Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

Normes R.A.B.C ,qualité en Blanchisserie:le point expert

1 Décembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Blanchisserie

NORMES & OBLIGATIONS

Régulièrement de nombreux lecteurs nous contactent concernant "les normes" d'une Blanchisserie en établissement médico-social: Rappelons que la première question à se poser ,simplement déjà concerne le linge traité dans vos locaux.

  • Le point concernant votre linge....

En matière de traitement du linge, il existe deux normes régissant des types d’établissements différents :

  1. La norme NF X50 058 qui concerne les maisons de retraite, EHPAD, EHPA, Foyers Logement…

Cette norme préconise la « marche en avant » du linge, de sorte que le linge sale ne croise jamais le linge propre. Le linge sale est acheminé par une porte, puis lavé dans des laveuses classiques. Il est ensuite séché, repassé et plié, avant d’être évacué par une seconde porte. De cette façon, le linge ne revient jamais en arrière.

La séparation physique d’une zone sale et d’une zone propre n’est pas obligatoire.

Cette norme reste d’application volontaire. Il faut donc essayer de s’en approcher, en fonction de la configuration des locaux disponibles.

  1. La norme NF EN 14065 (méthode RABC) qui concerne tous les établissements de santé : hôpitaux, cliniques…

Dans le but de lutter contre la bio contamination, cette norme prévoit la séparation physique de la blanchisserie en une zone sale et une zone propre, qui ne communiquent que par un sas, dans lequel le personnel doit se changer et se désinfecter.La norme R.A.B.C n'est nullement obligatoire contrairement à la méthode HACCP en alimentaire, mais bien entendu fortement conseillée dans le traitement Qualité du linge en à risques (linge plat ou d'usagers) en établissements.

Cette exigence nécessite l’emploi de laveuses dites « aseptiques ». Leur particularité est de posséder deux portes :

  • l’une pour le chargement du linge sale,
  • l’autre pour le déchargement du linge propre.

Ces machines sont intégrées dans une cloison qui sépare la blanchisserie en deux zones distinctes.

Si les avantages d’une blanchisserie aseptique sont évidents en termes d’hygiène, il existe deux contraintes :

  • d’une part, une surface au sol plus importante que pour une blanchisserie traditionnelle,
  • d’autre part, un budget plus élevé d’environ 20 %.

N'hésitez pas à nous contacter pour toutes vos questions ,conseils qui restent les bienvenus.

Pierre DELBES , Ingénieur Textile Consultant au CAC FORMATIONS

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article