Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Articles avec #hebergement vie sociale tag

ESAT ,E.A Bien reprendre son travail: Hygiène ,gestes barrières de prévention face au coronavirus

18 Juin 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Moniteurs d'ateliers, #Entreprise adaptée, #Hébergement Vie sociale, #social, #société

Bien reprendre son travail,après cette longue période de confinement,mais aussi acquérir les gestes  barrières essentiels en matière d'hygiène...Essentiel!

-Mieux comprendre de façon les régles de base en matière d'hygiène et de gestes barrière et les appliquer de façon simple et pratique,pour les usagers et salariés des établissements de travail protégé.

Ce long vide source d'angoisse aussi pour certains est repris également autour d'une formation accessible à tous lisants et non lisants.Conçue par l'équipe pédagogique du CAC FORMATIONS,sous la direction technique du docteur BOUISSET,elle est réalisable directement sur votre établissement,sur une durée d'une journée ,en groupe de travail.Destinée au usagers elle est accessible également aux personnels d'encadrement ( moniteurs d'ateliers et de services).

Vous souhaitez  mettre en place cette action de formation: Contactez nous par courriel :secrétariat@cac-formations.net .Nous vous établirons votre devis et programme sur mesure ( France entière).

ESAT ,E.A Bien reprendre  son travail: Hygiène ,gestes barrières de prévention face au coronavirus
Lire la suite

AAH individualisée

17 Février 2020 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Accompagnement professionnel, #Hébergement Vie sociale, #Moniteurs d'ateliers, #Accompagnement psychologique

AAH individualisée : l'Assemblée nationale vote pour!

L'Assemblée nationale a adopté, le 13 février 2020, contre l'avis du gouvernement et de la majorité, une proposition de loi proposant notamment d'individualiser l'AAH et de relever l'âge maximum pour obtenir la PCH à 65 ans, contre 60 actuellement.

 
Illustration article

L'Assemblée nationale a adopté, le 13 février 2020, la proposition de loi portée par le député Libertés et Territoires, Yannick Favennec Becot, qui propose notamment d'individualiser l'Allocation adulte handicapé (AAH), en supprimant la prise en compte du revenu du conjoint dans son calcul, et d'étendre l'âge maximum pour bénéficier de la Prestation de compensation du handicap (PCH) à 65 ans, contre 60 aujourd'hui. D'autres "mesures sociales" envers les personnes hébergées en EHPAD ou en situation de handicap, ainsi que l'allongement du congé de deuil parental, sont au cœur de cette proposition. Sur Twitter, Yannick Favennec Becot se dit «fier d'avoir été le rapporteur d'un texte humain et juste».

Vif débat

Les "marcheurs" et les élus MoDem ont été mis en minorité au moment du vote, et le texte a été adopté par 44 voix contre 31 en première lecture. Quatre "marcheurs" et une élue MoDem se sont joints aux voix favorables, les députés UDI-Agir apportant aussi leur soutien. Le débat a été vif, plusieurs élus faisant allusion au refus des députés LREM d'allonger le congé de deuil après la perte d'un enfant, qui avait poussé Emmanuel Macron à intervenir. "Vous avez la possibilité de l'humanité", a martelé François Ruffin, s'adressant à la majorité. "Vous serez seuls dans cet hémicycle et dans le pays", a-t-il prévenu.

«Flagrant délit d'inhumanité»

"Vous êtes pris en flagrant délit d'inhumanité une fois de plus", a ajouté Jean-Luc Mélenchon, là où le LR Aurélien Pradié a fustigé une majorité qui n'apprenait pas "de ses erreurs". La "marcheuse" Anne-Christine Lang a répliqué, demandant aux députés Insoumis et LR de "garder leurs leçons d'humanité", les accusant de faire "croire aux associations (de personnes en situation de handicap) qu'on pouvait raser gratis". A quelques minutes du vote, une suspension de séance a été demandée par les "marcheurs", Jean-Luc Mélenchon y voyant une tentative de "changer le rapport de force". Plusieurs rappels au règlement ont suivi.

Priorité au handicap

La secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel, a assuré que pour le gouvernement, "la priorité était donnée au handicap", au lendemain de la conclusion de la conférence nationale du handicap (article en lien ci-dessous). Elle a rappelé que l'AAH avait bénéficié de deux revalorisations depuis le début du quinquennat, et qu'elle était déjà "quasi-individualisée". "Arrêtez de dire que nous n'avons rien fait", a répété la ministre. Elle a renvoyé en vain à l'examen du projet de loi "grand âge et autonomie", d'ici à l'été 2020, dont le "cadre global" devrait permettre d'aborder les sujets évoqués, et a souligné les avancées faites par le gouvernement. "Nous ne sommes pas insensibles à la question" s'est défendue la MoDem Nadia Essayan, plaidant pour ce "cadre général".

 

Sources Handicap.fr« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire la suite

formations spécialisées EPHAD foyers de vie...

2 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Hébergement Vie sociale

ORES FORMATIONS, filiale du CAC FORMATIONS  structure spécialisée  en hébergement pour adultes en situation de handicap ,  gériatrie et gérontologie est heureux de vous accueillir sur son site internet.

Depuis 1993 ,notre équipe de formateurs spécialisés ,sous la direction du Docteur BOUYSSET ,vous accompagne.

Au cours des 20 dernières années, la gériatrie et la gérontologie ont connu de grandes évolutions théoriques et pratiques.
La place des personnes âgées dans le système de soin, les méthodes diagnostiques et les prises en charge se sont structurées et améliorées.

Nous concevons et animons des actions de formation EHPAD mais également à destination  des foyers de vie pour adulles ,Maisons d'accueil spécialisée  et structures médicalisées.

Nos modules de formation EHPAD , centre hospitalier et structure d’aide à domicile,sont réalisés dans toute la France,autour de formation pratiques de terrain ,sans gêner le fonctionnement du service et sur mesure…

Contactez nous  au 05 63 94 74 79 ,nous aurons à coeur de vous répondre...

 

 Notre formations  sont sur :www cac-formations.fr

 

 

 

formations spécialisées   EPHAD foyers de vie...
formations spécialisées   EPHAD foyers de vie...
Lire la suite

Immersion en EPHAD

1 Septembre 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Hébergement Vie sociale, #société

Une journée ordinaire avec des personnels sans qui rien ne serait possible

Lire la suite

Déficience intellectuelle et handicap mental au quotidien

21 Juin 2019 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile, #Handicap, #Hébergement Vie sociale

 

 

Le handicap mental est la conséquence sociale d'une déficience intellectuelle.

La personne handicapée mentale est avant tout une personne. Elle a les mêmes droits et les mêmes devoirs que les autres. Elle bénéficie d'un droit supplémentaire aux autres, lié à sa situation de handicap : le droit à compensation. Ce droit est affirmé dans la loi du 11 février 2005.

 

Quelques définitions

 L'une des avancées de la loi du 11 février 2005 dans son article 2 est l'adoption d'une définition commune du handicap :

 « Constitue un handicap (...) toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Cette définition est corrélée par celle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui donne la définition suivante : « Est appelé handicapé celui dont l'intégrité physique ou mentale est progressivement ou définitivement diminuée, soit congénitalement, soit sous l'effet de l'âge, d'une maladie ou d'un accident, en sorte que son autonomie, son aptitude à fréquenter l'école ou à occuper un emploi s'en trouve compromise. »[1]

Elle donne également la définition de la déficience intellectuelle : « La personne ayant une déficience  intellectuelle a une capacité plus limitée d'apprentissage et un développement de l'intelligence qui diffère de la moyenne des gens. »[2]

Au-delà du handicap, l'Unapei a toujours vu les personnes qui en étaient atteintes et s'est attachée à en définir la singularité :

« La personne handicapée, quelle que soit la nature de sa déficience, est d'abord une personne. Ordinaire parce qu'elle dispose des droits de tous et accomplit les obligations de chacun. Singulière parce qu'en plus de tous, elle en connaît d'autres, qui lui sont propres, qui résultent de son handicap et qui appellent d'être compensés. C'est à la solidarité collective qu'il appartient d'ailleurs de reconnaître et de garantir cette compensation. La personne handicapée mentale est porteuse de manière permanente d'une déficience intellectuelle dont l'origine peut être très diverse. Cette déficience provoque un handicap car elle touche à différentes fonctions : la compréhension, la mémoire, l'analyse des situations, la prise de décisions... »[3]

 

Les origines du handicap mental

Les origines du handicap mental peuvent être diverses :

  • À la conception : maladies génétiques, aberrations chromosomiques, incompatibilité sanguine, etc.
  • Pendant la grossesse : radiation ionisante, virus, médicaments, parasites, alcool, tabac, rougeole ou rubéole chez la mère, toxines consommées (poissons contaminés au mercure), infections ou maladies contractées par la mère, carences alimentaires de la mère, etc.
  • À la naissance : souffrance cérébrale du nouveau-né, prématurité, exposition à des toxines ou infections lors de l'accouchement, pressions excessives sur la tête, etc.
  • Après la naissance : maladies infectieuses, virales ou métaboliques, intoxications, traumatismes crâniens, accidents du travail ou de la route, noyades, asphyxies, causes environnementales (manque de stimulation physique et sensorielle, absence de soins de santé...), etc.

 

Les difficultés rencontrées par les personnes handicapées mentales

Chaque personne handicapée mentale est différente et présente des capacités et des difficultés propres. En fonction des individus, le handicap s'avère plus ou moins important, le degré d'autonomie des personnes est donc plus ou moins grand. Du fait de la limitation de ses ressources intellectuelles, une personne handicapée mentale pourra éventuellement éprouver certaines difficultés à :

  1.  
    • comprendre son environnement immédiat ou élargi ;
    • comprendre les concepts généraux et abstraits ;
    • se repérer dans l'espace et/ou dans le temps ;
    • fixer son attention ;
    • mobiliser son énergie ;
    • traiter et mémoriser les informations orales et sonores ;
    • apprécier l'importance relative des informations mises à sa disposition ;
    • maîtriser le calcul et le raisonnement logique ;
    • comprendre les modes d'utilisation des appareillages, automates, et autres dispositifs mis à sa disposition ;
    • maîtriser la lecture et/ou l'écriture
    • prendre conscience des conventions tacites de la vie en société ;
    • s'exprimer ;
    • s'adapter aux changements imprévus

 

Quelques chiffres...

Aujourd'hui, la France compte 3,5 millions de personnes handicapées.

Parmi elles, 2 millions sont porteuses d'un handicap sévère. 650 000 à 700 000 d'entre elles se trouvent en situation de handicap mental, ce qui représente environ 20 % des personnes handicapées.

Chaque année, entre 6 000 et 8 500 enfants naissent avec un handicap mental.

 

 

[1] Romain LIBERMAN, Handicaps et maladies mentales, Que sais-je ?, PUF, 2003

[2] Fiche n° 6 sur la déficience intellectuelle rédigée et éditée par l'AWIPH en collaboration avec l'AFrAHM.

[3] Régis DEVOLDERE, « La personne handicapée mentale acteur de sa propre vie »,

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Des règles d'hygiène essentielles en matière alimentaire en établissements médico -social

17 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Hebergements pour adultes EPHAD Maintien à domicile, #Hébergement Vie sociale, #Hygiène, #Restauration, #Entretien des locaux, #Blanchisserie

Quelques règles primordiales à la vie de tous les jours. Le respect des règles d'hygiène devient l'atout principal dans la vie de tout être, afin de vivre dans un environnement sain. En passant du lavage à la manipulation des oeufs, des règles sont à respecter! Ainsi que la manipulation, le temps de cuisson des aliments.

 

Eric LARTIEUX Hygièniste intervenant au CAC FORMATIONS ORES

Lire la suite

Certification RABC avec le CAC FORMATIONS

14 Mai 2018 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers, #Blanchisserie, #Hygiène, #Hébergement Vie sociale

Une blanchisserie a pour première mission de fournir un linge propre, agréable au toucher, bien sec, repassé, dégageant une agréable sensation de fraîcheur. Mais cela ne suffit pas. Elle doit assurer en plus la sécurité de ses clients et les préserver de toute infection.

 

C’est à l’issue d’un audit de deux jours, réalisé par un auditeur externe  que l’atelier blanchisserie de l’Établissement et service d’aide par le travail (ESAT) d’amis de parents reçoit la qualification RABC. Ce nouveau label est reconnu dans le milieu des blanchisseries professionnelles.

Cette norme fixe les bonnes pratiques concernant la maîtrise de la bio contamination et est conçue dans la perspective d’une intégration future au système qualité ISO 9 001.

 Elle garantit pour le client que l’atelier blanchisserie applique les mesures et les procédures de maîtrise des risques microbiologiques pour une meilleure organisation du circuit du linge : réception et tri, circuit du linge sale, différentes étapes en blanchisserie (barrière aseptique et marche en avant), traitement du linge en zone propre, rangement et distribution.

Une préparation est bien entendu  nécessaire pour satisfaire aux nouvelles exigences en matière de matériel et de procédures. De nouvelles habitudes sont à mettre en place, autant en interne que chez les clients. Après une période probatoire de six mois, un nouvel audit confirmera ce label, puis la fréquence des contrôles passera à un par an.

Cette opération a demandé une forte implication des personnes à tous les niveaux et l’équipe de la blanchisserie de l’ESAT est particulièrement fière de ce label qui vient en reconnaissance du travail fourni.

Ce gage de qualité et de rigueur est bien sûr un plus vis-à-vis d’une clientèle aux exigences croissantes en matière d'hygiène du linge et de crédibilité clientèle ( collectivités, secteur médical et médico social).

des formations Blanchisserie RABC  accompagnées par des professionnels de terrain connaissant bien le secteur protégé:www.cac-formations.net
des formations Blanchisserie RABC  accompagnées par des professionnels de terrain connaissant bien le secteur protégé:www.cac-formations.net
des formations Blanchisserie RABC  accompagnées par des professionnels de terrain connaissant bien le secteur protégé:www.cac-formations.net

des formations Blanchisserie RABC accompagnées par des professionnels de terrain connaissant bien le secteur protégé:www.cac-formations.net

Lire la suite
1 2 3 4 > >>