Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

moniteurs d'ateliers

Entreprise du paysage et rentabilité

9 Août 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Espaces Verts, #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement professionnel

L'activité espaces verts et sa rentabilité expliquée en formation avec des équipes de salariés d'Entreprises adaptées...

Lire la suite

Handicap psychique et travail...Redonner du sens

9 Août 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers, #insertion par l'économique

L'Essor Services de Mézin met à la disposition des entreprises, institutions et particuliers, toute une palette de prestations de la blanchisserie à l'entretien d'espaces verts, en passant par la cordonnerie.

Redonner du sens

« Comment, par l’intermédiaire de l’ESAT « CATVERT »
puis-je progresser dans la maîtrise de certains aspects de ma vie ? »

Le travail protégé donne à  la possibilité à la personne, grâce à une mise en situation de travail, grâce à une écoute bienveillante des professionnels, et grâce à un accompagnement individualisé, de devenir un individu autonome reconnu dans sa particularité. La fragilité constitutive de l’état psychique des ouvriers que nous accueillons nous conduit à nous interroger en permanence sur la pertinence des réponses apportées.

Les problèmes posés par le manque d’hygiène par exemple, vont créer des difficultés d’intégration au groupe de travail et une certaine mise à l’écart. L’estime de soi peut être affectée engendrant à son tour une cascade d’évènements qui vont dégrader l’équilibre antérieur.

Il nous appartient de veiller quotidiennement à la satisfaction des besoins de l’ouvrier, mais aussi de ses attentes légitimes. Nous accompagnons la personne en adaptant et en modulant les réponses. La vigilance nous permet alors de réagir et de proposer la solution pertinente.

Sans cesse est remis en question le fragile équilibre ainsi trouvé

Des évènements, des situations nouvelles peuvent induire une rupture de cet équilibre et conduire l’ouvrier vers la remise en cause de ses acquis (techniques, pratiques, intellectuels…). Des phases de confusion peuvent apparaitre et perturber l’état émotionnel, affectif ou mental.

La réponse aux besoins et aux attentes :

Nous accueillons la personne sans apriori, dans le souci constant de son bien-être, avec bienveillance, laissant à cette dernière la plus grande latitude possible dans ses choix, ses orientations.

Notre travail est orienté vers la prise en charge de la personne dans une approche globale.

Dans le cadre de notre action, nous nous efforçons dans la mesure du possible, de répondre aux demandes de l’ouvrier, ce dernier peut être porteur d’un projet plus ou moins réaliste, il peut ne pas avoir de projet défini, être dans l’impossibilité de se projeter dans l’avenir.

Il revient à l’ESAT d’évaluer la pertinence des désirs : retour dans le milieu ordinaire que nous jugeons prématuré, demande de formation inadéquate au regard des acquis…

Nous proposons alors un plan d’action, une mise en œuvre dans le temps des phases d’apprentissage et de découverte du milieu professionnel (PAS).

Nous construisons avec lui un parcours qui constituera une réponse aux attentes, une alternative aux premiers désirs formulés. Cette réponse constitue une articulation judicieuse entre l’usager (en tant que personne), son projet (s’il existe), les influences et contraintes de la maladie et l’ESAT.

Reportage autour d'une équipe et d'un établissement qui oeuvre dans un quotidien novateur...

sources Extrait de l'émission "Mille et une vies" diffusée le 25/10/2016 sur France 2. Retrouvez plus d'extraits et d’informations sur http://www.france2.fr/emissions/mille... Retrouvez l'émission sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/MilleEtUneVi... Twitter : https://twitter.com/1001viesF2

Lire la suite

et si on parlais de la schizophrénie?

6 Août 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers

 

 

 
  • La schizophrénie est un trouble mental sévère et chronique qui affecte plus de 23 millions de personnes dans le monde. Très difficile à cerner parfois au quotidien,nous rencontrons celle-ci de plus en plus sur les établissements de travail protégé.
  • La schizophrénie se caractérise par des distorsions de la pensée, des perceptions, des émotions, du sentiment de soi et du comportement. Le ressenti comporte souvent des hallucinations, le fait d’entendre des voix ou de voir des choses qui n’existent pas, et des délires, des convictions inébranlables ou fausses.
  • Partout dans le monde, la schizophrénie s’associe à un lourd handicap et peut affecter les résultats aux niveaux éducatif et professionnel.
  • Le risque de mourir prématurément est 2 à 3 fois plus élevé pour les sujets atteints de schizophrénie que dans l’ensemble de la population. Les décès sont souvent dus à des maladies que l’on peut prévenir, cardiovasculaires, métaboliques ou infectieuses, par exemple.
  • La stigmatisation, les discriminations et les violations des droits fondamentaux des personnes atteintes sont courantes.
  • On peut traiter la schizophrénie. Des médicaments et un appui psychosocial sont efficaces.
  • L’accompagnement dans la vie quotidienne, l’assistance pour le logement et les emplois protégés sont des stratégies efficaces de prise en charge des schizophrènes.
 
 
 
 
Lire la suite

Le handicap psychique, l’importance de l’accompagnement

4 Août 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement psychologique, #Accompagnement professionnel, #Handicap, #Moniteurs d'ateliers

Vivre le handicap psychique. L'importance de l'accompagnement". Ce film documentaire est diffusé le 25 juin 2018 à la Maison Départementale de l'Autonomie (MDA38) au 15 avenue Doyen Louis Weil à Grenoble. La projection est suivie d'un débat sur la problématique en présence de Laura Bonnefoy, vice-présidente en charge de la dépendance et des handicaps au Département de l'Isère, du réalisateur, de responsables d'établissements et d'associations iséroises.

 

diffusion You tube

Lire la suite

L’AAH après 62 ans à partir de 80 % d’incapacité c'est parti!

26 Juillet 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Accompagnement psychologique, #Moniteurs d'ateliers

Avant le 1er juillet, les allocataires de l'AAH atteignant 62 ans devaient entreprendre les démarches auprès des caisses auxquelles ils avaient cotisé. Désormais, c'est automatique, quel que soit leur taux d'incapacité.
Allocataires de l’AAH : la retraite c’est automatique à 62 ans… sauf si vous n’avez jamais travaillé
 
 

Depuis le 1er juillet, les allocataires de l’AAH ayant déjà cotisé à une caisse de retraite bénéficient automatiquement de leur pension de retraite à 62 ans. Ceux qui n’ont jamais travaillé, par contre, doivent continuer à effectuer les démarches administratives.

Le 62e anniversaire de certains allocataires de l’AAH sera désormais plus serein. Jusqu’alors, ils devaient faire valoir leurs droits à la retraite auprès de la ou des caisses auxquelles ils avaient cotisé. Depuis le 1er juillet, ils n’ont plus à entreprendre ces démarches. Ils se voient donc attribuer leur retraite, de manière automatique, à l’âge légal, soit 62 ans.

Un décret pour préciser la loi

Cette mesure de simplification figurait dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, adoptée par le parlement en décembre 2019. Faire-face.fr l’avait annoncé, dans un précédent article. Un décret du 29 juin en précise les modalités.

Automatique quel que soit le taux d’incapacité

L’automatisation concerne les allocataires ayant déjà travaillé mais n’exerçant plus d’activité professionnelle. Qu’ils aient un taux d’incapacité d’au moins 80 % ou compris entre 50 et 79 %.

Au plus tard six mois avant leurs 62 ans, la caisse de retraite chargée de la liquidation de leur pension les informera de l’attribution automatique de leur retraite. Et qu’ils ont le droit de s’y opposer, au plus tard quatre mois avant leur 62e anniversaire.

L’AAH après 62 ans à partir de 80 % d’incapacité

Les allocataires ayant au moins 80 % d’incapacité continueront alors à toucher l’AAH, en complément de leur pension de retraite.

Ceux qui ont moins de 80 %, par contre, n’auront plus le droit à l’AAH, comme c’est déjà le cas aujourd’hui. Ils devront demander l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), en complément de leur pension.

Une demande à déposer si vous n’avez jamais travaillé

Et si vous n’avez jamais travaillé ? Pour vous, rien ne change.

Si votre taux d’incapacité est inférieur à 80 %, vous perdrez le droit à l’AAH. En revanche, vous serez sans doute éligible à l’Aspa, récupérable sur la partie de la succession supérieure à 39 000 €. Vous devrez remplir ce formulaire de demande, destiné aux personnes ne relevant d’aucun régime d’assurance vieillesse français.

En revanche, si vous avez un taux d’incapacité d’au moins 80 %, vous conserverez le bénéfice de l’AAH. Mais vous serez tenu de prouver que vous ne pouvez prétendre à aucune pension de retraite. Et pour obtenir ce document justifiant d’une absence de droit à pension que réclame la Caf, vous devrez déposer une demande unique de retraite de base personnelle auprès de la Carsat, la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail. N’oubliez surtout pas ! À défaut de produire ce document, vos droits seront suspendus. Pour la simplification, il y a encore du travail…

Lire la suite
Lire la suite

Etre reconnu dans mon metier de plongeur en restauration

2 Juillet 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Restauration, #Certifications & VAE

Le plongeur aide son équipe en travaillant à maintenir la cuisine propre : lavage, entretien des locaux, du matériel et de la vaisselle. Le plongeur peut aussi participer à exécuter des missions en cuisine ou en salle.

Le métier de Plongeur de Restauration (en collectivités ou en restauration traditionnelle) est un poste clé dans une cuisine où le travail d’équipe est primordial.Trop souvent méconnu,le métier est maintenant reconnu par un CQP de Plongeur Officier ,aide de cuisine de niveau 5 crée en partenariat avec le FAFIF de l'industrie hôtelière et Certif Bloc organisme du secteur ,certificateur.

 

Le CAC FORMATIONS vous propose un module ,pré qualifiant pour les usagers d'ESAT et salariés d'Entreprise Adaptée à compter de notre nouveau catalogue 2021,se déroulant en présentiel,directement sur votre établissement Vous souhaitez des informations ou construire un éventuel projet de formation? Contactez -nous directement: administration@cac-formations.net

 

Perfectionnement professionnel au métier de Plongeur restauration

 

Objectifs : Se professionnaliser ,être reconnu dans mon métier de plongeur ,aide de cuisine en restauration.

  • Se préparer à suivre selon son choix,  à la certification CQP de Plongeur-officier de cuisine de niveau 5.

 

Le plongeur aide son équipe en travaillant à maintenir la cuisine propre : lavage, entretien des locaux, du matériel et de la vaisselle. Le plongeur peut aussi participer à exécuter des missions en cuisine ou en salle.

Le métier de Plongeur de Restauration est un poste clé dans une cuisine où le travail d’équipe est primordial.
 

 

Le programme :

 

Evaluation de départ : observation et jeux d’erreurs en 52 points autour du métier de plongeur de restauration.

-M’organiser :

Mes pratiques de travail,mes répères : Avant ,pendant,Après sur le poste plonge.

Mes obligations sur mon poste de travail : Ma tenue professionnelle

Mon hygiène corporelle et vestimentaire au contact d’aliments 

Etre propre pour faire un travail propre. 

Les contaminations manu-portées et mon lavage de main.

-Travailler en équipe,s’organiser ,partager les tâches.

 

A)Techniques professionnelles sur le poste plonge

 

- La marche en avant,les circuits et leur respect dans mon travail

-Réceptionner et stocker les produits lessiviels et le linge
 

 -Approvisionner en produits lessiviels
 

-Réceptionner et trier la vaisselle en entrée
 

-Vérifier la propreté et trier en sortie : Exercices ,jeux, autocontrôles qualité.
 

-Trier les déchets Transporter les déchets dans les conteneurs
 

-Vérifier le bon état de fonctionnement de la machine : Mes auto-contrôles journaliers
 

La régles des 5M : Matière,Méthode,Matériel ,Milieu,Maind’oeuvre

- Mes Auto-contrôles : Avant Pendant,Après sur le poste Plonge.

Le plan de nettoyage HACCP sur le poste plonge.

 : Entretien du poste de
travail et des locaux restauration

 

  • Techniques de nettoyage professionnel et maintenance des locaux de restauration.
  • Organisation du travail,circuits,matériels ,produits en zone alimentaire.
  • Connaissances ,manipulations,produits
  • Nettoyage,désinfection,autocontrôles de ma zone d’entretien des locaux en restauration.

 

Pré Requis : Formation accessible à tous lisants et non lisants. Notre formation privilégiant l’approche terrain ( travail en situation 80% du temps),les supports jeux et imagés accessibles à tous .

Durée : 3 journées 

Prospectives :

Formation pouvant être suivi de la préparation au titre professionnel qualifiant de CQP de Plongeur Officier de Cuisine de niveau 5.

Accessible CPF identifiant 249222 texte officiel :arrêté du 30/07/2018 Organisme Certificateur CERTIDEV

Lire la suite

Insertion en milieu Ordinaire:Bravo Jean -Philippe!

26 Juin 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #insertion par l'économique, #Moniteurs d'ateliers

Pontivy. Jean-Philippe, de l’Esat au CDI en quelques mois

Travailleur Esat à Pontivy jusqu’à l’an dernier, Jean-Philippe, 32 ans, vient de décrocher un CDI à la base Intermarché de Saint-Gérand. Un cas encore trop rare dans les entreprises, que le groupe ITM Lai et l’établissement souhaitaient mettre en avant, lors de la signature, mercredi 24 juin.

Jean-Philippe Dorge, au centre, signe son CDI entouré des responsables de la base Intermarché et de l’Esat du Pigeon-Blanc, mercredi 24 juin.
Jean-Philippe Dorge, au centre, signe son CDI entouré des responsables de la base Intermarché et de l’Esat du Pigeon-Blanc, mercredi 24 juin. 

  

Ancien travailleur Esat du Pigeon-Blanc à Pontivy, Jean-Philippe Dorge, 32 ans, vient de signer son premier CDI, à la base Intermarché de Saint-Gérand. Un cas encore trop rare dans les entreprises, que le groupe ITM Lai et l’établissement souhaitaient mettre en avant, lors de la signature, mercredi 24 juin.

 

« Loin d’être évident »

Cet ancien ouvrier de l’atelier de confection de palettes, a été mis à disposition de l’entreprise par l’ESAT, l’an dernier. Un essai dans un milieu ordinaire qui s’est avéré concluant, puisque Jean-Philippe a décroché un CDD, avant d’être embauché au service contenants, en charge de stocker et remettre à disposition les supports de préparation (palettes, combis…).

 

« Jean-Philippe s’est parfaitement intégré à une équipe déjà constituée de longue date, il a démontré beaucoup d’engagement dans son travail. C’est une personne discrète mais qui a le sens du travail en équipe. C’est loin d’être évident de quitter un ESAT pour travailler en milieu ordinaire, la motivation de Jean-Philippe et l’accompagnement réalisé par les équipes de l’ESAT et d’ITM LAI ont permis d’arriver à ce beau résultat », salue l’entreprise.

L’an dernier, Benoît Le Net, lui aussi mis à disposition par le Pigeon-blanc, avait montré la voie en décrochant un CDI sur la base voisine de Neulliac. Un partenariat heureux entre l’Esat et l’entreprise de logistique, amené à se poursuivre!

Lire la suite

ESAT ,E.A Bien reprendre son travail: Hygiène ,gestes barrières de prévention face au coronavirus

18 Juin 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée, #Hébergement Vie sociale, #social, #société

Bien reprendre son travail,après cette longue période de confinement,mais aussi acquérir les gestes  barrières essentiels en matière d'hygiène...Essentiel!

-Mieux comprendre de façon les régles de base en matière d'hygiène et de gestes barrière et les appliquer de façon simple et pratique,pour les usagers et salariés des établissements de travail protégé.

Ce long vide source d'angoisse aussi pour certains est repris également autour d'une formation accessible à tous lisants et non lisants.Conçue par l'équipe pédagogique du CAC FORMATIONS,sous la direction technique du docteur BOUISSET,elle est réalisable directement sur votre établissement,sur une durée d'une journée ,en groupe de travail.Destinée au usagers elle est accessible également aux personnels d'encadrement ( moniteurs d'ateliers et de services).

Vous souhaitez  mettre en place cette action de formation: Contactez nous par courriel :secrétariat@cac-formations.net .Nous vous établirons votre devis et programme sur mesure ( France entière).

ESAT ,E.A Bien reprendre  son travail: Hygiène ,gestes barrières de prévention face au coronavirus
Lire la suite

Publié depuis Overblog

7 Juin 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

 Il était temps !  C’est presque un cri du cœur qu’expriment ces travailleurs dans l’atelier de conditionnement de l’Établissement et service d’aide par le travail (Esat) La Chartreuse de l’association Gabriel-Deshayes, à Brec’h (Morbihan). Le retour au travail était très attendu.  Certains d’entre eux vivent seuls et cela devenait pesant. On risquait des cas de décompensation psychique , indique Marie-Laure Le Corre, la directrice générale de l’association.

La structure, spécialisée dans l’accueil des handicapés sensoriels (surdité et/ou cécité), accompagne un millier d’adultes et enfants dans 16 établissements et services. À l’Esat, où 46 personnes travaillent habituellement,  on fonctionne en demi-groupe depuis presque un mois et on espère reprendre un fonctionnement normal en septembre », explique Philippe Puill, moniteur de l’atelier conditionnement.

 

« Leurs mains sont leurs yeux »

Pour le moment, les travailleurs non-voyants ne sont pas encore revenus. La semaine prochaine leur sera réservée pour qu’ils s’approprient les locaux quelque peu adaptés aux gestes barrières.  C’est compliqué pour eux, leurs mains sont leurs yeux, précise Charlotte Delamarre Hoareau, monitrice d'atelier de l’atelier chaiserie. On essaiera de limiter au maximum le toucher des objets, des meubles, et exceptionnellement, pour la reprise, ils auront leur canne pour se déplacer. 

 

L’atelier repassage de l’Esat fonctionne désormais comme un drive pour que les particuliers qui viennent déposer le linge ne rentrent pas dans les locaux. | OUEST-FRANCE

 

L’organisation évolue au jour le jour

L’organisation évolue au jour le jour.  On s’adapte, assure Céline Le Dref, cheffe de service de l’Esat. On s’était projeté mais parfois le fonctionnement est plus compliqué que prévu. » D’autant que la répétition de certains gestes barrières génère parfois des troubles du comportement, réveille des peurs, chez certains travailleurs.  Les professionnels sont là pour désamorcer ce genre de situations avec bienveillance », explique encore Céline Le Dref. On prend le temps de discuter de leur ressenti devant ces nouvelles manières de travailler », ajoute l’animatrice.

 

 

 

« Rien n’a repris »

Même organisation au sein de l’atelier traiteur, visières de protection, masques, etc. Il continue de fonctionner malgré un carnet de commandes vide.  Rien n’a repris »,souffle Céline Le Dref. Un manque à gagner qui sera impossible à rattraper.  C’est la moitié du chiffre d’affaires des ateliers de l’Esat. 

 

Mais aux fourneaux, tout le monde s’active pour mitonner le repas des autres travailleurs et des personnels de Gabriel-Deshayes. Sylvie Morisset, l’animatrice d’atelier, s’enthousiasme :  C’est tout nouveau pour eux. Avant, c’était assuré par un prestataire. C’est de la vraie cuisine avec de nouveaux plats, différents de ce qu’on prépare habituellement pour les cocktails. » Et pour preuve, derrière elle, d’alléchantes tartes aux fraises en cours de montage.

sources Ouest -France

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>