Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles avec #moniteurs d'ateliers tag

Travail en hauteur ,taille de haies..: quelles sont vos obligations ?

7 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Espaces Verts

Taille de haies... travail en hauteur sur échafaudage roulant, ou fixe ,échelles..,vos salariés et usagers sont t'ils formés?  Tour d’horizon de la réglementation et de nos recommandations.

 
 

Qu’est-ce qu’une chute de hauteur ?

On parle de chute de hauteur lorsqu’il existe une dénivellation, à la différence de la chute de plain-pied. La surélévation peut être légère, si le travailleur se trouve sur un marchepied par exemple, ou très importante, notamment s’il est situé sur des toitures ou des pylônes. Le même risque existe lorsque le travailleur se situe à proximité d’une tranchée, d’une fouille ou d’une falaise, puisqu’il peut là aussi perdre l’équilibre et se retrouver précipité dans le vide.

Le risque de chute de hauteur concerne les travailleurs de tous les secteurs d’activité : Ouvriers en espaces verts professionnels du BTP, agents de réseaux électriques, agents d’entretien, techniciens de maintenance..

Comment le travail en hauteur est-il encadré par la réglementation ?

Obligations de formation
 

Art. L4141-2 du code du travail

"L'employeur organise une formation pratique et appropriée à la sécurité au bénéfice :

  1. Des travailleurs qu'il embauche ;
  2. Des travailleurs qui changent de poste de travail ou de technique ;
  3. Des salariés temporaires, à l'exception de ceux auxquels il est fait appel en vue de l'exécution de travaux urgents nécessités par des mesures de sécurité et déjà dotés de la qualification nécessaire à cette intervention ;
  4. A la demande du médecin du travail, des travailleurs qui reprennent leur activité après un arrêt de travail d'une durée d'au moins vingt et un jours.

Cette formation est répétée périodiquement dans des conditions déterminées par voie réglementaire ou par convention ou accord collectif de travail."

Art. R4323-106 du code du travail

« L'employeur fait bénéficier les travailleurs devant utiliser un équipement de protection individuelle d'une formation adéquate comportant, en tant que de besoin, un entraînement au port de cet équipement. Cette formation est renouvelée aussi souvent que nécessaire pour que l'équipement soit utilisé conformément à la consigne d'utilisation. »

Art. R4323-89  du code du travail

« Les travailleurs reçoivent une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées et aux procédures de sauvetage. Le contenu de cette formation est précisé aux articles R. 4141-13 et R. 4141-17. Elle est renouvelée dans les conditions prévues à l'art. R. 4323-3. »

Art. R4511-6 du code du travail

"Chaque chef d'entreprise est responsable de l'application des mesures de prévention nécessaires à la protection des travailleurs qu'il emploie."

 Nos formations  Habilitations en hauteur se déroulent sur 1 journée en moyenne,entièrement accessibles à tous  (usagers comme salariés) en situation de chantier. (fiche ci dessous)

 

 
Vous souhaitez organiser une action de formation sur votre établissement? Contactez notre secrétariat au 05.63.94.74.79Toutes nos formations  sont sur www.cac-formations.fr

Vous souhaitez organiser une action de formation sur votre établissement? Contactez notre secrétariat au 05.63.94.74.79Toutes nos formations sont sur www.cac-formations.fr

Lire la suite

Entretien du matériel Espaces Verts: trop souvent négligé....

7 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Espaces Verts, #Moniteurs d'ateliers

L’ entretien du matériel et la maîtrise des réparations favorise l’autonomie dans l’activité professionnelle. Elements essentiels ,parfois négligés  : les bonnes pratiques concernant l’utilisation du matériel, la sécurité des personnes, les réparations l’entretien des outils,sont pourtant essentiels.

  • Soucieux d'y repondre au mieux depuis 20 années ,nous avons conçu des formations à destination des travailleurs handicapés ESAT et salariés d'entreprises adaptées,mais également pour les moniteurs d'ateliers autour des points essentiels:
  • Connaître la réglementation et savoir choisir, utiliser et vérifier l’état de ses équipements de protection individuelle
  • Acquérir les connaissances nécessaires permettant aux travailleurs d’ESAT et aux travailleurs d’Entreprise Adaptée de mieux comprendre le fonctionnement de leur matériel
  • Être plus vigilant, entretenir et participer aux petites réparations des machines en espaces verts
  • Utiliser les méthodologies de diagnostic de pannes
  • Identification des principaux matériels thermiques d’espaces verts et de leur fonctionnement les organes des machines, d’un moteur thermique
  • Observation et étude des différents organes de sécurité et leurs rôles
  • Les différents moteurs : 2 temps et 4 temps à essence, l’alimentation en air, la carburation, la combustion, le graissage
  • Fonctionnement d’une tondeuse à gazon, débroussailleuse, taille haie, matériel portatif, entretien journalier et réparations d’urgences
  • Gestion, organisation des équipements de protection
  • L’entretien, les pannes, les reconnaitre, savoir les expliquer au moniteur d’atelier
  • Le petit outillage : l’entretien du matériel et des outils, autocontrôles, graissage, vidange, aiguisage
  • Nettoyer les principaux filtres
  • Être en sécurité : prévention des risques physiques et matériels

         Toutes nos formations espaces verts sont sur :www.cac-formations.fr

Nos formations

Nos formations

Lire la suite

Entretien d'une chaine de tronçonneuse: La clef d'un élagage en toute sécurité en espaces verts.

5 Janvier 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Espaces Verts, #Moniteurs d'ateliers

Pour tronçonner du bois en toute sécurité, une tronçonneuse doit être bien entretenue : tension de chaine, lubrification et affûtage sont les incontournables. Côté moteur et panne, une bougie peut perler, une vis de richesse ou de ralenti peut se dérégler avec les vibrations et le filtre à air s’obstruer.Quelques conseils bien utiles pour un élagage en toute sécurité.Dans le cadre de nos formations Espaces verts ESAT et E.A ,et de la formation Travailler avec une tronçonneuse ces points sont particulièrement appuyés.

Nos formations espaces verts ESAT et E.A sont sur www.cac-formations.fr

Lire la suite

Un CPF pas vraiment accessible aux travailleurs d'ESAT...

13 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

 
 

 L'avis du Conseil National Consultatif des Personnes handicapées:

Pour la commission du CNCPH, la formation constitue un levier essentiel de maintien et de développement des compétences, indispensable au maintien en emploi et à l’évolution professionnelle.
 

Pour que le CPF joue un rôle positif dans cette dynamique, plusieurs points relatifs à sa mise en œuvre effective pour les travailleurs d’ESAT sont à mettre en exergue :

1) La commission rappelle qu’il existe une problématique première et majeure d’accès au CPF pour les travailleurs d’ESAT qu’il est impératif de corriger afin de permettre l’effectivité du droit et le repérage statistique de la mobilisation du CPF par et pour les travailleurs d’ESAT : l’application actuelle ne mentionne pas les travailleurs d’ESAT. L’application https://www.moncompteactivite.gouv.fr/cpa-public/ n’identifie pas les travailleurs d’ESAT en tant que tel aux côtés des salariés de droit privé, personnes en recherche d’emploi, travailleurs indépendants, agents publics et agents statutaire d’une chambre consulaire.

Cette situation oblige les équipes des ESAT qui accompagnent les parcours des travailleurs à mobiliser un item inadapté, elle peut également pour les moins aguerris représenter un obstacle.
La commission demande que la future application inscrive nativement cette catégorie de public afin de faciliter l’effectivité du droit et de concourir à une meilleure observation des engagements pour la formation des travailleurs d’ESAT.

  1. 2)   La commission souligne l’importance de veiller à l’accessibilité des formations à toutes les situations de handicap, en particulier à celles vécues par les travailleurs d’ESAT, notamment en veillant à l’accessibilité de l’information, du bâti, des contenus et de la pédagogie.

    De plus, au regard du degré d’autonomie requis pour la mobilisation du CPF, la commission attire l’attention sur l’importance d’organiser l’accompagnement des personnes concernées et l’adaptation du conseil en évolution professionnelle pour les travailleurs d’ESAT. Elle souligne également l’importance de sensibiliser et former les professionnels des ESAT sur le sujet.

  2. 3)  Enfin l'option retenue dans le cadre du présent décret consiste à reconduire le taux et l'assiette de contribution des ESAT au CPF en vigueur depuis le 1er janvier 2017. Cette reconduction des dispositions antérieures n’est pas satisfaisante alors que la loi proposait un plafond maximal possible à 0,35%, le décret opte lui pour 0,2%.

    Le CNCPH souhaite que ce sujet soit repris dans le cadre de la mission IGAS-IGF pour donner davantage d’ambition et d’ampleur à cet engagement pour la formation et le développement des compétences des travailleurs d’ESAT.  Affaire à suivre...

Lire la suite

Travailleurs handicapés : mise en oeuvre du CPF :mode d'emploi

12 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

Pour le financement des heures de formation du CPF des travailleurs handicapés, l’établissement ou le service d’aide par le travail (Esat) verse à l’organisme collecteur paritaire agréé (Opca) dont il relève une contribution égale à 0,2 % d’une partie forfaitaire de la rémunération garantie versée aux travailleurs handicapés concernés dont le montant est défini par décret.
Art. L6323-36 du Code du travail

Le décret n° 2016-1899 du 27 décembre 2016 détermine les modalités de calcul de l’assiette forfaitaire de cette contribution.

Cette assiette est égale à la somme :

  1. d’une part, de la fraction de rémunération garantie versée par l’établissement ou le service d’aide par le travail au travailleurs handicapés et qui est financée par l’établissement ou le service d’aide par le travail ;
  2. et, d’autre part, de la moitié de l’aide au poste financée par l’Etat qui aide l’établissement ou le service d’aide par le travail à financer cette rémunération garantie.
    Art. D6323-29 du Code du travail nouveau

Afin de l’aider à financer la rémunération garantie, l’établissement ou le service d’aide par le travail reçoit, pour chaque personne handicapée qu’il accueille, une aide au poste financée par l’Etat. L’aide au poste varie dans des conditions fixées par voie réglementaire, en fonction de la part de rémunération financée par l’établissement ou le service d’aide par le travail et du caractère à temps plein ou à temps partiel de l’activité exercée par la personne handicapée.
Art. L243-4 du Code de l’action sociale et des familles

Pour les travailleurs handicapés admis dans un Esat qui exercent une activité à caractère professionnel à temps plein, le montant de la rémunération garantie est compris entre 55 % et 110 % du Smic.
Art. R243-5 du Code de l’action sociale et des familles

La rémunération garantie se compose :

  • d’une part financée par l’établissement ou le service d’aide par le travail, qui ne peut être inférieure à 5 % du salaire minimum de croissance,
  • et d’une aide au poste qui ne peut être supérieure à 50 % de ce même salaire.

Art. R243-6 du Code de l’action sociale et des familles

Pour rappel, l’article 43 de la loi du 8 août 2016, dite loi Travail, fixe les conditions d’alimentation, de financement et de mise en œuvre du CPF de ces travailleurs. La loi du 5 mars 2014 avait prévu que pour les travailleurs handicapés accueillis dans un établissement et service d’aide par le travail, un décret préciserait les conditions dans lesquelles le CPF ferait l’objet d’abondements en heures complémentaires (art. L6323-4 III du Code du travail dans sa rédaction issue de la loi du 5 mars 2014).
Art. L6323-33 et s. du Code du travail nouveaux

Décret n° 2016-1899 du 27 décembre 2016 relatif à la mise en œuvre du dispositif d’emploi accompagné et au financement du compte personnel de formation des travailleurs handicapés

Lire la suite

Nouveaux CACES®.2020!

8 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Logistique

Nouveaux  CACES®.2020!

 

L’évolution de la technicité des équipements et des engins de travail amène la création de nouvelles recommandations et la révision du dispositif de formation des CACES® afin d’augmenter la professionnalisation des conducteurs d’engins spécialisés et de réduire le risque d’accidents.

Cette réforme, dans une démarche de prévention, vise à améliorer les comportements et à développer les bonnes pratiques afin de prévenir les risques professionnels.

Elle propose des formations plus adaptées aux réalités du terrain, plus proches des spécificités de chaque groupe d’engins et une augmentation des moyens matériels et humains.

Les organismes de formation ont un rôle essentiel dans la prise de conscience des apprenants afin de renforcer leur propre sécurité au travail ainsi que celle de leur environnement. Les stagiaires devront connaitre le cadre réglementaire, comprendre les risques et savoir appliquer les procédures.

 

La réforme entrera en vigueur au 1er janvier 2020.

 

Les formations intra ,directement sur votre établissement sont toujours  réalisées  sur  vos établissements ,pour les travailleurs handicapés,comme pour les salariés. La dernière journée étant consacré à l'examen autorisation de conduite (obligatoire dans votre établissement. autorisation .L'examen CACES  se déroulant obligatoirement  sur un centre d'examen avec un plateaux techniques et des parcours qui répondent aux cahiers des charges des recommandations R4xx de la CNAM.Centre partenaire du CAC FORMATIONS,proche de votre établissement.

Nous mettons à la disposition des apprenants des moyens matériels et humains qui leur permettent d’acquérir les connaissances et le savoir-faire nécessaire à la conduite en sécurité.

Nous préparons les stagiaires au passage des test CACES®, tests pratiques et tests théoriques en conformité avec les nouvelles recommandations.

Les tests théoriques sont rédigés en français. Pour les stagiaires qui éprouvent des difficultés de compréhension de la langue française écrite, les questions du test peuvent être énoncées à voix haute dans cette même langue.

Nous entraînons le stagiaire à réaliser en continu  l’ensemble des épreuves pratiques de façon fluide, sans hésitation ou ralentissement anormaux, dans la limite de temps prévue par la procédure de test.

Durant ces épreuves, tous les échanges entre le testeur et l’apprenant (instructions, consignes, questions/réponses…) s’effectuent en français.Nos  formateurs spécialisés,ont également une connaissance approfondie du handicap au travail ( Educateurs techniques spécialisés ou équivalent) et une expérience approfondie du travail protégé.

Lors de l’examen final, le testeur de la partie pratique est une personne physique autre que le formateur.

 le CAC FORMATIONS oeuvre depuis 25 ans dans le domaine de la formation pour la sécurité au travail certifiée par l' AFNOR .

 

Vous souhaitez réaliser une action  de formation  CACES dans votre établissement contactez nous directement  sur administration @cac-formations.net  toutes nos formations logisitiques sont sur  www.cac -formations.fr.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les textes de référence des nouvelles recommandations CACES® sont  en ligne sur le site ameli.fr : recommandations R400  https://www.ameli.fr

 

 

Tableaux récapitulatifs des nouveaux CACES® R400 :

                            – leurs différentes catégories
                            – l’équivalence avec les anciens CACES® R300

 

Tableau R486 : PEMP – plates-formes élévatrices mobiles de personnel

Tableau R482 : Engins de chantier

Tableau R489 : Chariots de manutention automoteurs à conducteur porté

Tableau R485 : Chariots de manutention automoteur gerbeur à conducteur accompagnant

Tableau R484 : Ponts roulants et Portiques

Lire la suite

des usagers producteurs et fiers de leur travail vous invitent à le découvrir!

6 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

sources You tube que nous remercions

Lire la suite

Publié depuis Overblog

4 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée

Doubler le nombre d'emplois, pour transformer les entreprises adaptées

28 millions d'euros pour aider les entreprises adaptées à se transformer. C'est le montant annuel du fonds de soutien accordé par le gouvernement de 2019 à 2022. Le secteur a le sourire.

 
 

 

 
 
 
 

 

 
Illustration article

Dans le champ du handicap, pas toujours satisfait des décisions budgétaires prises par les gouvernements, les Entreprises adaptées (EA, c'est-à-dire entreprises du milieu ordinaire qui emploient majoritairement des travailleurs handicapés) ont aujourd'hui le sourire. 28 millions d'euros, c'est le montant du fonds de soutien qui leur est accordé, dédié à la transformation de ce secteur convaincu de son « utilité sociale ». Il vient s'ajouter aux financements déjà en cours pour soutenir l'aide au poste et les expérimentations. Cette annonce a été faite le 26 avril 2019 par Muriel Pénicaud, ministre du Travail à l'occasion d'une visite officielle dans les Landes dédiée à l'emploi des personnes en situation de handicap, redisant sa conviction que « nul n'est inemployable ».

Quels objectifs ?

Ce fonds bien doté a pour objectifs : d'aider les entreprises à mettre en place les évolutions de leurs organisations et les soutenir dans la mise en œuvre des expérimentations (CDD Tremplin, EA de travail temporaire) mais également de permettre le changement d'échelle, notamment par le soutien des nouveaux investissements (achat de machines, agrandissement de locaux...), y compris ceux engagés avant la réforme. Une « mesure très attendue », selon Stéphane Cahen, porte-parole de l'Unea (Union nationale des entreprises adaptées) et « pas simple à obtenir ». Ce fonds entend par ailleurs faciliter la transformation économique et la diversification des activités pour répondre aux besoins économiques des territoires.

Un bilan en 2022

Afin d'atteindre le « Cap vers l'entreprise inclusive » signé le 12 juillet 2018, cette enveloppe est pérennisée jusqu'en 2022, 28 millions en 2019, probablement le même montant en 2020 puis dégressif jusqu'à la fin de l'échéance. La mise en place progressive d'un comité scientifique permettra d'évaluer les impacts de cette réforme et plus particulièrement des nouvelles expérimentations. Un bilan sera fait en 2022 pour déterminer ce qui a marché ou pas et ce qui doit être pérennisé. Stéphane Cahen se félicite de la mise en place de ce comité de suivi, a priori dans chaque région, dans lesquels seront réunis les partenaires du secteur adapté et les financeurs (Conseil régional, BPI et France active...) et se réjouit que le secteur adapté soit « véritablement un acteur du développement économique de les territoires ».

Une enveloppe opérationnelle

Les enveloppes sont débloquées dès mai 2019 dans les préfectures de région et seront mobilisables selon une procédure en finalisation de rédaction par la DGEFP (Délégation régionale à l'emploi et la formation professionnelle) et l'Unea. « Nous avons craint qu'elles ne soient reportées bien plus tard, poursuit Stéphane Cahen. Entre l'adoption d'une loi et la publication de son décret, il se passe parfois beaucoup de temps or, là, tout a été fait dans la foulée, y compris pour les décrets relatifs au CDD tremplin et aux EATT (EA de travail temporaire). C'est assez rare pour être signalé. ». Selon lui, cela « va permettre de mettre les choses en œuvre rapidement ». Ne reste plus que l'expérimentation EA-pro inclusive qui doit voir le jour en fin d'année. « Nous avons désormais une trajectoire jusqu'en 2022, sécurisée », explique-t-il. Les candidats sont invités à déposer leur dossier auprès de la région. « Ce n'est pas toujours simple d'entamer cette démarche car les dossiers peuvent parfois paraître compliqués mais c'est à notre réseau d'aller sur le terrain pour faire de la pédagogie », conclut Stéphane Cahen dans un contexte où l'on « entend beaucoup de choses qui ne sont pas tout à fait justes et qui font peur à certains ».

Doubler le nombre d'emplois

Confirmant son soutien aux EA, la ministre a fait d'autres annonces, notamment le démarrage de l'expérimentation des entreprises adaptées de travail temporaire (EATT) (article en lien ci-dessous) mais aussi le lancement d'un PIC (Plan d'investissement compétences) spécifique afin de soutenir les actions de formation des salariés en situation de handicap entrés dans les dispositifs d'accompagnement à la transition professionnelle (CDD Tremplin et EATT). L'objectif du secteur adapté et de passer de 40 000 à 80 000 emplois d'ici 2022, un changement d'échelle ambitieux.

 

 sources: Par

Lire la suite

La nouvelle réforme du CACES R389

3 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Logistique

Qui est concerné par la réforme CACES  R389 qui devient R489 ?

Quant aux employeurs et conducteurs, les principaux changements concerneront les modalités de réalisation des tests. En effet, pour délivrer des CACES à partir du 1er janvier 2020, chaque organisme testeur certifié devra disposer d’un centre de déroulement de tests où les épreuves théoriques et pratiques seront organisées.

Ainsi, la CNAM fera évoluer le dispositif CACES principalement autour de quatre objectifs :

  • Rationaliser la mise en œuvre du CACES en prenant en compte de l’évolution du matériel et le retour d’expérience acquis depuis sa création (niveau des épreuves etc).
  • Améliorer le niveau de formation des conducteurs.
  • Centraliser la gestion et délivrance des certificats.
  • Extension du CACES à 2 familles d’engins supplémentaires : les pont roulants et portiques, puis les chariots de manutention automoteurs gerbeurs à conducteur accompagnant (dont l’utilisation est à l’origine de nombreux accidents).

 

Quels sont les nouvelles catégories de chariots automoteurs CACES R489 ?

La catégorie 1A : Transpalettes à conducteur autoporté = chariots utilisés par les préparateurs de commandes sans élévation du poste de conduite (hauteur de levée ≤ 1,20m). Les transpalettes équipés d’une plateforme rabattable sont inclus dans cette catégorie.

Remplace l’ancienne catégorie 1 CACES R389

La catégorie 1B : Gerbeur à conducteur porté – chariot équipé d’un mât fixe et muni de bras de fourche, pouvant élever une charge à une hauteur suffisante pour permettre le gerbage/dégerbage ou stockage/destockage en casier (hauteur de levée > 1,20m). Les gerbeurs équipés d’une plateforme rabattable sont inclus dans cette catégorie.

Remplace l’ancienne catégorie 1 CACES R389

La catégorie 2A : Chariots à plateau porteur – Chariot de manutention portant sa charge sur une plate-forme fixe ou sur un équipement non élévateur (capacité de traction ≤ 25 tonnes).

Remplace l’ancienne catégorie 2 CACES R389

La catégorie 2B : Chariots tracteurs industriels – Chariot de manutention muni d’un système d’attelage et spécialement conçu pour tirer des véhicules roulants (remorques…), (capacité de charge ≤ 2 tonnes).

Remplace l’ancienne catégorie 2 CACES R389

La catégorie 3 : Chariots élévateurs frontaux en porte-à-faux – Chariot élévateur à mât muni de bras de fourches, sur lesquels la charge est placée en porte-à-faux par rapport aux roues et est équilibrée par la masse du chariot, (capacité nominale ≤ 6 tonnes).

Remplace l’ancienne catégorie 3 CACES R389

La catégorie 4 : Chariots élévateurs frontaux en porte-à-faux – Chariot élévateur à mât muni de bras de fourche, sur lesquels la charge est placée en porte-à-faux par rapport aux roues et est équilibrée par la masse du chariot. (capacité nominale > 6 tonnes).

Remplace l’ancienne catégorie 4 CACES R389

La catégorie 5 : Chariots élévateurs à mât rétractable – Chariot élévateur gerbeur à longerons porteurs pour lequel la charge peut être amenée en porte-à-faux par avancement du mât. 

Remplace l’ancienne catégorie 5 CACES R389

La catégorie 6 : Chariots élévateurs à poste de conduite élevable – Chariot élévateur gerbeur dont le poste de conduite s’élève avec l’organe porteur de charge à une hauteur de plancher > 1,20 m.

Remplace l’ancienne catégorie 6 CACES R389

La catégorie 7 : Conduite hors-production des chariots de toutes les catégories – Déplacement, chargement / déchargement sur porte-engins et transfert de chariots des catégories 1 à 6 sans activité de production, pour leur maintenance, pour démonstrations ou pour essais.

Notons que la durée de validité pour chacune des nouvelles recommandations CACES R489 reste inchangée à 5 ans (10 ans pour la R482)

 sources :Formalogistics

Vous souhaitez mettre en place une formation CACES ,pour vos usagers ou personnels d'encadrement ,dans votre établissement? contactez nous directement: administration@cac-formations.net  (devis+ programme par retour).

Lire la suite

Publié depuis Overblog

1 Décembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

 

L’action des établissements et services d’aide par le travail (ESAT)

Plus de 120 000 personnes adultes en situation de handicap exercent une activité professionnelle dans environ 1 400 ESAT qui leur assurent un accompagnement médico-social. Elles sont encadrées par 30 000 salariés dont la majorité sont des moniteurs d'ateliers.

L’accès à ces établissements est réservé à des personnes reconnues par une CDAPH (commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées) comme n’étant pas en mesure, momentanément ou durablement, de travailler en milieu ordinaire et dont la productivité est inférieure au tiers de celle d’une personne valide.

Bien que les personnes atteintes de déficience intellectuelle représentent encore près des deux tiers des travailleurs d’ESAT, l’admission croissante de personnes présentant des pathologies psychiques et des troubles du comportement constitue une tendance lourde du secteur.

Les activités les plus fréquentes proposées par les ESAT sont l’entretien d’espaces verts, la restauration, le nettoyage, le conditionnement, les activités bois, la blanchisserie, le maraîchage. Dans certains territoires, des tensions existent sur l’offre de places dans ces établissements.

Un rapport réalisé conjointement par l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) et l’inspection générale des finances (IGF) présente un état des lieux de l’action des ESAT et analyse les enjeux du secteur protégé pour l’inclusion des travailleurs handicapés.

Constatant que moins de 1% des travailleurs d’ESAT parviennent à se faire embaucher dans le milieu ordinaire, les auteurs du rapport soulignent que les ESAT doivent être à la fois des espaces de transition pour les uns et des lieux pérennes d’accueil pour les autres.

Les 37 propositions contenues dans le rapport sont organisées autour de quatre orientations stratégiques :

  • réaffirmer l’utilité et l’importance du milieu protégé comme facteur d’inclusion des personnes confrontées à des handicaps importants ;
  • reconnaitre, pour les personnes en situation de handicap, comme pour tout citoyen, un droit universel au travail en milieu ordinaire ;
  • garantir une place effective en milieu protégé si l’accès au travail en milieu ordinaire s’avère temporairement ou durablement impossible ;
  • garantir un accompagnement, dans la durée, en amont et au sein de l’ESAT ainsi que dans le milieu ordinaire de travail des travailleurs handicapés, avec notamment une portabilité de
Lire la suite