Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

societe

Reforme de la formation professionnelle Les Opca, futurs Opérateurs de compétences?

29 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société, #Vie Sociale

La réforme annoncée par Muriel Pénicaud le 5 mars prévoit la transformation des Organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) en Opérateurs de compétences (OC). Une opération qui reste à préciser pour les parties prenantes.

Selon la ministre, ces organismes « financeront les CFA, en application des coûts contrats définis par les branches et appuieront les branches qui le souhaitent dans la co-construction des diplômes pour l’apprentissage et la formation professionnelle. Obligatoirement dotés d’un service de proximité, ils financeront également le plan de formation des TPE et PME ». Sur cette base, tout reste à préciser.

Combien d’opérateurs ?

L’annonce du 5 mars ne manque pas de laisser dubitatives, voire inquiètes, les directions d’Opca. Trois questions les taraudent.

La première est de savoir combien il restera d’opérateurs de compétences. A priori, les agréments Opca, Octa [1], Fongecif et Opacif tomberont en fin d’année (2019 ou 2020) et, au 1er janvier suivant, de nouveaux agréments seront attribués pour les nouveaux organismes dont le nombre souvent évoqué devrait être de 10.

Ils seraient, comme le souhaite la ministre, organisés selon « une logique de filière économique cohérente ». « Cette notion de filière reste à éclairer, analyse un directeur d’Opca. Est-ce que cela signifie de mettre ensemble des secteurs que l’on estime proches en termes de métiers, mais qui pourtant ne veulent pas travailler ensemble ? ». On connaît de nombreux cas de secteurs proches mais pour autant disséminés dans différents Opca : la santé, certaines branches du commerce ou de l’alimentaire, les transports...

« Par ailleurs, souligne un responsable administratif, cette réduction du nombre de financeurs pose la question du maintien ou pas de deux opérateurs interprofessionnels, qui sont aujourd’hui Agefos PME et Opcalia : seront-ils fusionnés ?. »

Relations financières

Second enjeu : quelles relations financières seront mises en place entre les Urssaf, désignés par le gouvernement comme collecteurs des contributions légales des entreprises, la Caisse des dépôts et consignations et les opérateurs de compétences ? « Comment seront redistribués ces fonds légaux, se demande un DAF d’Opca. Selon une logique de ligne de crédit globale et annuelle reversée aux opérateurs, ou selon une formule de paiement à l’action de formation engagée ? Les conséquences en terme de gestion sont très différentes »

Par ailleurs, tous les représentants d’Opca regrettent de ne plus assurer la collecte. « C’est un moment de contact avec l’entreprise, commente un directeur. Si elle est confiée aux Urssaf, cela me fait craindre une perte d’intérêt des entreprises pour la formation. Une fois l’impôt payé, valoriser l’enjeu de la formation auprès des entreprises ne sera pas simple pour les opérateurs de compétences ». « De plus, ajoute un DAF, l’argument du coût avancé pour justifier le choix des Urssaf n’est pas convaincant : la collecte par les Opca coûte en moyenne 1 % de celle-çi . ».

Versements conventionnels et libres...

La troisième grande inconnue concerne les versements libres et conventionnels (de branches et d’entreprises). Les Urssaf collecteront-elles ces versements qui sont complexes du fait d’une très grande diversité de taux et d’assiettes ? « Les opérateurs de compétences revendiqueront certainement d’assurer ces collectes, admet un responsable de développement. Car l’articulation entre les financements légaux et ces financements conventionnels et libres va être déterminante dans la construction des politiques de branches et d’entreprises en matière d’abondements financiers du compte personnel de formation. C’est fondamental dans le développement du CPF, désormais valorisé en euros  ».

Un point qui s’avère important car, à ce jour, selon ces acteurs, la prise en charge des coûts pédagogiques des CPF de salariés, financés par les Opca, avoisine les 35 euros par heure de formation. « Si demain, la moyenne horaire tombe à 15 euros, puisque le CPF devrait être crédité de 500 euros pour 35 heures par an, les salariés en poste y perdront. Sauf si des politiques conventionnelles de branches et d’entreprises sur le CPF sont engagées. D’où tout l’enjeu de la clarification de ces relations financières », souligne un autre directeur d’Opca. .

« Cette réforme peut éviter le chaos et sortir par le haut, mais il faut nous laisser du temps », conclut-il.

Lire la suite

La Ferme Bellechambre, un foyer de vie pour autiste unique en france...

24 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle, #Moniteurs d'ateliers, #société, #Restauration

Zoom sur la ferme Bellechambre, un foyer de vie qui accueille des adultes autistes âgés de 20 à 60 ans. Ce n'est pas un ESAT, Établissement et service d'aide pour le travail,
pourtant les résidants ont tous une activité professionnelle ,mais pas simplement..reportage...

sources You tube

Lire la suite

La préparation à la retraite des travailleurs de l'ESAT

20 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société, #Vie Sociale, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile, #Handicap

Les ESAT (Établissements et Services d’Aide par le Travail) organisent la préparation à la retraite en favorisant les rencontres entre futurs retraités en situation de handicap et les personnes valides lors d’activités partagées.

Lire la suite

C.P.F la formation des travailleurs d'ESAT avec le CAC FORMATIONS

9 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société, #Vie Sociale

Certifications professionnelles,CPF obtenus cette année pour les ouvriers d'ESAT

 

Ce sont 151 lauréats qui ont reçu leurs certifications qui reconnaissent les compétences de chacun sur 12 référentiels métiers : ouvrier en travaux paysagers, agent de fabrication industrielle, agent d’entretien des articles textiles, agent de restauration, ouvrier en couture, menuisier fabriquant, agent de propreté et d’hygiène, peintre en Bâtiment, ouvrier livreur, ouvrier qualifié en vigne et vin, ouvrier en productions horticoles et agent d’entreposage messagerie.
 

Ces validations sont réalisées sous la responsabilité de l’éducation nationale et du ministère de l’agriculture sur des formations complètes C.A.P ou des reconnaissances professionnelles (R.A.E),en lien avec le CAC FORMATIONS organisme de formation accompagnateur.

Ces formations sont accessibles dans le cadre du C.P.F ( Compte Professionnel de Formation) de chaque travailleur d'ESAT ou salarié d'E.A. Un accompagnement professionnel, pédagogique  est assuré par l'équipe technique ( formateurs spécialisés du CAC FORMATIONS).

Le CAC FORMATIONS  également en 2017 est intervenu pour 450 usagers d'ESAT en formation professionnelle ,c'est aussi 82 reconnaissances des acquis par l'expérience et  23 CAP en Blanchisserie, Restauration, Entretien des Locaux,Logistique,Espaces verts, Agents de Bureau, et 73 CACES ( tracteurs tondeuses, chariots elevateurs , gerbeurs),obtenus par les travailleurs d'ESAT!

www cac-formations.net

moncpf@over-blog.com



Un CAP Blanchisserie bien mérité!

Un CAP Blanchisserie bien mérité!

  Certifications professionnelles,CPF obtenus cette année pour les ouvriers d'ESAT,avec le CAC FORMATIONS
  Certifications professionnelles,CPF obtenus cette année pour les ouvriers d'ESAT,avec le CAC FORMATIONS
Lire la suite

Certification obligatoire des organismes de formation ,réforme de la formation avec France Compétences

6 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle, #société, #Vie Sociale, #Moniteurs d'ateliers

Ce que l’on sait aujourd’hui de France Compétences

Dans le but de simplifier le système de formation Muriel Pénicaud a annoncée le lundi 5 avril 2018 la création d’une agence nationale, France Compétences, pour réguler la qualité des formations et leur coût.

Le CNEFOP, le COPANEF et le FPSPP vont être fusionnés dans cette entité unique : FRANCE COMPÉTENCES.

Une nouvelle Gouvernance

France Compétences aura pour mission :

france-competences

France Compétences va élaborer le cahier des charges du système d’accréditation et de certification. La ministre pose comme préalable que le système devra être moderne et fonctionner sans administration. Contrairement au CNEFOP, FRANCE COMPÉTENCES n’aura pas la mission de régulation des certificateurs et des certifications, comme la gestion de la liste CNEFOP des certifications par exemple.

Selon l’analyse de François GALINOU – ICPF & PSIIl est fort probable que le décret qualité soit mis à jour, notamment les indicateurs et type de certifications retenues pour répondre aux exigences actuelles du décret qualité (certification de personne, de système ou de service, qualification).

Les certificateurs présents sur la liste du CNEFOP devront donc démontrer leur capacité à respecter ces « modalités de certification » Il est possible qu’ils doivent le faire auprès du COFRAC qui a le monopole de l’accréditation en France.  Elle régulera l’activité des certificateurs et la validité des certifications. Chaque certificateur candidat pourra se faire accréditer pour délivrer la ou les certifications d’organismes de formation. Concrètement, il pourra établir un certificat avec le logo du COFRAC et être trouvé sur leur site.

Il faut donc noter que toutes les certifications accréditées ou non de la liste du CNEFOP devront être mises à jour et accréditées en tant que telles.

Création de l’agence « France compétences »:

L’agence France compétences remplacera donc les trois instances nationales actuelles (Copanef, Cnefop et FPSPP) et sera gérée par l’Etat, les organisations patronales et syndicales, et les Régions. Parmi ses missions, la régulation des prix des formations, afin que les coûts « ne dérivent pas », selon le ministère. Il souligne qu’actuellement, le coût d’une formation en CFA peut varier de un à six (entre 2.500 et 14.500 euros pour un CAP cuisine par exemple).

Cette agence régulera aussi la qualité des formations, en définissant un cahier des charges que devront remplir les organismes de formation pour être certifiés, et ainsi bénéficier d’un financement.

Elle aura deux missions de « péréquation »: en direction des « Opérateurs de compétences » qui n’ont pas suffisamment d’argent pour financer tous les contrats d’alternance et en direction des TPE-PME.

France Compétences garant de la qualité de l’offre de formation

Les organismes de formation souhaitant bénéficier des financements liés au CPF devront passer par la certification France Compétences. Les centres de formation seront ainsi soumis aux critères de qualité et à de nouvelles exigences qui restent à définir via décret.

Dans quel délai ?

La Ministre annonce de prochaines discussions avec les différentes parties prenantes tout au long du mois de mars :

  • Avec les partenaires sociaux sur l’ensemble du projet de loi ;
  • Avec les régions sur la formation des demandeurs d’emploi et des jeunes, dans la prolongation de nos discussions en cours sur le plan d’investissement compétences ;
  • Avec tous sur la gouvernance de France compétences.

Pour suivre l'actualité et connaitre vos droits  à venir en matière de formation professionnellle

consultez le blog:  

moncpf.over-blog.com

Compte personnel de Formation CPF Mode d'emploi, outils, modalités Formez-vous et développez vos connaissances en bénéficiant d'une formation éligible au CPF.

Lire la suite

La vie de L'ESAT de Villepinte ....

3 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société, #Logistique

Qualité,démarche clients....Ce film a été réalisé lors d'un atelier vidéo animé par Cyril Zilbermann. Les travailleurs ont écrit, réalisé et monté ce film ,plein de vies ,d'envies et d'humour..reportage...

publication You tube contact : cyril@holiprod.com

Des formations Qualité et logistiques spécialement conçues pour le travail protégé
Des formations Qualité et logistiques spécialement conçues pour le travail protégé
Des formations Qualité et logistiques spécialement conçues pour le travail protégé

Des formations Qualité et logistiques spécialement conçues pour le travail protégé

Lire la suite

Expliquez-nous... le handicap en France

29 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #société, #Vie Sociale

sources You tube

Lire la suite

le bonheur au travail: mode d'emploi...

20 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle, #société, #Moniteurs d'ateliers, #social

Le bonheur au travail? Est-ce vraiment possible? Et en particulier dans le secteur adapté et protégé dédié à l'insertion professionnelle des collaborateurs en situation de handicap. Ce court film tout en témoignages nous donne les pistes pour penser le bonheur au travail dans le secteur adapté et protégé et en particulier dans les entreprises adaptées et les ESAT de l'APF.

Lire la suite
Lire la suite

Réforme de la formation professionnelle: Les changements pour les salariés

10 Avril 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Reconnaissance professionnelle, #société

 

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a présenté le 5 mars les grandes lignes de la réforme de la formation professionnelle qui fera l’objet d’un projet de loi au printemps 2018. La présidente de CSP, un organisme national de formation, Aurélie Feld, revient sur les points principaux.

Le gouvernement est-il allé trop vite dans sa réforme de la formation professionnelle ?

 La méthodologie du gouvernement ne me pose pas particulièrement de problème. Il a d’abord diffusé aux partenaires sociaux une feuille de route, mais ceux-ci ne sont pas allés jusqu’au bout, notamment sur le sujet de la gouvernance. Donc cela ne me choque pas que, dans un deuxième temps, le gouvernement ait repris la main. Par ailleurs, le besoin de réforme était assez urgent !

Pourquoi ?

Il fallait réparer ce qui a été raté lors de la réforme de 2015, lorsqu’on a supprimé le DIF (droit individuel à la formation) pour créer le CPF (Compte personnel de formation). En Allemagne, 53 % des salariés ont régulièrement accès à une formation. Dans les pays nordiques, c’est plus de 60 %. En France, nous sommes encore bien en dessous.

 

Que va changer pour les salariés la « réforme Pénicaud » de la formation ?

D’abord, le compte de formation va devenir plus lisible puisqu’il sera libellé en euros, et non plus en heures. Chacun saura s’il peut s’acheter la formation qu’il souhaite.

Les salariés ou demandeurs d’emploi pourront aussi choisir des formations plus innovantes, par exemple des formations « blended », c’est-à-dire qui mélangent le digital et les cours classiques en salle.

Ensuite, pour les actifs non qualifiés, les droits sont renforcés avec un crédit de 800 euros par an (au lieu de 500 euros pour les autres). Les salariés en temps partiels auront aussi des droits équivalents à ceux à temps plein. C’est très important car cela va bénéficier notamment aux femmes qui subissaient une forme de « double peine » : souvent moins qualifiées, elles accédaient aussi moins fréquemment que les hommes aux formations.

Et pour les organismes de formation comme le vôtre, qu’est-ce que la réforme va changer ?

Il va falloir que l’on s’adresse davantage directement aux salariés et peut-être un peu moins à leurs employeurs. Le référentiel de qualité auquel il faudra répondre pour être un organisme de formation certifié sera aussi plus strict ; c’est une bonne chose. En résumé, le but est de former beaucoup plus massivement les salariés et les demandeurs d’emploi en leur donnant accès aux formations dont ils pensent avoir besoin.

 

Toutes les Infos sur votre CPF et la réforme de la formation professionnelle:

 moncpf@overblog.com

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>