Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

moniteurs d'ateliers

Estime de soi et validation des compétences à l'ESAT

24 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Un dispositif gagnant/gagnant pour tous ESAT, clients mais surtout Usagers en matière d'estime de soi!

Lire la suite

Educateurs techniques et compagnons batisseurs...

23 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Educateur technique spécialisé: un métier si mal connu...

19 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Créer son Entreprise Adaptée? et pourquoi pas...

18 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Qui peut créer une Entreprise Adaptée ?

Les Entreprises Adaptées peuvent être créées par les collectivités ou organismes publics ou privés et notamment par des sociétés commerciales.

  • Les Entreprises Adaptées créées par les collectivités locales, organismes publics ou privés sont soit des établissements gérés par ces personnes morales, soit des entités juridiquement indépendantes.
  • Les Entreprises Adaptées créées par une société commerciale doivent se constituer en personne morale distincte. Cette condition a pour but de renforcer leur responsabilité juridique, financière ainsi que leur autonomie.

Pour devenir « Entreprise adaptée », les entreprises signent un contrat d’objectifs triennal (COT) avec les services de l’état qui vaut agrément. Le droit aux aides de l’Etat est ouvert à partir de la reconnaissance de l’entreprise en tant qu’EA.

Nécessité d'une autonomie et d'une viabilité économique

En tout état de cause, l’EA doit constituer une unité autonome et viable économiquement sur les bases suivantes : production commercialisée différenciée, lieux de production clairement identifiés, moyens en matériels et personnel distincts, comptabilité distincte et complète sur la base du plan comptable général

Le nombre de créations par an

A ce jour, l’UNEA reçoit entre trente et quarante contacts par an de personnes, physiques ou morales, qui envisagent de créer une Entreprise Adaptée. Le nombre effectif de créations annuelles est de 15 à 20 entreprises, En parallèle, on estime environ à 4 ou 5 les disparitions d’Entreprise Adaptée par an.

Les motivations du créateur

Les raisons de la création d’une Entreprise Adaptée sont complexes et variées.


Selon la nature des porteurs de projets, elle est parfois le résultat d’une reconversion personnelle, notamment de cadres, qui veulent donner un autre sens à leur engagement professionnel. Pour de nombreux créateurs, c’est la dimension sociale qui est prépondérante. C’est notamment ce qui motive un certain nombre de jeunes dirigeants en début de carrière. Des personnes sont issues d’autres sphères de l’économie sociale et solidaire. On trouve, par exemple, des encadrants techniques issus d’entreprises d’insertion.


Pour d’autres enfin, c’est la logique économique qui est prépondérante. Il s’agit avant tout de conquérir de nouvelles parts de marchés, en utilisant parfois la plus value sociale avant tout comme un argument commercial…


L’émergence des clauses sociales dans les marchés publics vient aussi stimuler la création ou le recours aux Entreprises Adaptées. Certains grands groupes s’interrogent aujourd’hui sur l’offre disponible, pour pouvoir eux-mêmes faire appel à des prestataires de ce type et répondre à des marchés publics.

Le profil des dirigeants

Une grande majorité des dirigeants d’Entreprises Adaptées est issue du tissu associatif et social. Ils sont ainsi 60 % à diriger parallèlement un ESAT. La professionnalisation du secteur ces dernières années a cependant tendance à corriger cette prédominance. Enseignants ou travailleurs sociaux qui prennent un virage vers l’activité économique, anciens chefs d’entreprises qui prennent un virage vers une activité plus sociale, personnes ayant un ancrage dans la vie politique locale, commerciaux…


Ils ont le plus souvent une expérience professionnelle significative et ont environ une cinquantaine d’années. Ils ont aussi souvent eu, dans leur histoire de vie, un lien particulier, une confrontation avec le handicap, à travers leur famille, leurs amis…

Un potentiel en développement

Le développement des Entreprises Adaptées était confronté à un paradoxe. D’un côté, le marché se développe et la demande « privée » est croissante, ce qui invite à stimuler ou accompagner la création d’entreprises nouvelles. Néanmoins, le nombre d’aides aux postes est limité, ce qui invite plutôt à la prudence. Il est de 19500 postes pour l’année 2011, contre 20 000 pour l’année 2010. Double paradoxe, l’enveloppe annuelle globale de l’état ne semble jamais totalement utilisée, mais le système des attributions par région et selon les DIRECCTE demanderait plus de souplesse pour pouvoir répondre de manière plus réactive à des initiatives locales.

Le pacte pour l'emploi en Entreprises Adaptées, signé le 22 décembre 2011 par le Premier Ministre à Matignon, permettra de redonner une véritable dynamique de développement au secteur adapté.


De plus, notons que les EA bénéficient d’un avantage concurrentiel conséquent, puisqu’elles permettent aux entreprises, aux établissements des fonctions publiques, aux collectivités territoriales de s’acquitter de la moitié de leur obligation d’emploi de personnes handicapées. Ainsi en devenant clientes des EA ces structures réduisent leur contribution AGEFIPH ou FIPHFP. Les structures relevant du Code des Marchés Publics ont également la possibilité de réserver des marchés aux EA.

Lire la suite

Combien coûte une entreprise adaptée?

17 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Spécificité du modèle économique EA:

Très souvent évoqué ,en lien avec de nombreuses questions de nos lecteurs ,nous revenons sur le financement d'une Entreprise Adaptée:m

Les surcoûts liés à l'emploi "très majoritaire" de travailleurs handicapés

Le surcoût global moyen auquel doit faire face une Entreprise Adaptée par rapport à une entreprise classique est estimé à 16 200 euros par an et par travailleur handicapé. Ce surcoût est dû :


• Pour 83,8% à un différentiel de productivité.
• Pour 14,6% à un nécessaire encadrement supplémentaire, à la fois social et technique.
• Pour 1,6% à des besoins techniques complémentaires, en termes de surfaces et d’équipements.

Les aides publiques

Par les différentes aides publiques mises en place pour favoriser l’accès à l’emploi des travailleurs handicapés, l’Etat couvre 92% de ce surcoût (soit 14 900 euros). Deux types d’aides sont mobilisés :

  • L’aide au poste : elle permet aux salariés en situation de handicap de percevoir une rémunération au moins égale au Smic. L’aide au poste couvre ainsi 80% du Smic brut non chargé.
  • La subvention spécifique : elle constitue l’aide structurelle versée aux Entreprises Adaptées pour les accompagner dans leur développement. Elle atteignait en moyenne 2 100 euros par travailleur handicapé en 2009.

Le contrat d’objectifs triennal (COT), passé entre l’Etat et l’Entreprise Adaptée, valant agrément, précise la situation et le projet de l’EA et détermine les aides de l’Etat. Un avenant financier annuel fixe l’effectif de référence ouvrant droit à une aide de l’Etat pour l’Entreprise Adaptée et détermine le montant de ces aides. Il précise les conditions d’ajustements de l’effectif, en cours d’année, liés à la conjoncture économique.


L’instauration d’un tel mode de financement permet le rapprochement du statut de la personne du droit commun et le renforcement du rôle social et économique des Entreprises Adaptées.

Par ailleurs, l’Entreprise Adaptée, comme toute entreprise, a droit aux autres aides de droit commun.

Un investissement gagnant pour la collectivité

Une étude réalisée par KPMG pour l’Union nationale des Entreprises Adaptées révèle que les aides publiques déployées constituent un investissement porteur pour la collectivité. L’étude a déterminé en effet qu’à partir d’une rémunération égale à Smic + 2,6% de toute personne handicapée travaillant dans une Entreprise Adaptée, chaque euro investi par la collectivité publique lui est retourné sous forme de recettes fiscales et sociales.

Cela signifie donc, d’un simple point de vue financier, que l’engagement public en faveur d’un accès à l’emploi d’un travailleur handicapé constitue un investissement gagnant.


L’étude démontre par ailleurs que toute personne handicapée en situation de non emploi représente un coût moyen pour la collectivité de 8 870 euros par an. Ce coût varie selon les allocations dont la personne handicapée bénéficie.


Ainsi, lorsqu’une personne handicapée, qui bénéficiait d’une allocation liée à son handicap (AAH) ou à sa situation de non emploi (RSA, ARE...), accède à l’emploi et à une rémunération de niveau Smic + 2,6% en Entreprise Adaptée, le gain social (ou l’économie budgétaire) pour la collectivité s’élève à 8 869 euros par an.

Lire la suite

Reconnaissance des savoirs faire des ouvriers d'ESAT

12 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

A l'initiative d'UNIFAF,organisme collecteur du secteur médico-social le CAC FORMATIONS a été chargé dans le cadre des A.P.R (actions Prioritaires Régionales)de réaliser ces modules de formation "Valoriser ses compétences" destinés à expliquer ,puis préparer la démarche de Validation des compétences,aux ouvriers travailleurs d'ESAT.C'est aussi le dispositif Différent et Compétent initié par les établissements de Bretagne au départ:

"En ESAT, on est protégé, confie le jeune jardinier, mais je voudrais travailler seul, en équipe quand même… prendre mes responsabilités". A l’origine de ce changement : un projet pilote de Validation des Acquis de l’Expérience Pierre en attend beaucoup. Grâce à la VAE, ses compétences pourront enfin être reconnues : "avant, le seul titre qu’on avait, c’était travailleur handicapé… Dire qu’on a un titre professionnel, ça changera un peu les regards".

"La professionnalisation devient une préoccupation liée à la réalité économique parce qu’il faut trouver des clients. Cependant, le pari de l’établissement est d’abord un pari sur l’homme. Toute l’équipe y croit, sinon, rien n’aurait été possible". Dès le départ, la démarche s’annonce en effet complexe. "Les ouvriers d’ESAT sont des gens de métier et la VAE est un outil génial pour valoriser les savoir-faire. Problème : ce dispositif reste inadapté à un public en grande difficulté et fragile devant l’échec. La question se posait de savoir comment rendre cette VAE accessible quand il y a de l’illettrisme, des troubles cognitifs, du langage ou de la perception."

Des solutions originales vont permettre aux ouvriers de l’ESAT de valider leurs acquis, notamment la création d’un "portefeuille de compétences" individuel. "Dans ce classeur destiné au jury, chacun a produit des textes retraçant son expérience". L’accompagnement a consisté ici à "les faire dialoguer afin de mettre en mots leurs savoirs pour coller au titre." Autre idée : l’utilisation de situations concrètes. "Si on doit donner les critères d’un bon passage du motoculteur, on parle de granulosité de la terre. Eux disent : je vais te montrer. Alors on a aussi fait des photos".

Plus qu’un certificat remis hier.. lors de cette cérémonie une grande victoire pour tous Ouvriers et moniteurs...avec beaucoup d'émotions... sur cette vidéo.Merci encore pour ses moments émouvants...

posté par Catherine Bert, chargée d'Insertion

Lire la suite

Le financement de la formation des travailleurs handicapés en ESAT

12 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Le Plan de formation 2015 est en pleine préparation dans nos établissements pour cette année 2015 qui approche... Mode d'emploi:

Pas toujours simple... de monter le plan de formation à destination des ouvriers d'ESAT ,nous confie Claire DELRIEUX,chargée des formations à l'ADAPEI. Outre le financement des fonds recueilli par le PAUF (Plan de formation pour les établissements cotisants pour leurs ouvriers) d'autres sources existent... Mode d'emploi:

Le financement de la formation des travailleurs handicapés en Etablissement et Service d’Aide par le Travail, est conçu en trois enveloppes distinctes.

Un premier budget (enveloppe 1) est destiné aux formations définies au sein de votre ESAT. Le second (enveloppe 2) est consacré aux actions considérées comme des priorités nationales par Unifaf. Le troisième (enveloppe 3) concerne les actions collectives régionales proposées par votre délégation régionale Unifaf.

Les possibilités de financement au titre de l’enveloppe 1 : Chaque année, l’adhérent peut bénéficier de l’équivalent de 60% de la somme qu’il a versée l’année précédente, abondement de l’Etat compris, pour financer l’ensemble des formations destinées aux travailleurs handicapés avec une attribution minimale de 2.000 Euros par an. Pour ce faire, ces dernières doivent rentrer dans le cadre des actions définies dans la Convention signée entre l’Etat (DGCS / DGEFP) et Unifaf.

Les possibilités de financement pour l’enveloppe 2 : Les actions de formation entrant dans le cadre des priorités nationales définies annuellement par le Conseil d’administration paritaire d’Unifaf peuvent bénéficier d’un financement complémentaire sur cette enveloppe.

Les possibilités de financement pour l’enveloppe 3 : les actions sont définies par votre délégation régionale Unifaf dans le cadre du programme "actions collectives régionales" au sein des "Actions prioritaires régionales (APR)".

Dépenses pouvant être financées par Unifaf :

  • frais pédagogiques : Pris en charge ainsi que les frais liés à l’embauche d’un aidant extérieur. Exemple : frais d’un interprète en langage des signes nécessaire pour permettre à la personne de suivre sa formation.
  • frais annexes : Les frais de transport, d’hébergement et les repas sont pris en charge dans la limite des plafonds fixés par Unifaf. Cela peut également être le cas pour l’accompagnant extérieur, si les besoins d’accompagnement sont clairement établis.
  • La rédaction
Lire la suite

Publié depuis Overblog

11 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Publié depuis Overblog

11 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Publié depuis Overblog

11 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite