Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

accompagnement psychologique

AAH individualisée

17 Février 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Hébergement Vie sociale, #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

AAH individualisée : l'Assemblée nationale vote pour!

L'Assemblée nationale a adopté, le 13 février 2020, contre l'avis du gouvernement et de la majorité, une proposition de loi proposant notamment d'individualiser l'AAH et de relever l'âge maximum pour obtenir la PCH à 65 ans, contre 60 actuellement.

 
Illustration article

L'Assemblée nationale a adopté, le 13 février 2020, la proposition de loi portée par le député Libertés et Territoires, Yannick Favennec Becot, qui propose notamment d'individualiser l'Allocation adulte handicapé (AAH), en supprimant la prise en compte du revenu du conjoint dans son calcul, et d'étendre l'âge maximum pour bénéficier de la Prestation de compensation du handicap (PCH) à 65 ans, contre 60 aujourd'hui. D'autres "mesures sociales" envers les personnes hébergées en EHPAD ou en situation de handicap, ainsi que l'allongement du congé de deuil parental, sont au cœur de cette proposition. Sur Twitter, Yannick Favennec Becot se dit «fier d'avoir été le rapporteur d'un texte humain et juste».

Vif débat

Les "marcheurs" et les élus MoDem ont été mis en minorité au moment du vote, et le texte a été adopté par 44 voix contre 31 en première lecture. Quatre "marcheurs" et une élue MoDem se sont joints aux voix favorables, les députés UDI-Agir apportant aussi leur soutien. Le débat a été vif, plusieurs élus faisant allusion au refus des députés LREM d'allonger le congé de deuil après la perte d'un enfant, qui avait poussé Emmanuel Macron à intervenir. "Vous avez la possibilité de l'humanité", a martelé François Ruffin, s'adressant à la majorité. "Vous serez seuls dans cet hémicycle et dans le pays", a-t-il prévenu.

«Flagrant délit d'inhumanité»

"Vous êtes pris en flagrant délit d'inhumanité une fois de plus", a ajouté Jean-Luc Mélenchon, là où le LR Aurélien Pradié a fustigé une majorité qui n'apprenait pas "de ses erreurs". La "marcheuse" Anne-Christine Lang a répliqué, demandant aux députés Insoumis et LR de "garder leurs leçons d'humanité", les accusant de faire "croire aux associations (de personnes en situation de handicap) qu'on pouvait raser gratis". A quelques minutes du vote, une suspension de séance a été demandée par les "marcheurs", Jean-Luc Mélenchon y voyant une tentative de "changer le rapport de force". Plusieurs rappels au règlement ont suivi.

Priorité au handicap

La secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a assuré que pour le gouvernement, "la priorité était donnée au handicap", au lendemain de la conclusion de la conférence nationale du handicap (article en lien ci-dessous). Elle a rappelé que l'AAH avait bénéficié de deux revalorisations depuis le début du quinquennat, et qu'elle était déjà "quasi-individualisée". "Arrêtez de dire que nous n'avons rien fait", a répété la ministre. Elle a renvoyé en vain à l'examen du projet de loi "grand âge et autonomie", d'ici à l'été 2020, dont le "cadre global" devrait permettre d'aborder les sujets évoqués, et a souligné les avancées faites par le gouvernement. "Nous ne sommes pas insensibles à la question" s'est défendue la MoDem Nadia Essayan, plaidant pour ce "cadre général".

 

Sources Handicap.fr« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire la suite

Vieillissement et prise en charge des adultes handicapés

24 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile, #Handicap

sources You tube

Des formations adaptées sur le terrain (directement dans l'établissement pour les personnels  au contact  des résidents.  www.cac -formations.fr Nous contactez pour totues vos demandes personnalisées de formation: secrétariat@cac-formations.net Orianne TOUATY
Des formations adaptées sur le terrain (directement dans l'établissement pour les personnels  au contact  des résidents.  www.cac -formations.fr Nous contactez pour totues vos demandes personnalisées de formation: secrétariat@cac-formations.net Orianne TOUATY
Des formations adaptées sur le terrain (directement dans l'établissement pour les personnels  au contact  des résidents.  www.cac -formations.fr Nous contactez pour totues vos demandes personnalisées de formation: secrétariat@cac-formations.net Orianne TOUATY
Des formations adaptées sur le terrain (directement dans l'établissement pour les personnels  au contact  des résidents.  www.cac -formations.fr Nous contactez pour totues vos demandes personnalisées de formation: secrétariat@cac-formations.net Orianne TOUATY

Des formations adaptées sur le terrain (directement dans l'établissement pour les personnels au contact des résidents. www.cac -formations.fr Nous contactez pour totues vos demandes personnalisées de formation: secrétariat@cac-formations.net Orianne TOUATY

Lire la suite

Ergothérapeute en Ehpad : incontournable mais trop souvent négligé

5 Janvier 2020 , Rédigé par 5 Publié dans #Accompagnement psychologique, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile

Le recrutement d’un ergothérapeute est souvent effectué dès lors que le budget est attribué par les tutelles mais sans avoir une idée précise de ce que ce professionnel apportera. Quant aux Ehpad qui en comptent déjà un, son rôle reste parfois flou aussi bien pour les dirigeants que pour certains membres des équipes.

 

Un déficit de reconnaissance 

« Ehpad recrute ergothérapeute/psychomotricien CDI. » Ce type d’annonce est monnaie courante et pourtant… Quelle entreprise proposerait une annonce du type « A pourvoir poste de secrétaire/informaticien » ? La comparaison peut surprendre mais les deux métiers sont encore trop souvent l’objet de recrutements indifférenciés dès lors que la dotation en soins est accordée.

Si l’informaticien ou la secrétaire passent souvent une grande partie de leur temps à travailler derrière leur écran d’ordinateur, leur différence de fonction est pourtant claire aux yeux des employeurs. En revanche, ce n’est pas vraiment le cas des ergothérapeutes qui, par exemple, comme les psychomotriciens et les animateurs, peuvent certes utiliser un ballon dans le cadre de la prise en charge du résident mais en déclinant chacun l’activité de manière différente à l’aune d’objectifs précis.

Par ailleurs, sur Internet, les forums de discussions regorgent de problématiques de (re)connaissance professionnelle des ergothérapeutes. « L’ergothérapeute doit gérer la maintenance des lits électriques de l’établissement », peut-on lire. Ou encore : « Ma direction me demande d’effectuer des toilettes tous les matins pour palier le manque de soignants. » Et parfois, c’est la visibilité de la prise en charge qui est privilégiée au détriment des objectifs thérapeutiques. Exemples : « On me demande de travailler tous les après-midi car l’animation ne suffit pas pour occuper tout le monde. » « Je dois assurer des prises en charge de groupes importants pour que les familles voient que l’on occupe leurs parents. » Toutes ces remarques de professionnels illustrent bien les difficultés que les ergothérapeutes peuvent rencontrer dans la définition de leur rôle en établissement.

 

 

Un large champ de compétences

L’ergothérapeute est un professionnel de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l’activité quotidienne de la personne et la santé. Son objectif est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace. Les interventions possibles de l’ergothérapeute en Ehpad peuvent être regroupées autour de cinq thématiques principales :

Œ Installation et positionnement : Afin de limiter les risques d’escarres, de réduire les troubles orthopédiques ou d’avoir recours à des contentions inutiles, l’ergothérapeute recommande des aides-techniques à la posture, des coussins ou des matelas d’installation spécifiques. Il peut préconiser, régler et adapter les fauteuils roulants pour améliorer l’installation du résident et son autonomie de déplacement. L’entretien ou la réparation du matériel relève quant à elle d’un technicien spécialisé.

 Évaluation et maintien de l’autonomie dans les Activités de la vie quotidienne (AVQ) : Lors de l’entrée du résident ou lors d’une modification de son état fonctionnel (par exemple, lors du retour d’hospitalisation) l’ergothérapeute réalise une évaluation dans le cadre d’activités quotidiennes telles que la toilette, l’habillage, les repas, les déplacements… Il  propose une prise en charge rééducative ou réadaptative pour améliorer la récupération motrice, mettre en place des stratégies de compensation ou des aides techniques et assurer l’apprentissage de leur utilisation (brosses à long manche, enfile-bas…). L’ergothérapeute n’a pas vocation à effectuer quotidiennement la toilette des résidents. En revanche, il  fait le lien avec les soignants pour que ce qui a été évalué et mis en place puisse être poursuivi au quotidien. Il intervient également auprès des équipes soignantes afin de les accompagner dans la prise en charge des AVQ chez certains résidents, par exemple pour l’utilisation de techniques de transfert spécifique.

Ž Rééducation et réadaptation des troubles moteurs, sensoriels et cognitifs : Cette activité est souvent celle que les personnels des Ehpad appréhendent le plus difficilement. Dans le cas de troubles cognitifs et de troubles productifs du comportement, l’ergothérapeute renforce et stimule les capacités cognitives restantes des résidents et les aide à développer des stratégies de compensation. L’ergothérapeute peut, dans ce cadre, proposer des ateliers de stimulation de groupe, mettre en place des aides techniques et modifier l’environnement (mise en place des repères spatiaux ou temporels…).

Dans le cas des troubles moteurs, l’ergothérapeute prévient la désadaptation motrice liée au vieillissement normal et pathologique en participant à la rééducation et à la réadaptation motrice et ce, en utilisant des moyens variés (techniques d’ergomotricité, jeux…). L’ergothérapeute peut également préconiser les aides techniques (aides à  la marche notamment),  proposer des ateliers de prévention des chutes, participer activement à la réduction des contentions physiques… Ces activités sont complémentaires de celles des autres professionnels de la rééducation (kinésithérapeute, psychomotriciens…)

Pour ce qui est des troubles sensoriels, l’ergothérapeute participe à leur dépistage et à leur évaluation, en particulier de leur l’impact fonctionnel sur les AVQ. Il peut en outre réorienter les patients vers d’autres professionnels compétents (opticiens, ophtalmologistes, orthoptistes). Il propose des techniques de compensation des difficultés (entraînement au toucher pour compenser la perte visuelle, par exemple) ainsi que des aides techniques adaptées (étiquettes agrandies, montres sonores, rappels lumineux) voire suggère de modifier et d’adapter l’environnement (éclairage, modification de contrastes…)

 Formation, conseil et éducation : C’est une activité à part entière de l’ergothérapeute, réalisée en collaboration avec les autres professionnels. L’ergothérapeute peut ainsi être un acteur de la prévention des troubles musculo-squelettiques au sein de l’équipe soignante ou aider les équipes dans l’accompagnement des personnes atteintes de démences.

 Encadrement fonctionnel d’autres personnels : De nombreux Ehpad confient aux ergothérapeutes l’encadrement des assistants de soins en gérontologie, des aides médico-psychologiques et des animateurs pour la mise en place d’activités de socialisation ou de stimulation adaptées, comme c’est le cas au sein des Pôles d’ activités et de soins adaptés (Pasa). Enfin, l’ergothérapeute participe activement à la démarche qualité au sein de l’établissement en rendant compte de ses interventions, en participant à la mise en place du projet de vie individualisé du patient etc.

En somme, l’ergothérapeute est un professionnel paramédical à la charnière des secteurs sanitaire, social et technique. Il est un pilier de l’approche non médicamenteuse en Ehpad, en particulier pour ce qui est de la prise en charge de la dépendance. Il est un atout au sein d’une l’équipe pluridisciplinaire afin d’améliorer la qualité des prises en charge.   

 

sources EPHAD Magazine

Lire la suite

a toilette de la personne âgée, un soin chargé de sens à accompagner

5 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Hygiène, #Accompagnement psychologique, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile

La toilette est un soin d’hygiène corporelle quotidien. Il est souvent vécu de façon très difficile par les étudiants infirmiers et les élèves aides-soignants car, au-delà de la technique, il requiert une attitude, des gestes et un toucher qu’il faut apprendre à maîtriser. C’est un temps d’échange et d’émotion autant pour le soignant que pour le soigné. Comment parler de tout ce qui est généralement gardé pour soi, par gêne, honte ou culpabilité ? Cet instant donné ou volé peut cependant être le point de départ d’un cheminement vers le “prendre soin”, au-delà de l’hygiène. S’approprier cette approche, c’est sans doute donner tout son sens au contact inévitable avec le corps de l’autre. Savoir privilégier la qualité de ce contact, c’est permettre à la personne âgée de garder l’estime d’elle-même et de se sentir bien dans sa peau.

ORES :Consultez nos formations Hygiène soins sur www.cac-formations.net

Lire la suite

L'aide quotidienne - La toilette et soins de beauté au lavabo

4 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Hygiène, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile

Les principes de la socio-esthétique en établisssements...

La socio-esthétique est une discipline relativement jeune. Pratiquée depuis les années 1960, elle a pour but de soulager les personnes les plus fragiles. En maison de retraite,  comme en Foyers de vie  l’enjeu est double car sa pratique permet aussi aux pensionnaires de se reconnecter avec soi-même, se réapproprier son corps pour mieux le soigner.

Femme senior en train de profiter d'un soin esthétique en EHPAD.
https://pixabay.com/fr/la-facilit%C3%A9-femme-le-sommeil-jeunes-3106608/

 

Les vertus cachées des soins esthétiques pour les résidents...

La peau des seniors a des besoins spécifiques auxquels des personnes formées peuvent répondre en appliquant des soins corporels adaptés à leurs problématiques. De plus, au-delà du simple plaisir de se faire chouchouter, la socio-esthétique permet de créer un lien social autre que médical. Elle encourage l’estime de soi, l’autonomie et la détente. Par ailleurs, n’oublions pas que la relaxation du corps et les bienfaits ressentis au cours de ces séances favorisent également l’apaisement de l’esprit.

Il n’y a pas d’âge pour prendre soin de soi

Dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes on aime aussi prendre soin de soi. Dans les maisons de retraite des Alpes-Maritimes Senectis, les pensionnaires ont accès à différents types de services incluant la pratique de la socio-esthétique, si ils ou elles le désirent. Coiffure, soins esthétiques, sophrologie et d’autres prestations sont réalisés par des intervenant∙e∙s extérieur∙e∙s de confiance. Grâce à ces soins annexes, les usagers s’offrent une parenthèse afin d’aborder la vieillesse plus sereinement.

ORES :Consultez toutes nos formations Hygiène Beauté  sur www.cac-formations.net

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Pathologies mentales : quelle place au travail ?

5 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #Handicap

Avec Claire Leroy-Hatala, sociologue (agence Entreprises et Handicap) et Manuèle Masset, chef du service d’aide par le travail hors les murs (Adapt Essonne).sources You Tube

Lire la suite

Dans les yeux d'Olivier - Je suis mon pire ennemi

5 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #Handicap

Vivre avec une maladie mentale est un combat de tous les jours contre soi-même. Olivier Delacroix part à la rencontre d'hommes et de femmes qui sont bipolaires, schizophrènes, victimes de Troubles Obsessionnels Compulsifs, ou même d’Alzheimer. Ils ont accepté de lui décrire leur monde intérieur. Mais chacun d'entre eux a réussi à garder le contrôle de sa vie et de son destin...

sources You tube

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>