Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles avec #insertion par l'economique tag

Entreprises adaptées:le CAC FORMATIONS ORES partenaire privilégié depuis 1993

4 Août 2017 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée, #Reconnaissance professionnelle, #insertion par l'économique

 

Les entreprises adaptées (anciennement dénommées ateliers protégés) développent leurs activités économiques en embauchant des salariés en situation de handicap. Elles sont un lieu de professionnalisation pour ces personnes éloignées de l’emploi. Elles ont l’obligation d’employer 80% de travailleurs handicapés (contre 6% pour les entreprises du secteur marchand classique).

Même si l’entreprise adaptée est une entreprise à but social, elle existe et se développe sur un marché concurrentiel et est soumise aux mêmes contraintes de rentabilité et d’efficacité économique que toute autre entreprise. Elle ressort donc du secteur marchand (contrairement aux ESAT, Etablissement et Service d’Aide au Travail, qui relèvent du secteur non marchand et sont des organismes médico-sociaux).

Les EA répondent aux exigences de qualité et de réactivité de ses clients. Leur dimension humaine et leur capacité d’écoute en fait des entreprises qui sur le terrain de la relation client, de la qualité de la prestation, ou encore de la flexibilité, ont construit une approche très poussée du service.

Les entreprises adaptées mettent en œuvre de multiples savoir-faire sur tous les secteurs de l’industrie (électronique, électromécanique, agro-alimentaire, bois, imprimerie…) et des services (bureautique, nettoyage industriel, environnement, espaces verts, restauration…). On observe une tertiarisation des activités : 42% de l’activité est réalisée en prestation de service.
Les salariés du secteur en situation de handicap connaissent une tendance au vieillissement : 60% ont entre 30 et 49 ans ; 28% ont plus de 50ans ; 13% ont une ancienneté de plus de 20 ans.

Le niveau de qualification est faible : 75% des salariés en situation de handicap sont sans qualification ; 17% d’entre eux ont un niveau BEP/CAP ; 1,35% ont un niveau supérieur ou égal à BAC+3.

Les travailleurs handicapés en Entreprise Adaptée sont des salariés et à ce titre leur rémunération ne peut être inférieure au SMIC.

Les entreprises adaptées bénéficient de subventions de la DGEFP : l’aide au poste qui est versée par la CNASEA (Centre National pour l’Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles). Son montant est limité à 80% du Smic brut en vigueur au prorata du temps de travail effectif du salarié.

Elles peuvent également bénéficier des aides de droit commun destinées aux entreprises et aux salariés sans toutefois pouvoir les cumuler avec l’aide au poste (article L5213-13 du code du travail). C’est le cas notamment des aides de l’Agefiph.

3 recrutements sur 4 sont réalisés avec l’appui de Pôle Emploi et Cap Emploi.

Principaux métiers
Afin d’offrir le meilleur service aux entreprises cherchant à sous-traiter leurs marchés, les entreprises adaptées adhérentes se sont organisées en filières métiers :

  • Impression  
  • Gestion électronique des documents
  • Recyclage D3E   
  • Prestations administratives et tertiaires
  • Blanchisserie   
  • Propreté et services associés
  • Conditionnement / logistique   
  •  Centre d’appel
  • Travaux paysagers  
  • Métallurgie

66% des entreprises adaptées ont au moins 3 activités et 25% au moins 5 activités : elles relèvent par nature du champ interprofessionnel.

Centre technique pédagogique du CAC FORMATIONS -ORES

Lire la suite

Entreprise d'insertion: mode d'emloi

28 Juin 2017 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #insertion par l'économique, #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle

Elle propose un accès à l’emploi et un accompagnement spécifique à des personnes éloignées de l’emploi.

Une entreprise d’insertion (EI) proposent l’accès à l’emploi et un accompagnement socioprofessionnel à des personnes éloignées de l’emploi : demandeurs d’emploi de longue durée, allocataires de minima sociaux, jeunes sans qualification, etc..

Qu’est-ce qu’une entreprise d’insertion ?

Une entreprise d’insertion est une entreprise opérant dans le secteur marchand, mais dont la finalité est avant tout sociale : proposer à des personnes en difficulté une activité productive assortie de différentes prestations définies selon les besoins de l’intéressé (ré-entraînement aux rythmes de travail, formation, accompagnement social …) pour construire et finaliser avec elles un parcours d’insertion socioprofessionnel durable.

Elle fait partie - avec l’association intermédiaire (AI), l’entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI) et les ateliers et chantiers d’insertion (ACI) - des structures d’insertion par l’activité économique.

Quelle forme juridique pour une entreprise d’insertion ?

Association, SARL,… : aucune forme juridique n’est imposée à l’entreprise d’insertion, laquelle produit des biens ou des services comme n’importe quelle entreprise.

L’entreprise d’insertion doit signer une convention avec l’État.

D’une durée maximale de 3 ans, cette convention elle précise notamment :

  • le nombre de postes en équivalent temps plein pourvus par des personnes agréées par Pôle Emploi ouvrant droit à l’aide de l’État ;
  • les règles de rémunération des personnes en insertion ;
  • les moyens humains mis en œuvre pour encadrer les salariés en insertion ;
  • l’évaluation et le suivi des personnes en insertion (bilans…) ;
  • les modalités de dépôt des offres d’emploi à Pôle emploi.

Quelle aide de l’État pour les entreprises d’insertion ?

L’embauche des personnes agréées par Pôle emploi ou l’emploi des personnes détenues ayant signé un acte d’engagement par les entreprises d’insertion ouvre droit, dans la limite du nombre de postes d’insertion fixé par la convention, à une aide financière (aide au poste d’insertion).

Cette aide comprend un montant socle et un montant modulé.

Le montant socle est fixé, chaque année, par un arrêté conjoint du ministre chargé de l’emploi et du ministre chargé du budget et prend en compte l’évolution du SMIC.
Le montant de la part modulée est exprimé en pourcentage du montant socle, entre 0 % et 10 % . Il est déterminé en tenant compte :
 des caractéristiques des personnes embauchées, et le cas échéant des personnes détenues ayant signé un acte d’engagement (cas des entreprises d’insertion implantées dans un établissement pénitentiaire ; voir précisions ci-dessous)
 des actions et des moyens d’insertion mis en œuvre ;
 des résultats constatés à la sortie de la structure.


Pierre DEBRONDE responsable E.I

Lire la suite
Lire la suite

SITA rebond - Entreprise d'insertion par l'activité économique

3 Juin 2017 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #insertion par l'économique, #Moniteurs d'ateliers

SITA Rebond a pour objectif de favoriser le retour à l'emploi durable de personnes éloignées de l'emploi.
Depuis sa création, SITA Rebond a accompagné plus de 3000 personnes...reportage

Lire la suite