Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Différent et compétent en région nantaise,çà bouge!

10 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Reconnaissance professionnelle

Pour valoriser leurs compétences professionnelles, 16 travailleurs handicapés de l’agglomération nantaise se sont engagés dans le dispositif « Différent et compétent ».

Comment reconnaître et valoriser les compétences des travailleurs handicapés ? C’est suite à cette interrogation que 24 Esat (Etablissement et service d’aide par le travail) de Bretagne se sont regroupés pour lancer un dispositif de reconnaissance des acquis et des compétences baptisé « Différent et compétent ». Aujourd’hui, ils sont plus de 250 Esat à être inscrits dans cette démarche. 16 travailleurs handicapés de l’agglomération nantaise (ils viennent des Ateliers du Landas à Rezé, de CAT-ouest à Saint-Herblain, de l’établissement Nantest à Sainte-Luce et des Ateliers de la Cholière à Orvault) ont choisi de se lancer à leur tour dans l’aventure en signant leur engagement lors d’une cérémonie officielle jeudi 16 janvier dans les locaux des Ateliers du Landas.

Une démarche volontaire

Concrètement, il s'agit pour chacun des candidats d'obtenir une attestation qui récompensera et valorisera leurs savoir-faire. J’essaye d’apprendre comment je travaille , résume Olivier. Avec son moniteur, Yves Mounier, le menuisier échange et apprend à s’autoévaluer à l’aide d’un référentiel métier illustré . Ils définissent ensemble ce que le jeune homme sait faire ou ne pas faire. Le dossier sera ensuite présenté à un jury composé de représentants du Greta (organisme de formations pour adultes) et de professionnels du ministère de l’Agriculture.

Une reconnaissance par le monde du travail

L’enjeu est important pour ces travailleurs d’Esat qui voient ici l’opportunité de valoriser leur travail à l’extérieur de l’établissement auquel ils sont rattachés. Une reconnaissance qui doit permettre de bousculer l’image que l’on se fait habituellement du travailleur handicapé et lui permettre de s’ouvrir à d’autres horizons professionnels , comme l’espère Claude Basset, directeur adjoint de l’établissement rezéen. Ce parcours les rend fiers de ce qu’ils sont et du travail qu’ils réalisent. Cela leur donne envie d’évoluer et leur permet d’envisager d’intégrer par la suite le milieu ordinaire, lorsque cela est possible.

publié sur le journal de REZE

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article