque année, entre 6 000 et 8 500 enfants naissent avec un handicap mental

 sources Pierre Lainé

Lire la suite

10 ans du Centre Être & Handicap

27 Septembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique

Véritable passerelle entre le milieu protégé et ordinaire, le Centre Être & Handicap permet de sécuriser le parcours des personnes en situation de handicap psychique en proposant une expérience professionnelle valorisable sur le marché de l'emploi.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

18 Septembre 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée

 
 
Management : former les moniteurs d'atelier au handicap psychique:Le travail qui soigne...

 

 

 

Ajuster son organisation...

 

 Face à la prise en charge toujours plus importante du handicap psychique dans le secteur du travail protégé ( ESAT mais aussi E.A..) tous les professionnels s'accordent le dire:

Leur premier conseil : disposer de repères sur la maladie psychique. "Elle a des conséquences sur le travail car les personnes, même stabilisées, connaissent des périodes difficiles", . "La maladie psychique n'est pas linéaire, il faut donc le prévoir et ajuster son organisation".

 

Connaître la maladie psychique...

 

Ce qui permet d'anticiper le départ potentiel en arrêt maladie, pendant quelques jours ou quelques semaines, d'un ou plusieurs travailleurs, sans impacter la production ou l'équipe.

 

Mieux connaître la maladie psychique facilite également l'orientation d'un travailleur handicap vers le personnel soignant quand il présente des signes de souffrance. Le partenariat avec le secteur psychiatrique doit ainsi être entretenu afin de sécuriser les parcours.

 

Savoir vers qui orienter

 

C'est l'un des points essentiels développés en formation. Car les moniteurs d'ateliers peuvent être déstabilisés par la maladie ou par les demandes des travailleurs pour des problèmes relevant du logement ou de la vie sociale.

 

"Les moniteurs doivent parler à partir de la place qu'ils occupent, et non de celle d'un psychologue ou d'un autre travailleur social. Ils ne peuvent pas répondre à toutes les demandes mais doivent renvoyer les personnes vers le professionnel qui s'occupe [de la question] et rester concentrés sur ce qui est lié au travail"

 

S'appuyer sur une équipe pluridisciplinaire...

 

Cela suppose de travailler dans un esprit de complémentarité avec les collègues chargés de l'accompagnement éducatif ou soignant. "Il est essentiel de s'appuyer sur une équipe pluridisciplinaire et, au niveau de la direction, de penser l'organisation afin qu'elle soit collective", insiste le formateur.

 

 

La direction ne doit pas tout déléguer aux équipes mais incarner ce qui relève de la sécurité et des problèmes potentiels de violence. Les moniteurs d'atelier doivent pouvoir lui faire remonter leurs difficultés.

 

"Le règlement intérieur et le règlement de fonctionnement doivent être réellement respectés, la direction doit être présente et sanctionner les débordements si besoin".

 

Instaurer un cadre sécurisant

 

Par ailleurs, le cadre de travail doit être sécurisant pour les travailleurs : il faut faire attention au bruit, à l'espace, aux lumières, à la façon d'interagir avec eux, afin qu'ils se sentent en sécurité.

 

"Quand un travailleur rencontre des difficultés pour exécuter une tâche, il faut faire le point avec lui, mettre en place à un projet à court terme et s'y tenir, sous peine sinon de perdre sa confiance" .

 

Proposer des activités thérapeutiques...

 

Les travailleurs qui traversent une période difficile devraient également pouvoir disposer d'un lieu de repli au sein de l'établissement, proposant des activités thérapeutiques Sophrologie,gym douce , travail du bois, art thérapie....

 

"Il ne faut jamais oublier la nécessité du soin : ces lieux leur permettent de se ressourcer et viennent en appui aux moniteurs d'ateliers, qui savent que l'accompagnement se poursuit dans ces espaces"

Face à ce constat l'équipe du CAC FORMATIONS réalise depuis maintenant 5 ans une formation Handicap psychique et outils de prise en charge à destination des moniteurs d'ateliers et encadrants techniques.Cette formation résolument technique et faites de retours d'expériences .La clef du succès, tous les intervenants viennent du secteur  et de l'encadrement d'équipe de travail. 485 stagiaires moniteurs ont suivi cette formation depuis son début:

Vous souhaitez mettre en place cette action sur votre établissement? contactez nous !secretariat@cac-formations.fr

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>