Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

En Route Pour Pinder l'exemple de l' ESAT Lothaire

30 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Film mémoire du travail de création d'un numéro de cirque avec les usagers de l'ESAT Lothaire de Montigny-lès-Metz encadrés par Vincent Antoniazzi du Cirk'Eole.

"Un groupe de 8 travailleurs handicapés de l'ESAT Lothaire du CMSEA à Montigny-Lès)Metz, s'initie aux arts du cirque. Invité par le CE d'Air France et le Cirque Pinder dans le cadre d'une soirée Handicirque, le groupe prépare une représentation de 4 minutes sous le chapiteau du Cirque Pinder à Paris.
Projet extraordinaire filmé des répétitions jusqu'à la représentation !
Deux journées à Paris entre découverte de la capitale et spectacle devant 4000 personnes!"
Peggy Meyer, éducatrice spécialisée, ESAT Lothaire

Lire la suite

L'avenir des Entreprises Adaptées au Québec

30 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Lire la suite

Reconnaissance des compétences ,chez nos voisins Québecois.

29 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Amorcé en 2009, le projet Évaluation et reconnaissance des compétences s'est terminé en 2013. Nous vous invitons à prendre connaissance de cette vidéo qui propose des témoignages éloquents de travailleurs handicapés et d'entreprises adaptées ayant participé au projet,chez nos voisins Québecois.

En2013 les entreprises adaptées ARTB inc. et Le Sextant ont participé à un projet d'évaluation et de certification des compétences de certains de leurs travailleurs oeuvrant à titre de préposé à l'entretien ménager d'édifices publics. À partir de différents témoignages, la vidéo présente les avantages pour les entreprises et les travailleurs de procéder à l'évaluation et à la certification des compétences!

publié par M.Claire Montréal.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

25 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Lire la suite

Pôle emploi / Ils bossent pour vous. Atelier travailleurs handicapés

20 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Trouver un travail lorsque l'on est travailleur handicapé requiert de bien connaître ce que l'on sait faire et les qualités qui intéresseront une entreprise...

Lire la suite

Publié depuis Overblog

18 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Lire la suite

La ferme Nos pilifs (ETA - entreprise de travail adapté) Bruxelles

17 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

La Ferme "Nos Pilifs" est l'exemple de ce que devrait être une entreprise de travail adaptée pour les personnes déficientes. C'est pourquoi, par l'entremise de la Fondation Lou, j'ai apporté ma contribution à la production pour que ce film puisse exister et que de tels projets s'essaiment.A la demande de nombreux lecteurs ,nous rediffusons ce reportage plein de vies et d'envies...

Pierre DE BRUGES responsable d'unité

Lire la suite

Publié depuis Overblog

16 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

L'Esat Présence, une référence dans l'accueil et la formation des travailleurs handicapés


La Seyne-sur-Mer (83) Si, à première vue, l'hôtel-restaurant Le Poséidon s'affiche comme un établissement commercial classique, il fonctionne intégralement avec des travailleurs en situation de handicap. Une structure qui sert de modèle dans la région Paca.

L'hôtel-restaurant Le Poséidon, à La Seyne-sur-mer (83), fonctionne comme tous les établissements hôteliers classiques. Un hôtel de 23 chambres et un restaurant avec 60 couverts en intérieur, 25 en terrasse. Pourtant, ici, l'équipe de 90 personnes est constituée de travailleurs handicapés ayant pour objectif d'obtenir une validation des acquis de l'expérience (VAE).

Le Poséidon sert d'atelier d'application pour l'établissement et services d'aide par le travail (Esat), géré par l'association Présence, qui accueille et forme des ouvriers présentant une déficience intellectuelle ou psychique aux métiers de l'hôtellerie, de la restauration, de l'entretien des sols et surfaces, des espaces verts, à la blanchisserie ou encore au portage de repas à domicile.

"Nous sommes dans une démarche de professionnalisation, de valorisation des compétences. Notre objectif est d'inclure l'Esat dans le tissu économique local en créant des échanges et en arrivant à placer certains ouvriers dans d'autres établissements", détaille Véronique Albertini, adjointe de direction. Ainsi, un partenariat est déjà en place avec le lycée hôtelier Anne-Sophie Pic de Toulon, qui reçoit chaque année des ouvriers en stage alors qu'en septembre, d'autres seront accueillis au Campanile de Six-Fours-les-plages. Autre projet à mener dans les mois à venir, l'Esat compte se faire accompagner par l'Umih 83 pour l'obtention du titre de Maître restaurateur.

Une pédagogie de la réussite...

Mardi 24 juin, 21 ouvriers passaient l'examen de VAE, jugés par les formateurs de l'Afpa d'Istres (13) et de La Valette-du-Var. Après trois ans d'expérience professionnelle au sein du Poséidon - et parfois plus - les ouvriers volontaires peuvent prétendre au titre professionnel, qu'ils passent dans son intégralité ou partiellement, sur plusieurs années. "L'idée est d'éviter l'échec pour ne pas les décourager. Nous les accompagnons en fonction des compétences de chacun", explique Véronique Albertini.

Seize moniteurs d'atelier et trois chefs d'équipe encadrent les travailleurs en fonction d'un projet personnalisé établi, dans des situations de travail apprenantes. "Leur travail est bien souvent leur seule interface sociale, ils ont une motivation incroyable et une marge de progression qu'on n'imagine pas", commente Eddy Bonjean, moniteur d'atelier, issu de la grande restauration.

Existant depuis 1988, L'Esat de l'association Présence a été précurseur en région Paca, notamment en ce qui concerne l'accès aux VAE pour les travailleurs handicapés. Aujourd'hui, il fait figure de référence et accompagne une dizaine d'autres Esat du Var et des Bouches-du-Rhône.

Cette année, quatre travailleurs ont obtenu le titre complet de serveur en restauration. D'autres ont validé une partie de leurs compétences professionnelles, quatre en restauration, deux en cuisine, deux en agent d'hôtellerie et deux en entretien sols et surfaces. Une expérience encourageante pour espérer obtenir prochainement le titre complet et peut-être intégrer à l'issue un établissement 'classique'.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

15 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Le marché des espaces verts : les ESAT aussi sont concernés

Avec un chiffre d’affaires en progression de 6,4 % en 2013, les entreprises spécialisées dans la création et l’entretien des parcs et jardins réalisent l’une des meilleures performances de l’année, toutes activités confondues. Selon "L’ UNEP les entreprises du paysage", seule organisation représentative du secteur, l’attractivité de la profession est un fait incontestable."

« Entre 2008 et 2010 le nombre d’entreprises est passé de 20 000 à 26 500 (+ 32 %) ; Le secteur accueille 85 000 actifs » commente Emmanuel Mony le président de l’UNEP. Les entreprises du paysage emploient 85 050 personnes, dont 61 500 salariés (72 %) et 23 550 non-salariés (28 %). Le chiffre d’affaires de la profession s’élève à 4,97 milliards € en 2010.

Le marché de la création-aménagement d’espaces paysagers marque un léger recul pour passer de 58 % à 56,5 % du chiffre d’affaires en 2010, l’entretien concentrant les 43,5 % restants. Les entreprises de services à la personne spécialisées en petits travaux de jardinage ont été massivement créées depuis 2010. Elles ont été 6700 en 2010 (contre 2700 en 2008), ce qui représente 25 % de l’ensemble des entreprises du secteur. Le marché des particuliers est celui quia le mieux résisté. Il atteint désormais 2 milliards d’euros, soit 42 % du chiffre d’affaires. Les Français se montrent sensibles aux bienfaits des végétaux dans leur environnement, puisque pour 90 % d’entre eux, selon une enquête Unep-Ipsos "le vert est un élément important de leur vie quotidienne. Pourtant, la part de l’Etat et des collectivités locales recule de deux points, signe que les espaces verts n’échappent pas aux restrictions budgétaires.

Ce marché concerne naturellement les ESAT dont les espaces verts sont une activité historique et bénéfique pour certains de leurs usagers.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

14 Juillet 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Explications du Décret 2012-943 relatif au montant minimum d'achats avec les ESAT / EA...

Le décret n° 2012 – 943 du 1er août 2012 vient préciser le montant minimum à dépenser pour être exonéré de la sur-contribution (1500 X smic horaire) uniquement par le biais de contrats de sous-traitance ou achats avec le secteur adapté et protégé. Il est clair que si l’établissement a embauché ou fait travaillé un stagiaire dans les conditions prévues, cette condition minimum ne s’applique pas.

Pour la contribution 2013, reprenant les actions de l’année 2012, il faudra avoir dépensé (depuis le 1er janvier 2009 jusqu’au 31 décembre 2012 soit 4 ans) un total de :

1° 400 fois le salaire horaire minimum de croissance dans les entreprises de 20 à 199 salariés soit 400 X 9,40 euros = 3760 euros HT de contrats
2° 500 fois le salaire horaire minimum de croissance dans les entreprises de 200 à 749 salariés soit 500 X 9,40 euros = 4700 euros HT de contrats
3° 600 fois le salaire horaire minimum de croissance dans les entreprises de 750 salariés et plus soit 600 X 9,40 euros = 5640 euros HT de contrats

Le taux smic horaire à prendre en compte semble être celui du moment de la déclaration (mais ça n’est pas clairement indiqué).

Ex. Une entreprise de 20 salariés qui n’a pas embauché ni retenu de stagiaire dans ses effectifs durant 3 ans, a réalisé les CA suivants avec les ESAT/EA :
N-4 = 0 euros
N-3 = 500 euros HT
N-2 = 1000 euros HT
N-1 (2012) = 2000 euros HT

Soit un total de 3500 euros sur les 4 dernières années sera assujetti à la sur-contribution (en février 2013). Ceci n’aurait pas été le cas si elle avait réalisé sur les 4 dernières années, un CA de 3760 euros HT minimum.

Lire la suite
1 2 3 > >>