Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

moniteurs d'ateliers

Vivre à part entière, un travail ... pour mieux m'intégrer

6 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Vie Sociale

Réaliser par le comité de La Table de concertation des organismes de personnes handicapés de la région de Saint-Hyacinthe dans le cadre de la Semaine Québécoise de Personnes Handicapées Québécoise.
Sensibiliser la population ainsi que les employeurs, sur les possibilités et les ressources disponibles , l'objectif étant de favoriser l'intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées. La vidéo fait également la promotion d'un partenariat gagnant entre des employeurs et des employés handicapés.Un modèle Québecois du travail protégé...

Lire la suite
Lire la suite

Comment approfondir l’observation des ouvriers en ESAT pour mieux accompagner leur projet individualisé ?

5 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Vie Sociale

Comment approfondir l’observation des ouvriers en ESAT pour mieux accompagner leur projet individualisé ?
Pour les plus jeunes, la notion de handicap « leur tombe sur la tête », lorsqu’ils sortent du milieu scolaire ordinaire. De ce fait, leur accompagnement en institution avec ses contraintes, ses rythmes et la vie en collectivité, pose de multiples questions. Ils sont souvent capables d’accomplir le travail qui leur est proposé sur le plan cognitif sans pour autant pouvoir aller au bout d’une tâche.
Parallèlement, la transformation progressive des exigences par rapport au travail présenté aux ouvriers des ESAT peut engendrer divers comportements de la part des éducateurs techniques. (Il s’agit notamment des prestations de service en relation directe avec les clients comme la restauration ou la blanchisserie qui sont astreintes à des horaires très rigoureux de livraison par exemple.)
Face à ces contraintes, on observe diverses possibilités :
Certains ouvriers habitués à une tâche l’accomplissent fort bien mais peut-être au détriment d’une ouverture sur d’autres tâches accessibles à leurs capacités mais qui exigerait de la part des moniteurs un temps d’apprentissage au détriment du rendement.

Il arrive aussi que des moniteurs d’atelier s’appuient sur les ouvriers particulièrement fiables : certains d’entre eux pourraient parfois être intégrés en milieu ordinaire du fait de leurs capacités acquises en ESAT justement, mais ils peuvent y être maintenus comme des « aides éducateurs».
En outre, il arrive que des professionnels soient contraints de terminer eux-mêmes une tâche du fait de l’instabilité, de l’absentéisme, de la lenteur ou de la maladresse de certains ouvriers qui de ce fait perturbent le fonctionnement d’un atelier. Les éducateurs, en terminant eux-mêmes une tâche, ne risquent-ils pas de délaisser momentanément ces ouvriers en difficulté et qui auraient justement besoin d’une aide individualisée spécialement ce jour là ?

Ces populations aux âges et problématiques très variés compliquent manifestement leur accompagnement. A leur arrivée en ESAT, une observation pluridisciplinaire avec des traces écrites synthétiques, accessibles par les ouvriers et par toutes les catégories professionnelles ne pourrait-elle pas constituer la base de la construction du projet individualisé de chaque usager comme l’exige la loi ? Cela pourrait-il être l’occasion de déterminer ensemble quel projet à court terme dans un premier temps, quelles seraient les priorités pour cet usager là, à ce moment là ?

« Exemple du manteau ». Un jeune agaçait un moniteur car il refusait de retirer son manteau en arrivant le matin. L’équipe pensait qu’il était temps pour lui de vivre en foyer car sa mère le surprotégeait. L’observation de « ce petit rien » a permis de se rendre compte qu’il y avait urgence de travailler en premier avec cette femme qui n’était pas prête à se séparer de son fils.
Cette démarche ne devrait-elle pas permettre à chaque ouvrier de mieux se connaître lui-même, de mieux connaître ses compétences, ses potentialités et « faire un peu mieux » avec son handicap ?
A partir de là, comment les moniteurs d’atelier, notamment, peuvent-ils proposer, inventer, créer s’adapter à des comportements pas toujours adaptés ? Ne pourraient-ils pour cela s’appuyer sur les propositions individuelles de chaque usager et/ou de ses propres observations ou de celle du groupe ?Exemples cliniques :
« L’espace en jaune ».
- Dans un atelier, un moniteur, après une longue observation d’un ouvrier psychotique instable, qui perturbait constamment ses collègues a eu l’idée de délimiter son espace en jaune sur le sol dans l’atelier. Cela a stabilisé cet homme. Plus tard, progressivement, il a pu changer de place sans ce repère qu’il avait dû intérioriser.

« Le rocking chair ».
Un moniteur d’espace vert a eu l’idée pendant l’hiver de proposer la construction d’un rocking-chair à partir de fauteuils cassés. Un des ouvriers particulièrement instable et dérangeant ses collègues a investi ce rocking-chair , le balancement semble avoir atténué son angoisse.
« Le spécialiste de la taille »
Toujours en espace vert, un ouvrier particulièrement instable s’échappait souvent, il « se taillait ». L’équipe a observé qu’il se blessait, « s’entaillait » fréquemment… A partir de sa demande de travailler « dans la taille », peu à peu il est devenu le spécialiste de cette activité, ce qui lui a donné une plus grande confiance en lui et une forme de sérénité dans son travail après une longue période de tâtonnement:Ce terme "taille" avait un lien direct avec son histoire "en autre..il avait été séparé de son frère jumeau"...

Les professionnels de soutien ont-ils toujours suffisamment de temps et de moyens pour accompagner les ouvriers en cohérence et en complémentarité des moniteurs d’atelier et des éducateurs techniques ?
Toutes ces questions exigent beaucoup de temps et de patience afin d’ établir des liens de confiance et finalement susciter de nouvelles positions , et l’acquisition de nouvelles connaissances pour les ouvriers, n’est-ce pas ?
Comment inviter ces personnes à « élargir le cercle de leur vie » ? Comment s’y prendre pour que l’atelier devienne un lieu où s’établissent des liens familiers ? Démarche d’appropriation individuelle de cet espace collectif , à travers le sentiment d’appartenance au groupe de travail ? Il me semble que le groupe peut avoir un effet de « contenant » apaisant et de ce fait avoir des effets thérapeutiques pour certains usagers.
Un ouvrier à qui l’on confie un travail précis en fonction de ses capacités ne se responsabilise t’il pas mieux par rapport à son travail ? Occasion de montrer sa propre valeur ?
Vis à vis des plus démunis, n’y a t’il pas la tentation de les laisser face à la même tâche répétitive qu’ils accomplissent fort bien mais au détriment de leur développement individuel et d’un projet individualisé plus riche ?
Qu’en est-il des dossiers de chaque ouvrier ? Quels renseignements y trouve-t’on ? Qui y a accès et pour quoi faire ? Sans entrer dans les détails qui relèvent de l’intimité d’une famille en particulier, il me semble qu’ils pourraient donner des repères concernant l’histoire de chaque usager, ses caractéristiques, sa pathologie, son parcours institutionnel et scolaire ce qui favoriserait sa connaissance et donc son accompagnement. En formation, je constate que les éducateurs en général ont des connaissances relativement floues de l’histoire des usagers ...


D’après l’article de F. Canto, F. Martin, C. Menadier, B. Richard, F. Simoës, in Pratiques en santé mentale.

Lire la suite

Vivre à part entière, un travail ... pour mieux m'intégrer

5 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Restauration, #Reconnaissance professionnelle

Chaque jour, un petit groupe de travailleurs handicapés mentaux quitte leur Centre d'Accueil, à Meudon, pour aller travailler au siège de l'entreprise Schindler.
Avec leur moniteur d'atelier, ils sont responsables du classement des milliards de contrats de maintenance d'ascenseurs que le siège reçoit de toute la France.
Paulette a une belle écriture : c'est elle qui est chargée de repérer le numéro du contrat. David, lui, est très fort en chiffres : c'est lui qui classe. Le chef d'atelier vérifie chaque contrat un par un, avant que François ne vienne les emporter aux archives. Où ils sont rangés parmi des milliers de boîtes.
A midi, ceux qui sont aux archives les rejoignent et le petit groupe déjeune au restaurant de l'entreprise, parmi les employés. Après le repas, ceux qui le souhaitent jouent un moment aux petits chevaux, les autres font une petite sieste, les bras croisés sur le bureau.
Et à 16 h 30, ils reprennent le minibus pour regagner le Centre d'Aide par le Travail.
Ainsi, leur intégration à la grande marche de l'Économie donne du sens à leur travail. Ils se sentent utiles. Et cela se voit : ils sourient, ils sont fiers de venir chez Schindler. Le travail se déroule dans la joie et bonne humeur.
Par leur travail, ces travailleurs particuliers sont à la rencontre de deux mondes : le monde du handicap et le monde de l'entreprise. A travers la vie de cette petite troupe, il s'agit de raconter cette confrontation faite de respect et d'enrichissement mutuels tant pour les handicapés que pour les travailleurs « ordinaires ». extraits...

Un film de Nicolas Cornut

Une production Flight Movie
Distribution : ALBALENA FILMS

Lire la suite

Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016

4 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Les utilitaires Formations Encadrement: Soucieux de répondre au mieux à vos attentes et besoins ,en retour de nombreuses consultations auprès de vos établissements ESAT,Entreprises Adaptées, Entreprises d'Insertions..nous avons conçu en retour ces modules de formations continues.Ceci sont tous basés sur vos préocupations, souhaits,perfectionnements dans votre rôle d'encadrant et de moniteur d'atelier sur le terrain: Conçus sur des modules courts (2à 4 journées) ceci se réalisent directement en Intra notre équipe de formateurs tous issus du secteur protégé.,se déplaçant directement sur votre établissement: (à partir de 4 stagiaires)

Une question,un projet ? n'hésitez pas à nous contactez au 05. 53 .68 .81. 00 pour construire avec vous votre projet sur mesure!

Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations pédagogiques des Moniteurs d'ateliers 2016
Lire la suite

Des travailleurs presque ordinaires : séquence atelier

3 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Extrait du webdocumentaire "Des Travailleurs presque ordinaires" de Justine Salvestroni et Guillaume Gendron à regarder sans modération...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

2 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Espaces Verts

Remises de diplômes et attestations de l’E.S.A.T

Ce sont 160 travailleurs handicapés de 16 Etablissements et Service d’Aide pour le Travail ( ESAT) de Champagne Ardenne qui ont été réunis à la salle des fêtes pour recevoir leurs diplômes et attestations obtenus grâce à leur participation à 6 actions de formations réalisées

Un comité de pilotage ANDICAT*-UNIFAF* composé des responsables et de personnes chargées de formations d’UNIFAF propose chaque année des programmes d’actions et de formations pour les 2618 travailleurs handicapés des 28 ESAT que comte la Champagne Ardenne.
650 travailleurs ont suivis des formations. Ces formations portaient sur les métiers du bâtiment , les certifications de compétences professionnelles niveaux 1 et 3 du titre ouvriers du paysage avec le CAC FORMATIONS.
Aujourd’hui l’accession à formation professionnelle continue pour les travailleurs handicapés d’ESAT est devenue une réalité grâce à la mobilisation des ESAT, des équipes de direction et des moniteurs d’ateliers encadrant. Ces travailleurs gagnent en compétences professionnelles et sociales et sont reconnus dans l’exercice de leurs métiers Bravo aux lauréats et aux équipes d’encadrement !
*ANDICAT : Association Nationale des Directeurs et Cadres d’ESAT
*UNIFAF : Organisme Paritaire Collecteur Agrée des Fonds de Formation

Lire la suite

Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016

1 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016
Formations techniques des Moniteurs d'ateliers 2016
Lire la suite

Chantier d'insertion sociale à Stains

1 Septembre 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société

Découvrez l'association Halage à travers les témoignages de Loïc Huet, chef de chantier et de salariés d'un chantier de traitement d'aménagements ferroviaires, en partenariat avec Réseau Ferré de France.
L'association Halage mène des projets d'insertion par l'activité économique et des actions de formation professionnelle continue dans le domaine de l'environnement. L'objectif : redonner une dynamique vers l'emploi, développer des compétences ou redonner une qualification à des hommes et des femmes en situation de difficulté professionnelle ou sociale..reportage...

Lire la suite

L'accès à l'emploi du Demandeur d'Emploi Travailleur Handicapé

30 Août 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société

Film animé introductif de la 4e table ronde du Congrès annuel de l'UNEA 2015 sur le thème "L'accès à l'emploi du DOETH". 11 juin 2015:diffusion licence You tube

Lire la suite