Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Retraite des travailleurs handicapés en 2014

Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #social

Nombreuses sont les questions,interrogations exprimées par les travailleurs d'ESAT, usagers,parents mais aussi lecteurs... Le point sur la législation:

Les bénéficiaires de l’AAH sont réputés inaptes au travail dès l’âge de 60 ans et 62 ans (selon la date de naissance) et peuvent faire valoir leurs droits à la retraite. Ils sont, de ce fait, dispensés de la procédure de reconnaissance de l’inaptitude au travail.
Un dispositif de liaison est mis en place entre les caisses de sécurité sociale pour assurer la continuité du versement des mensualités, lors du passage de l’AAH à la pension de vieillesse.

La loi réformant les retraites a été définitivement adoptée le 27 octobre 2010 et publiée au Journal officile du 2 novembre 2010. Les salariés handicapés pourront continuer à partir à 60 ans et pourront bénéficier du taux plein à 65 ans.

Une mesure intéresse directement les personnes en situation de handicap :

- A partir du 1er juillet 2011, les assurés titulaires de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) pourront bénéficier d'une retraite anticipées à partir de 55 ans s'ils remplissent les conditions de durée d'assurance et de cotisations.

Cf. Circulaire CNAV N°2011/21 du 7 mars 2011 et Circulaire CNAV N° 2011-63 du 23 août 2011

L'article 97 de la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a élargi la liste des personnes pouvant avoir accès au dispositif de retraite anticipée prévu en faveur des personnes handicapées aux assurés dont la qualité de travailleur handicapé est reconnue.

Dans sa circulaire du 17 mars 2011 annulée et remplacée par la circulaire du 2 février 2012, la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) précise les conditions de mise en œuvre de cette nouvelle disposition.

Dans la mesure où ni la loi du 9 novembre 2010, ni son décret d’application du 30 décembre 2010 ne précisent la date d’effet de cette nouvelle disposition, la CNAV considère qu’elle s’applique aux assurés dont la demande de retraite anticipée se situe à compter du 11 novembre 2010 (lendemain de la publication de la loi), « la date d’effet de la retraite anticipée attribuée aux intéressés est de ce fait fixée au plutôt au 1er décembre 2010 »

Les assurés, dont la demande de retraite anticipée a fait l’objet d’un refus au motif que la qualité de travailleur handicapé n’était pas prise en compte, peuvent déposer une nouvelle demande, la date d’effet de la pension étant, dans ce cas, fixée en fonction de la date de réception de cette demande.

Nouvelles conditions de départ à la retraite anticipée

Les assurés, dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont réduites par suite de l’altération d’une ou de plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques, sont dorénavant considérés comme travailleurs handicapés (reconnaissance de qualité de travailleurs handicapés (RQTH).

Donc la qualité de travailleur handicapé (n’est plus exprimée en pourcentage du handicap, mais liée à la gravité du handicap vis-à-vis de l’emploi.

Outre la condition de handicap, les autres dispositions relatives à la retraite anticipée (âge, durée d’assurance, effets de l’anticipation….) sont également applicables aux assurés dont la qualité de travailleur handicapé est reconnue. Il appartient au dernier régime d’affiliation de s’assurer que les assurés remplissent les conditions requises. (Une durée minimale d’assurance validée et une durée minimale cotisée).

De ce fait, les travailleurs handicapés peuvent partir dès l’âge de 55 ans jusqu’à l’âge légal de départ à la retraite.

A noter : Cette possibilité existait uniquement pour les assurés handicapés dont le taux d'incapacité était d'au moins 80% d'invalidité.

Partager cette page

Repost 0