Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles avec #moniteurs d'ateliers tag

Destination compétences...

12 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Logistique

" Destination compétences", un court-métrage qui met en valeur les compétences des travailleurs handicapés de l'ESAT de Gonesse, détachés de leur établissement pour gérer le service courrier d'Air France, Ce petit film a reçu le Grand Prix Regards Croisés à l'unanimité du Jury, lors du Festival Métiers et Handicap Edition .

Lire la suite

Conciergerie et travail protégé:Une activité innovante

11 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société

Petit reportage sur la conciergerie citoyenne "Merci Oscar", installé au siège de la Société Henkel. Ce concept original et solidaire facilite la vie quotidienne des salariés de l'entreprise dans un esprit de responsabilité sociale.

  • sources:
    • Licence YouTube standard
Lire la suite

Parole de Partenaire ESAT avec le groupe la POSTE

9 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Logistique

Qualité, Partenariat hors pairs...Excellence.. ces qualificatifs sont ceux d'un client hors pair.. LA POSTE... Deux acheteurs du Groupe La Poste partage leur satisfaction de travailler avec le Secteur Protégé et Adapté.

reportage posté par Agnès publication droits diffusion YOU Tube

Lire la suite

Reconnaissance professionnelle en Blanchisserie

9 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Blanchisserie

ORES Cabinet Conseil d'Expertises et Certification en Blanchisserie et le CAC FORMATIONS pour sa connaissance du travail protégé,ont unis leurs moyens au service des établissements du travail protégé (ESAT et Entreprises Adaptées).

Reportage... **** Le Décret du 20 mai 2009 relatif à la formation, à la démarche de reconnaissance et à la VAE des travailleurs handicapés accueillis en ESAT. La reconnaissance est depuis lors une obligation réglementaire pour les ESAT, ce qui les amènent aujourd’hui à engager de nombreuses actions en ce sens.

29 CAP d'Agent polyvalent en Blanchisserie:

C'est aussi cette année 2015, fruit du travail de deux années d'efforts la réussite pour 15 travailleurs d'ESAT et 14 salariés d'Entreprises Adaptés au titre professionnel d'Agent Polyvalent en Blanchisserie ( Niveau 5 ). Encore Bravo à tous!

publié par Caroline LARASSE chargée de mission vu sur You Tube

Reconnaissance professionnelle en Blanchisserie
Reconnaissance professionnelle en Blanchisserie
Reconnaissance professionnelle en Blanchisserie
Lire la suite
Lire la suite

chronique d'une journée pleine de sens...

7 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Restauration

C'est l'histoire simple de votre quotidien si riche de sens...

Chaque jour, un petit groupe de travailleurs handicapés mentaux quitte leur Centre d'Accueil, à Meudon, pour aller travailler au siège de l'entreprise Schindler.
Avec leur moniteur d'atelier, ils sont responsables du classement des milliards de contrats de maintenance d'ascenseurs que le siège reçoit de toute la France.
Paulette a une belle écriture : c'est elle qui est chargée de repérer le numéro du contrat. David, lui, est très fort en chiffres : c'est lui qui classe. Le chef d'atelier vérifie chaque contrat un par un, avant que François ne vienne les emporter aux archives. Où ils sont rangés parmi des milliers de boîtes.
A midi, ceux qui sont aux archives les rejoignent et le petit groupe déjeune au restaurant de l'entreprise, parmi les employés. Après le repas, ceux qui le souhaitent jouent un moment aux petits chevaux, les autres font une petite sieste, les bras croisés sur le bureau.
Et à 16 h 30, ils reprennent le minibus pour regagner le Centre d'Aide par le Travail.
Ainsi, leur intégration à la grande marche de l'Économie donne du sens à leur travail. Ils se sentent utiles. Et cela se voit : ils sourient, ils sont fiers de venir chez Schindler. Le travail se déroule dans la joie et bonne humeur.
Par leur travail, ces travailleurs particuliers sont à la rencontre de deux mondes : le monde du handicap et le monde de l'entreprise. A travers la vie de cette petite troupe, il s'agit de raconter cette confrontation faite de respect et d'enrichissement mutuels tant pour les handicapés que pour les travailleurs « ordinaires ».

publié par Carole que nous remercions

Lire la suite

Recyclage des matériels informatiques..

6 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Informatique, #Moniteurs d'ateliers

RECYCLEA est une Entreprise Adaptée qui regroupe sur un seul et même site, l'intégralité des prestations techniques autour de la gestion de fin de vie des matériels informatiques et électroniques.Ce regroupement sur un même site du reconditionnement et du traitement est unique en France et permet une large réduction de l'impact carbone par la diminution du transport.
Grâce à sa connaissance du marché de l'occasion, RECYCLEA est capable de valoriser vos parcs informatiques en fin de vie et de vous permettre d'obtenir un meilleur retour sur investissement de vos équipements.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

6 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société

L’arrêté du 26 mars 2015 de la Cour de Justice de l’Union Européenne assimile les personnes handicapés des ESAT à des travailleurs ...

Un arrêté à suivre scrupuleusement ... au niveau de l'Union Européenne.Rappelons que notre modèle d'E.S.A.T est unique en Europe,nos voisins Belgique Allemagne,Espagne notamment ayant des dispositifs se rapprochant des Entreprises Adaptées en terme de financements ...

L’arrêt N°C‑316/13 de la Cour de Justice de l’Union Européenne du 26 mars 2015 a indiqué que la notion de « travailleur », au sens de l’article 7 de la directive 2003/88/CE du Parlement européen et du Conseil, du 4 novembre 2003, concernant certains aspects de l’aménagement du temps de travail et de l’article 31, paragraphe 2, de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, doit être interprétée en ce sens qu’elle peut englober une personne admise dans un CAT – Centre d’Aide par le Travail.

Cette décision de la CJUE a été rendue suite au renvoi d’une demande de décision préjudicielle introduite par la Cour de Cassation par décision du 29 mai 2013.

Cela concernait un litige opposant une personne du Centre d’aide par le travail « La Jouvene » et à l’association de parents et d’amis de personnes handicapées mentales (APEI) d’Avignon au sujet de la demande de l’intéressé visant à obtenir une indemnité financière au titre de congés annuels payés non pris.

L’article 7 de la directive 2003/88/CE du Parlement européen et du Conseil, du 4 novembre 2003, concernant certains aspects de l’aménagement du temps de travail indique que :

” Les États membres prennent les mesures nécessaires pour que tout travailleur bénéficie d’un congé annuel payé d’au moins quatre semaines, conformément aux conditions d’obtention et d’octroi prévues par les législations et/ou pratiques nationales.

La période minimale de congé annuel payé ne peut être remplacée par une indemnité financière, sauf en cas de fin de relation de travail. “.

L’article 31, paragraphe 2, de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne précise que :

” Tout travailleur a droit à une limitation de la durée maximale du travail et à des périodes de repos journalier et hebdomadaire, ainsi qu’à une période annuelle de congés payés “.

Ainsi, la CJUE indique que :

- la directive 2003/88 s’applique à tous les secteurs d’activités, privés ou publics, afin de promouvoir l’amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail et de réglementer certains aspects de l’aménagement de leur temps de travail

- la notion de « travailleur » ne saurait recevoir une interprétation variant selon les droits nationaux, mais revêt une portée autonome propre au droit de l’Union.

- la notion de « travailleur », au sens de l’article 7 de la directive 2003/88 et de l’article 31, paragraphe 2, de la Charte, doit être interprétée en ce sens qu’elle peut englober une personne admise dans un CAT, tel que celui en cause au principal.

sources magazine INFOS DROITS

Lire la suite

Une entreprise d'insertion dédiée au recyclage

5 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Et si nous allions chercher le bois plutôt dans nos villes que dans les forêts? C'est l'idée d'Extramuros, une entreprise d'insertion et de recyclage qui fabrique et distribue des objets réalisés à partir de matériaux de récupération. Écologique et sociale, cette bonne initiative intéressait forcément ecoplusTV qui s'est rendu dans les ateliers de fabrication d'Extramuros et a participé à une opération de sensibilisation dans le 20ème arrondissement de Paris.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

5 Octobre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Vie Sociale

Esat : les collectivités ont des efforts à faire...

Le sénateur Eric Bocquet fait 13 propositions pour adapter les établissements et services d’aide par le travail (Esat) à l’évolution de leur public et de leur environnement économique. Il plaide pour leur maintien dans le giron de l’État et souhaite le développement de la commande publique. Les collectivités territoriales restent très timides dans ce domaine.

1 349 établissements et services d’aide par le travail (Esat) offrent 119 211 places aux adultes handicapés ne pouvant travailler dans une entreprise ordinaire ou adaptée. Les crédits qui leur sont alloués représentent 2,75 milliards d’euros en 2015, près du quart des moyens consacrés par l’État au handicap. Ils financent la dotation globale de fonctionnement (1 468,7 millions), la garantie de rémunération des travailleurs handicapés (1 277,3 millions) et le plan d’aide à l’investissement (2 millions).

« Les Esat sont soumis à des transformations profondes, du fait de l’évolution de la population qu’ils accueillent et de l’accroissement de la concurrence économique », souligne le sénateur communiste du Nord, Eric Bocquet, dans le rapport d’information qu’il a présenté le 15 avril à la commission des finances. « Surtout, ajoute-t-il, ils sont confrontés à une contrainte budgétaire qui se renforce depuis plusieurs années, et qui ne permet pas à l’évolution de leurs ressources de couvrir celle de leurs charges ». Et les créations de place ont été gelées depuis 2013 pour des raisons budgétaires, alors que les listes d’attente s’allongent – sans toutefois que les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ne puissent fournir de chiffres précis.

Eric Bocquet fait 13 recommandations « afin d’accompagner l’adaptation des Esat à ces nouveaux enjeux » avec deux volets qui reflètent leur double vocation sociale d’accompagnement et économique de production : mieux prendre en compte les besoins des personnes handicapées et renforcer les liens entre les Esat et leur environnement économique. Avec une recommandation n° 7 qui pourrait servir d’exergue : maintenir la tutelle et le financement des Esat par l’État « afin de garantir une égalité de traitement sur l’ensemble du territoire ». Annoncé, puis abandonné, le transfert des Esat aux départements est, en effet, de nouveau en suspens, même si le sujet, jugé non prioritaire, est escamoté des débats sur la décentralisation….

Les recommandations du rapport vont du développement du temps partiel pour une population vieillissante et fatigable à une formation renforcée des moniteurs d’atelier face au nombre grandissant de personnes souffrant de handicap psychique et de troubles du comportement ; d’une réforme de la tarification en fonction des coûts réels, à un quintuplement du plan d’aide à l’investissement. Il estime également que les acheteurs publics pourraient faire un usage plus important de l’article 15 du code des marchés publics. L’Observatoire économique de l’achat public qui vient de mettre en ligne un Guide sur l’ouverture des marchés publics au handicap cite une estimation : sur les 36 000 communes françaises, 99% n’auraient passé aucun marché réservé…

704 marchés réservés en 2014

En 2014, sur l’ensemble des marchés publics publiés au bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP), seuls 704 ont été réservés au titre de l’article 15, selon l’« Observatoire de la commande publique réservée 2012, 2013, 2014 »publié par le réseau national Gesat, réseau économique du secteur du travail protégé et adapté. Les collectivités constituent 70% des donneurs d’ordre (contre 78 en 2012) et un tiers des marchés concerne l’entretien des espaces verts.

« Même si on note une petite hausse par rapport à 2012 et 2013, on reste dans l’infinitésimal face aux quelque 120 000 marchés publics publiés au BOAMP, note Boris Duponchel, responsable des relations avec le secteur public du Gesat. Mais il faut bien entendu ajouter les marchés de gré à gré, impossibles à identifier par nature ne faisant l’objet d’aucune publication obligatoire. »

Par ailleurs, les grosses collectivités territoriales sont concernées par l’article 13 de la loi relative à l’économie sociale et solidaire du 31 juillet 2014 : à partir d’un montant annuel d’achat fixé à 100 millions hors taxe par un décret du 28 janvier 2015, elles doivent désormais adopter un schéma de promotion des achats publics socialement responsables (intégration sociale et professionnelle de travailleurs handicapés ou défavorisés).

Le recours à la sous-traitance avec des Esat et des entreprises adaptées (EA) permet aux employeurs publics de s’exonérer d’une partie de leur obligation d’emploi de travailleurs handicapés (OETH), dans la limite de 50%. C’est un argument de poids pour Boris Duponchel dans son « démarchage » des collectivités territoriales. Mais il insiste aussi sur l’importance des Esat, en terme d’emploi, dans le tissu économique local : « 120 000 travailleurs handicapés et 12 000 encadrants salariés, de nombreux Esat comme premiers employeurs d’une commune, il s’agit d’un véritable enjeu d’aménagement du territoire ». Avec la difficulté d’une étanchéité qui perdure entre le monde du social et le monde de l’économie : « ressources humaines, services achats, responsables de la solidarité, mes interlocuteurs se renvoient la balle ».

« Des pépites à leur porte »

Même s’il partage le diagnostic du sénateur Bocquet sur la population accueillie et les difficultés financières, l’homme de terrain déplore l’image un peu figée portée sur les prestations proposées par les Esat : « les espaces verts, certes ; le conditionnement aussi, même s’il est en perte de vitesse ; mais les Esat savent se diversifier et innover, et les collectivités ont peu conscience des véritables pépites qu’elles ont parfois à leur porte ». Il cite ainsi trois exemples de réussite de sous-traitance :

  • L’Esat La Bergerie (Etalans, Doubs) qui depuis 2009 gère les équipements du port de plaisance fluvial de la communauté d’agglomération du Grand Besançon ;
  • La ferme de Chosal à Copponex (Haute-Savoie) qui gère la plantation et l’entretien de stations d’épuration biologiques par filtres plantés de roseaux (phragmites) de la Communauté de Communes du pays de Cruseilles ;
  • L’Esat d’Aiffres (Deux-Sèvres ) qui développe la marque Wiki Cat de fabrication de mobiliers et aires de jeux pour crèches et maternelles.

C’est cette dynamique que Boris Duponchel veut mettre en avant pour « sortir des clichés trop souvent véhiculés sur ces établissements ».

Publié le 21/04/2015 •La GAZETTE Par Catherine Maisonneuve

Lire la suite