Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles avec #moniteurs d'ateliers tag

Les troubles psychiques ne sont pas un obstacle à la formation

5 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Vie Sociale

La loi Handicap du 11 février 2005 reconnaît officiellement que les troubles psychiques peuvent générer des situations handicapantes en interaction avec l’environnement. Mais à la différence de la déficience intellectuelle (handicap mental), les troubles psychiques ne débouchent pas automatiquement sur une situation de handicap.

L’altération de la fonction psychique se caractérise par la manifestation des troubles de la pensée, de la perception, de la communication, du comportement, de l’humeur, de la vie émotionnelle et affective, etc., et par le caractère évolutif de la maladie qui peut être stabilisée par un traitement thérapeutique.

Pour percevoir le handicap psychique, il faut être attentif à repérer les signes notamment dans le discours de la personne ou à travers un changement de comportement, des attitudes de retrait/rupture, un rejet des normes sociales, des absences répétées…

A noter que les personnes souffrant de troubles psychiques éprouvent une grande fatigabilité. Il faudra donc tenir compte d’une certaine lenteur dans l’exécution ou la compréhension des tâches, dans la réflexion, un manque de mémorisation, des problèmes d’attention, des ralentissements cognitifs… pour mener à bien la formation. La compensation du handicap psychique pourra prendre la forme d’un accompagnement ou d’un aménagement du rythme de formation. Une attention particulière sera portée aux facteurs connexes à la formation : temps de transport, etc.

L’accueil et l’accompagnement sont des moments privilégiés. Le centre de formation doit rappeler, autant que nécessaire, le rôle de chacun, le cadre, le règlement intérieur, ce qui est attendu des stagiaires : ces éléments participent à structurer et sécuriser le parcours de la personne.

Certains établissements médico-sociaux qui ont inscrit à leur projet d’établissement un axe relatif à l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées psychiques, disposent de compétences professionnelles qui peuvent aussi être mobilisées par les centres de formation. Ils peuvent délivrer des prestations ponctuelles spécifiques, financées par l’Agefiph, qui ont pour objectif de soutenir la mobilisation de la personne et faciliter la concrétisation de son projet de formation, tout en intégrant les éléments de compensation de la situation de handicap psychique.
La coopération entre acteurs du territoire est une des conditions de réussite des parcours.

Contrairement aux idées reçues, les personnes présentant un handicap psychique sont en mesure de suivre l’intégralité d’une formation, dès lors que les conditions de formation et l’environnement sont adaptés à leur situation.

publié par Catherine DONNER psychologue du travail

Lire la suite
Lire la suite

Entreprise d'insertion et Restaurant Québécois

4 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Restauration, #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Vie Sociale


Le Chic Resto Pop est une entreprise d'insertion Québécoise qui œuvre depuis 28 ans dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. En plus d'offrir des repas à prix modique à plus de 1300 personnes par jour, il aide les personnes sans emploi à intégrer le marché du travail et la société par un éventail de services de formation et de développement de l'employabilité. Le Chic Resto Pop fournit également aide, information, repas, encadrement et animation aux enfants des milieux défavorisés. Par son action audacieuse et son implication sociale, le Chic Resto Pop combat l'exclusion sous toutes ses formes et contribue de façon exemplaire au développement social de son quartier.

Depuis 1985, le Chic Resto Pop a produit au-delà de 3 millions de repas pour les personnes défavorisées et il a permis à plus de 1 500 personnes d'être admises au service de formation avec un taux de réussite en placement sur le marché du travail de 78 %...

Lire la suite

Blanchisserie R.A.B.C et Qualité en Travail protégé

4 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Blanchisserie, #Moniteurs d'ateliers, #Certifications & VAE

La certification RABC se base sur la norme NF EN 14065, qui permet de définir et de mettre en œuvre les actions ayant pour but d'assurer la qualité microbiologique des textiles utilisés dans des secteurs tels que la santé. Témoignage du Groupe RLD.

« La certification RABC, est la garantie d'une qualité d'hygiène irréprochable. Cette certification délivrée par AFNOR Certification à six de nos usines, témoigne de la capacité à répondre à la réglementation en vigueur dans le secteur du médico-social et de la santé (Maisons de retraites, Maisons d'Acceuil Spécialisées, Centres médicaux...) la démarche Qualité est aussi l'affaire de tous: Le CAC FORMATIONS et ORES Qualité ,cabinet d'Ingénierie ont mis en place sur ces structures des formations accessibles à tous les travailleurs handicapés (lisants et non lisants), en privilégiant l'approche concrète sur le terrain,les supports numériques et didactiques entièrement basés sur l'image ,nous explique Bertrand VERBANCK,responsable des formations Travail Protégé.C'est en 2014,également un accompagnement V.A.E (Validation des acquis par l'expérience) de 18 Travailleurs d'ESAT et 8 salariés d'Entreprises Adaptées qui ont passé avec succès leur CAP d'Agent Polyvalent de Blanchisserie!

La certification RABC au service de la qualité

De nombreux secteurs industriels ou de la santé expriment un besoin croissant de prévention contre la contamination microbiologique des produits, des matériels, de l'environnement ou des individus.

La méthode RABC (Risk Analysis and Biocontamination Control) est une démarche qualité destinée aux blanchisseries. Elle propose un système de management qui limite les contaminations microbiennes à travers l’analyse et la maîtrise des risques relatifs au traitement de textiles. Les principes de la démarche ont été formalisés par la norme NF EN 14065, éditée en 2003. Véritable démarche de progrès, elle répond à des exigences françaises et européennes.

La méthode d’analyse et de maîtrise des risques du RABC s'articule autour de 7 principes fondamentaux :

  • Etudier les dangers microbiologiques liés aux processus, au produit et au personnel.
  • Etablir une stratégie de maîtrise des risques
  • Définir les seuils limites et les niveaux de tolérance.
  • Instaurer un système de surveillance adéquat.
  • Anticiper des actions correctives en cas de dépassement des limites critiques.
  • Mettre en place des procédures de vérification du système RABC.
  • Maintenir une veille documentaire et un système d’enregistrement garantissant la traçabilité.

AFNOR Certification a délivré, le 23 janvier, le certificat de conformité RABC à six usines du groupe RLD, acteur important sur le marché de l’entretien et de la location de linge. « La santé est un axe de développement très important pour RLD. Il était donc tout à fait logique que nous menions une démarche de certification RABC norme NF EN 14065 pour nos unités dont l'activité santé est conséquente. Nous pouvons donc répondre de manière optimale aux contraintes de nos clients santé et leur assurer la maîtrise de la biocontamination croisée ».

Du traitement du textile depuis les différentes unités jusqu’à leur mise à disposition chez les clients, c’est l’ensemble du processus qui est assuré. La certification RABC, c’est faire le choix de la qualité, favoriser la performance via un système de management adéquat et véhiculer une image sérieuse et responsable,au service de l'usager accueilli en Institution!

Lire la suite

Autisme : comment favoriser l’intégration dans le monde du travail ?

3 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Vie Sociale

Comment favoriser l’intégration dans le monde du travail d’un adulte atteint d’autisme ? Quelles sont ses perspectives d’études et d’emploi d’une personne atteinte d’autisme ? Le Pr Richard Delorme, responsable Centre Expert FondaMental Autisme de haut niveau, fait le point...


Réalisation : Florence Lemaire
Tout savoir sur l’autisme diffusion You tube lice
nce

Fondation FondaMental http://www.fondation-fondamental.org/...

Lire la suite

S.I.A.E : structures d'insertion par l'activité économique:mode d'emploi

1 Mai 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #société, #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #Vie Sociale

Les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE) permettent d’offrir une deuxième chance à des personnes en difficulté sociale ou professionnelle en couplant un contrat de travail avec un accompagnement individualisé dans le cadre d’une activité économique.

le CAC FORMATIONS acteur de la formation en secteur protégé (ESAT et Entreprises Adaptées) est également sollicité par les SIAE, pour la formation et l'accompagnement des personnes. Ces établissements nous confiants avoir eu souvent du mal par le passé à trouver des organismes de formations connaissant toutes les problématiques de l'insertion par l'économique.

Leur cadre législatif, posé par la loi de lutte contre les exclusions de 1998, a fait l’objet de deux réformes, en 2005 et 2008, destinés à valoriser cette forme spécifique d’accès au travail. Leur objectif ? Permettre « à des personnes sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle », comme le précise le code du travail.

Ces structures fonctionnent comme des entités économiques à vocation sociale : elles produisent des biens et/ou des services et doivent atteindre un équilibre financier, tout en travaillant activement à la réinsertion professionnelle et sociale des personnes employées.

.

La situation de chaque personne embauchée est spécifique : si certains sont par ailleurs hébergés et accompagnés au sein du CHRS auquel la SIAE s’adosse, d’autres disposent d’un logement autonome ou vivent avec leur famille. « Nous suivons une procédure de recrutement formalisée », détaille Hatice Yetis, l’une des coordinatrices des ateliers de Mulhouse, dont l’activité porte sur le tri, la valorisation et la revente d’objets en tous genres.

« Les postes à pourvoir font tout d’abord l’objet d’une diffusion par Pôle Emploi, puis, sur la base des très nombreuses candidatures que nous recevons, nous confie sa responsable » Pour les personnes embauchées, l’objectif de ce type d’emploi est multiple : ne plus rester inactif, enrichir ses savoir-faire et ouvrir ses perspectives professionnelles, tout en travaillant dans un cadre favorisant l’entraide et la confiance en soi.

« Nous assurons un accompagnement personnalisé comportant à la fois un volet social (ouverture de droits, mutuelle de la FADS, dossiers administratifs, etc.) et un volet professionnel », explique Fabien conseiller en insertion professionnelle l « Et nous nous efforçons de coordonner cet accompagnement avec celui souvent assuré à l’extérieur (par la CAF, etc.), afin d’éviter les doublons », complète Marina ...

Les SIAE emploient des personnes aux parcours souvent heurtés : « Après avoir été vendeuse et caissière en boulangerie, puis avoir consacré plusieurs années à m’occuper de ma grand-mère malade d’Alzheimer, mon âge et cette interruption de parcours professionnel ont été des facteurs très handicapant lorsque j’ai recherché de nouveau un emploi », témoigne Patricia Pluskota, embauchée aux ateliers de Mulhouse depuis la fin 2008.

Les freins à la réussite d’une expérience en SIAE sont toutefois nombreux. Outre le faible niveau de qualification et les difficultés spécifiques auxquelles certains sont confrontés (faible maîtrise de la langue française à l’écrit et/ou à l’oral, etc.), les publics accompagnés n’échappent pas aux problématiques structurelles affectant la société française contemporaine : « Les salariés seniors, qui se retrouvent au chômage après 20 ou 25 ans de carrière dans la même entreprise dont ils viennent d’être licenciés, sont en situation très difficile », témoigne Fabien Neyroud.

« Nous travaillons avec un nombre croissant de jeunes majeurs sans formation ni repères, perdus dans la vie sociale », constate, pour sa part, Josyane Seychal, l’autre coordinatrice des ateliers de Mulhouse. Pour dépasser ces freins, les SIAE doivent faire preuve d’innovation et adapter leur cadre de travail. Le parcours de chaque personne accompagnée fait l’objet d’une évaluation régulière, afin de maintenir une dynamique. L’emploi en contrat aidé se veut en effet un tremplin en vue d’une perspective professionnelle pérenne.

Les avantages des SIAE sont donc nombreux, même si leur alchimie et leur équilibre demeurent fragiles. Pour l’établissement auquel la SIAE s’adosse, les retombées peuvent être très positives en termes de partenariats locaux, de notoriété et d’implantation territoriales.

Pour les personnes qui travaillent en SIAE, la consolidation du parcours professionnel peut aller de pair avec les bénéfices liés à la mixité sociale et à la solidarité d’équipes de travail pas tout à fait comme les autres. Enfin, ces structures peuvent apporter des réponses aux multiples nouvelles formes de précarité contemporaines, dans un cadre collectif solidaire.

Guy Cantorenne

Lire la suite

tranches de vie affective du quotidien ...

29 Avril 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Vie Sociale, #société

Aider les participants à mieux se connaitre et à s'exprimer dans leur relation aux autres... pas si simple de "gommer" parfois ces différences... A voir cet excellent reportage construit et diffusé par Trisomie 21 ,que nous saluons pour son action... La trisomie n'est pas une maladie... mais une simple différence... Carine nous parle ainsi de son droit tout simplement à avoir une vie affective...

Pierre CARLIER

Trisomie 21 France - Carine nous parle de sa vie affective Diffusion You Tube Licence production Trisomie 21

tranches de vie affective  du quotidien ...
Lire la suite

Publié depuis Overblog

27 Avril 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Vie Sociale

Formation professionnelle : quels taux de contribution pour 2015 ?

22 janvier 2015

Les changements majeurs introduits par la loi du 5 mars 2014 relative notamment à la réforme de la formation professionnelle, l’incertitude liée au contexte de négociation de l’accord de branche, la dénonciation des accords formation, et les mesures transitoires adoptées au sein du conseil d’administration paritaire d’Unifaf vont avoir des impacts sans précédent sur l’investissement formation des associations et a fortiori, sur la gestion des plans de formation 2015.

Dans ce contexte mouvant, vos obligations sociales en matière de formation perdurent.

Une contribution unique obligatoire en vigueur depuis le 1/01/2015

La loi du 5 mars 2014 réforme en profondeur les modalités de financement du dispositif de la formation professionnelle. Elle supprime l’obligation fiscale au titre du plan de formation (0.9% de la MSBA) et soumet les entreprises à une contribution unique équivalant à 1% de leur masse salariale. Il n’en reste pas moins que la contribution au titre du plan de formation est toujours « fiscalement présente » à l’intérieur de la contribution unique.

Cette contribution unique sera versée à un OPCA unique désigné dans un accord de branche. Elle sera mutualisée dès réception, et se répartira de la manière suivante :

Attention ! L’arrêté du 16 décembre 2014 prévoit le maintien du taux de contribution au fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) à 13%. Bien que diffusé tardivement, cet arrêté concerne l’année 2014 et non l’année 2015.

Constats

Les structures de la branche versaient jusqu’alors 2.3% de leur masse salariale brute annuelle (MSBA) au titre de la formation dont 1.6% au titre du plan de formation.

Désormais :

  • les associations devront verser a minima les 1% légaux à un OPCA qui est désigné dans l’accord de branche.
  • la part plan de formation légale obligatoire sera très faible et disparaîtra pour les associations de + de 300 salariés. Toutefois, L’employeur peut choisir d’investir davantage, en gestion interne ou en versant cette somme à l’OPCA.

L’instauration de cette contribution unique et son entrée en vigueur au 1er janvier 2015, malgré [1]la période de survie de l’accord 2011-05, implique une baisse mécanique des fonds sur le plan de formation. En effet, pour 2015 :

Aussi, un des enjeux de la négociation de branche ouverte depuis juillet 2014 consiste à fixer la hauteur de l’investissement formation de branche (initialement à 2.3% de la MSBA) et à mettre en place une part conventionnelle qui viendrait s’ajouter à cette contribution légale.

Les inconnues de l’accord de branche

Après six séances de négociations sur la formation professionnelle, comme l’a déjà annoncé Thierry Mathieu, président de l’Unifed, l’accord formation sera vraisemblablement mis à la signature lors de la commission paritaire de branche du 9 février 2015. Le principal point d’achoppement se situe sur le montant de l’investissement formation. En effet, les organisations syndicales plaident pour le maintien du taux à 2.3% de la MSBA, alors que l’Unifed a proposé un investissement formation à 1.9%.

Autre paramètre qui complexifie la situation : si l’accord devait être signé dans les prochaines semaines, il prendrait effet au 1er janvier 2015. En effet, les contributions formation valent pour l’intégralité de l’année 2015 puisqu’elles concernent l’exercice civil. Par ailleurs, les dispositifs tels que les périodes de professionnalisation et les OPCA sont soumis à de nouvelles règles à compter du 1er janvier, le CPF, démarrant, lui, à cette date également. Il serait donc logique que l’accord produise des effets dès le 1er janvier. Cela permettrait à Unifaf d’avoir des règles de référence, même si l’accord est étendu ultérieurement.

La gestion des budgets de formation adhérents en 2015

Dans l’attente de l’accord de branche, les budgets formation adhérents (BFA) ne pourront être attribués au titre de 2015 que pour les adhérents indiquant le montant qu’ils s’engagent à verser au titre du plan au-delà du taux légal. Pour rappel, le financement des actions de formation 2015 est assis sur la collecte de l’année en cours. Par conséquent, Unifaf a besoin de connaître votre engagement formation pour avancer les fonds nécessaires au démarrage de vos actions de formation.

Unifaf a d’ores et déjà initié des contacts individuels avec les adhérents pour lesquels la génération d’un BFA est nécessaire début 2015 afin d’engager des actions de formation prévues. Dans ces cas spécifiques, cela se traduit par une « lettre d’engagement » permettant le déblocage des BFA.

Ainsi, ces derniers se construiront au fil de l’année 2015 avec l’appui des services techniques d’Unifaf qui ont pour mission de vous accompagner dans l’ingénierie financière et les ajustements nécessaires. Un outil de simulation financière est mis à votre disposition sur son site. Il vous permettra d’établir les différents scenarios financiers (2.3% / 2% / 1%).

Les mesures transitoires concernant le fonds d’intervention (FI) 2015

Les nouvelles conditions d’accès au FI

L’adhérent bénéficiera de l’accès au fonds mutualisés sur des bases proratisées à son engagement formation à Unifaf.

– Les associations de + de 10 salariés

Dans l’attente des dispositions de l’accord de branche, l’accès aux fonds d’intervention est conditionné à un engagement minimum de 2% de sa masse salariale brute 2015 (contribution unique + conventionnelle).

– Les associations de moins de 10 salariés

Le minimum de cotisation pour avoir accès au FI est maintenu à 1.75%

Ainsi, pour 2015, l’accès et le niveau de financement de l’OPCA sont corrélés au taux de cotisation à Unifaf pour l’ensemble de son versement selon les conditions suivantes :

Investir en formation en 2015

Nous ne pouvons préjuger aujourd’hui du contenu de cet accord. Nous savons que vous avez d’ores et déjà élaboré vos plans de formation 2015 et présenté son chiffrage au comité d’entreprise.

En l’état actuel de la situation; le Syneas préconise donc :

  • de partir sur un budget prévisionnel 2015 conforme aux besoins et aux projets de votre association
  • de prioriser les besoins de formation (formations obligatoires) lors du 1er semestre 2015
  • de définir l’investissement formation de votre association pour l’année 2015 à partir des différents scenarios possibles
  • de consulter et sensibiliser votre comité d’entreprise en lui exposant le contexte et les impacts des différents scenarios de 2015 avec pour appui l’outil de simulation financière
  • et surtout de prendre attache avec les services techniques régionaux d’Unifaf afin qu’ils vous présentent la nouvelle offre de services et les conditions d’accès au fonds d’intervention.

Dans l’attente de l’accord de branche, quelles stratégies adopter?

– Incertitude quant à l’accord des financeurs

– Incertitude quant à l’accord des financeurs

Si l’accord de branche prévoit une obligation de versement à l’OPCA supérieure à celle déjà versée par l’adhérent, il suffirait à celui-ci de le réajuster en cours d’année

Quid du respect des obligations sociales de l’employeur, et notamment du maintien de l’employabilité de ses salariés

Sources Syneas Posté par Bernard LAMAS

Lire la suite
Lire la suite

Travail protégé et handicap psychique..retour sur une expérience..

25 Avril 2015 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Espaces Verts, #Vie Sociale, #Reconnaissance professionnelle

L'ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) Les Hardys Behelec de St Marcel accueille des femmes et des hommes en situation d'handicap psychique dont les savoirs-faire sont valorisés dans des ateliers ouverts vers l'extérieur, comme le maraichage bio, la floriculture, la menuiserie, l'aviculture, la gestion d'espaces verts, la cuisine,etc.
Ces ateliers encadrés par des animateurs ont pour finalité l'autonomie et l'épanouissement personnel et social des travailleurs. Ce dispositif est garant d'un accueil protégé et la réalisation de prestations et de productions de grande qualité.

Contacts ESAT Les Hardys Behelec:
http://www.lafermedeshardysbehelec.com

Lire la suite