Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE BLOG DU CAC-FORMATIONS

ESAT Emploi et Conseil à la vie Sociale

29 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

Handicap et Conseil à la Vie sociale à l'ESAT l'ENVOL reportage..

posté par Karl et vu sur Daily Motion

Lire la suite

L'Esat du Bois-Joli a ouvert ses portes, samedi

29 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS

L'Esat du Bois-Joli a ouvert ses portes, samedi

Samedi, Richard Gonel, directeur-adjoint de l'établissement et service d'aide par le travail (Esat) du Bois-Joli, a accueilli de nombreux visiteurs venus découvrir les activités de l'établissement.

140 personnes travaillent dans six ateliers : le façonnage, la restauration, le lavage de bacs, le reconditionnement, les espaces verts et le calendrier. Des personnes extérieures, employées dans diverses entreprises, représentant un tremplin à l'insertion (déménagement, cuisine, tri de déchets, sous-traitance...) complètent l'équipe.

La porte ouverte est l'occasion de mettre l'accent sur une nouveauté. En 2014, une section annexe Équipage a été créée. Elle accueille 56 personnes handicapées des trois Esat de l'agglomération mancelle. Cela se fait par moitié sur le temps de travail et l'autre moitié dans une quinzaine d'activités occupationnelles, comme l'équitation, le yoga, la danse, le théâtre, la peinture, les bijoux, la cuisine...

Au marché de Noël, qui aura lieu du 15 au 19 décembre, de 12 h à 14 h, l'Esat proposera une vente de tableaux, bijoux, miel et confiture. Enfin, le service restauration avec formule self, ouvert le midi au public, est apprécié avec ses menus préparés et transformés sur place. Cette salle de restaurant peut être louée pour accueillir des groupes d'une trentaine de personnes en formation ou séminaire. Contact : 02 43 39 99 39.

Lire la suite
Lire la suite

Estime de soi et validation des compétences à l'ESAT

24 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Un dispositif gagnant/gagnant pour tous ESAT, clients mais surtout Usagers en matière d'estime de soi!

Lire la suite

Educateurs techniques et compagnons batisseurs...

23 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Publié depuis Overblog

22 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #société

La Française des Jeux parie sur la diversité et le handicap...

Résumé : De 2,6 % à 6.55 % de collaborateurs handicapés en 4 ans. La Française des Jeux a reçu, le 13 novembre 2014, le label diversité qui salue l'implication des entreprises qui font le pari de s'enrichir des différences. Et le relèvent !

2,6 % de collaborateurs handicapés en 2009 ; 6,55% en 2013 ! La Française des Jeux (FDJ) a fait le pari de la diversité, et ses résultats le prouvent. Selon elle, « mieux vivre ensemble, c'est accepter et même s'enrichir des différences. FDJ s'est donc dotée d'une organisation dont la performance est directement liée au niveau de bien-être et, plus généralement, de qualité de vie au travail. » A ce titre, François Rebsamen, ministre du Travail, vient de lui décerner le label Diversité.

La diversité : une priorité !

Le 13 novembre 2014, la remise officielle de ce label obtenu le 8 février 2013 après une certification AFNOR consacre l'engagement de Responsabilité sociale d'entreprise (RSE) de la FDJ, signataire de la charte de la Diversité. « Je compte poursuivre et renforcer l'engagement de FDJ pour que la cause de la diversité sous toutes ses facettes reste une priorité, a déclaré madame Stéphane Pallez, PDG de l'entreprise depuis octobre 2014 ». Cette politique a également été reconnue par la notation extra financière Vigeo (76/100) qui évalue ses engagements RSE, y compris en matière de diversité.

Un observatoire du bien-être au travail

Ce label englobe les implications en faveur des travailleurs handicapés mais pas seulement… La FDJ s'est donc fixé quatre priorités. Tout d'abord développer l'égalité professionnelle des femmes et des hommes, en mettant l'accent sur la parité à chaque niveau de la hiérarchie. Ensuite améliorer la promotion de la diversité des âges des juniors et des seniors. Puis poursuivre l'accroissement de la part d'emploi direct et indirect de collaborateurs en situation de handicap, en amenant progressivement les filiales du groupe vers ce niveau. Plus globalement, optimiser l'accès à l'emploi de tous, quelles que soient leurs origines, sociales, culturelles ou géographiques. L'Observatoire du bien-être au travail (OBET), grâce à son réseau d'écoute, permet, en cas de nécessité, de détecter d'éventuelles situations de discrimination ou de harcèlement. Présents sur l'ensemble des sites, les collaborateurs membres de l'OBET ont eux-mêmes suivi des formations à l'écoute active. Publié surHandicap.fr E. Dal'Secco

Lire la suite

Publié depuis Overblog

20 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #société

Emploi et handicap : les asso tirent la sonnette d'alarme !

Résumé : Du 17 au 23 novembre 2014, c'est la 18ème Semaine pour l'emploi des personnes handicapées. Profitant de cet éclairage médiatique rare, les associations dénoncent un contexte critique. 430 000 sont au chômage, le plus souvent sans qualification...

Un chômage qui augmente deux fois plus vite que la moyenne, de faibles qualifications : les associations tirent la sonnette d'alarme à l'occasion de la 18e semaine de l'emploi des personnes handicapées, qui s'ouvre le 17 novembre dans un contexte "critique". "Les données sont alarmantes, avec un doublement historique en six ans du nombre de chômeurs", résume Prosper Teboul, directeur général de l'Association des paralysés de France (APF).

Chômage : +10 % en un an !

Fin 2013, 413 421 personnes handicapées étaient à la recherche d'un emploi, une hausse de 11,5% en un an et un doublement par rapport à la fin 2007. Les personnes handicapées sont encore plus touchées par la crise que les autres : un demandeur d'emploi sur deux est chômeur de longue durée, près d'un sur deux est âgé de plus de 50 ans, leur taux de chômage est de 22%. "Une personne handicapée qui perd son emploi met en moyenne quatre ans avant de reprendre pied dans l'emploi", selon le président de l'APF, Alain Rochon. La situation ne s'est pas améliorée cette année puisque la France comptait fin juin 427 947 demandeurs d'emploi handicapés, une hausse de 10,6% sur un an, deux fois plus rapide que la hausse de l'ensemble des chômeurs (+5,2%), selon le dernier bilan de l'Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) basé sur les données de Pôle emploi.

Tous handicaps concernés...

L'Agefiph rappelle que les personnes souffrant d'un handicap lourd ne sont pas les seules concernées. "Les personnes en fauteuil ne représentent que 2% des personnes handicapées", souligne-t-elle en citant l'exemple d'un cuisinier qui suite à un accident, souffre d'un problème aux genoux l'empêchant de rester debout toute la journée. L'Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Adapt), qui a créé cette semaine de sensibilisation, l'a axée cette année sur "la sécurisation des parcours", de la scolarisation à la vie professionnelle.

Trop de ruptures dans leur parcours...

"De l'école primaire au collège, du collège au lycée, du lycée à l'école professionnelle, à l'université ou dans une école supérieure, à chaque fois qu'il y a passage, il y a un risque de rupture pour un jeune handicapé", souligne le directeur de l'Adapt, Eric Blanchet. 29% des demandeurs d'emplois handicapés ont un niveau inférieur au CAP, selon Adapt. "Pour les adultes, le risque de rupture est la perte d'emploi suite à un accident, où à une maladie invalidante ou professionnelle", ajoute M. Blanchet. Ceci nécessite de mettre en place un accompagnement, aussi bien de la personne handicapée que de l'entreprise qui va l'employer, souligne-t-il.

Exclus de la formation professionnelle...

Moins qualifiées que le reste de la population, les personnes handicapés ont aussi plus de mal à accéder à la formation professionnelle. "Le système de formation professionnelle est en train d'exclure les handicapés. En trois ans, l'accès a été divisé par deux", s'inquiète Yves Barou, président de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). Le gouvernement a fait adopter, lors de l'examen du projet de budget 2015 à l'Assemblée, un prélèvement de 29 millions d'euros sur les réserves du fonds d'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Une ponction équivalente est prévue sur l'Agefiph, qui oeuvre pour l'insertion dans les entreprises privées. Aux yeux des associations, cela "ne pourra que fragiliser les actions engagées envers les personnes en situation de handicap". Le gouvernement pour sa part fait valoir que ces sommes sont destinées à financer des emplois aidés, dont bénéficient également les personnes
handicapées.

Conférence nationale du handicap en décembre 2014...

La prochaine Conférence nationale du handicap (CNH), qui doit se tenir "en décembre" 2014, comportera un volet sur l'emploi, souligne le secrétariat d'Etat aux personnes handicapées. Pour préparer ce rendez-vous, un forum régional sur l'emploi doit se tenir à Dijon le 1er décembre, en présence du ministre du Travail François Rebsamen. "Nous voulons des actions réelles et concrètes, pas un compte-rendu de différents rapports", souligne M. Rochon. Les entreprises de plus de 20 salariés ont l'obligation d'employer 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières. Mais selon l'APF, ce taux est "autour de 4,5%" dans le public et proche de 3% dans le privé.

Lire la suite

Jonathan, du handicap à la formation

19 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Handicap

Après un accident de travail, quelles sont les démarches pour se faire reconnaître travailleur handicapé, et envisager une réinsertion professionnelle. Ce premier épisode est suivi d'un second, intitulé "Handicap et insertion - Jonathan, de la formation à l'insertion".
Ce film a reçu la récompense pour « handicap et insertion » aux Entretiens de Bichat .

Lire la suite

Educateur technique spécialisé: un métier si mal connu...

19 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #Moniteurs d'ateliers

Lire la suite

Publié depuis Overblog

19 Novembre 2014 , Rédigé par CAC-FORMATIONS Publié dans #société

Le point sur les droits pour les travailleurs en ESAT...

Pas toujours simple de situer le statut des travailleurs d'ESAT ,malgré la loi de 2005 qui est passée par là... les nombreuses questions des lecteurs adressées en témoigne...

Le point....

L'ESAT est un établissement médico-social permettant aux personnes en situation de handicap qui ne peuvent travailler en milieu ordinaire de travail d'exercer une activité à caractère professionnelle et socialisante tout en bénéficiant d'un suivi médico-éducatif dans un milieu protégé. De ce fait, les personnes accueillies ne sont pas assimilables à des salariés de droit commun soumis aux dispositions du code du travail mais, sont avant tout des usagers d'un établissement ou service médico-social.

Cependant, la loi du 11 février 2005 permet désormais à la personne handicapée qui a été orientée en ESAT de bénéficier d'un certain nombre de droits sociaux. Ces droits seront effectifs à compter de 1er janvier 2007.

Le droit à congé et aux autorisations d'absence....

En pratique, si ce droit à congés existait déjà dans la quasi-totalité des CAT, désormais, le travailleur handicapé ayant conclu un contrat d'aide et de soutien par le travail et qui justifie d'un mois de présence dans la structure a droit à un congé annuel, qui donne lieu au versement de la rémunération garantie et dont la durée est déterminée à raison de 2 jours et demi ouvrables par mois d'accueil en ESAT. La durée totale de ce congé, qui ne peut excéder 30 jours ouvrables, peut être augmentée de 3 jours mobiles.

Les travailleurs handicapés auront également droit aux congés de maternité et d'adoption, de paternité, parental d'éducation et de solidarité familiale et également au congé accordé au père à la suite du décès de la mère qui attendait un enfant.
Le travailleur handicapé dont l'enfant est victime d'une maladie, d'un accident ou d'un handicap grave, peut prétendre au bénéfice du congé de présence parentale.
Enfin, certains évènements familiaux (mariage, naissance, adoption ou décès) peuvent ouvrir droit à des autorisations exceptionnelles d'absence sur justificatifs.


La mise en place de connexions avec le milieu ordinaire ...

La loi du 11 février 2005 a institué une faculté de mise à disposition provisoire des personnes accueillies en ESAT vers une entreprise extérieure. Dans ce cas, un contrat de détachement écrit est passé entre l'ESAT et l'entreprise. Une convention, précisant l'aide apportée à la personne et à son employeur, peut compléter différents types de contrats. A l'occasion d'une rupture de contrat ou lorsque le contrat n'est pas définitif, la personne handicapée peut alors réintégrer de plein droit son ESAT d'origine.


Le droit à la formation et à la validation des acquis...

Les ESAT doivent mettre en œuvre elles-mêmes ou favoriser, en recourant à des intervenants extérieurs, l'accès à des actions d'entretien des connaissances, de maintien des acquis scolaires et de formation professionnelle, ainsi que des actions éducatives d'accès à l'autonomie et d'implication dans la vie sociale.

Un décret du 9 janvier 2006 envisage les modalités de mise en œplace de la formation professionnelle des personnes handicapées ou présentant un trouble de santé invalidant. A ce titre, les organismes de formation doivent prévoir : un accueil à temps partiel ou discontinu ; une durée adaptée de la formation et des modalités adaptées de validation.

Les adaptations peuvent être individuelles ou collectives lorsqu'elles visent des personnes ayant des besoins similaires.

Enfin, un autre principe est également affirmé dans la loi, celui de la validation des acquis de l'expérience permettant d'obtenir un diplôme par équivalence après un certain nombre d'années d'activité.

Prime d'intéressement...
L'ESAT peut consacrer une partie de son excédent d'exploitation à l'intéressement des travailleurs handicapés. Le montant de la prime octroyée à ce titre à chacun de ceux-ci étant limité à un plafond égal à 10% du montant total annuel de la part de rémunération garantie directement financée par l'ESAT au cours de l'exercice au titre duquel l'excédent d'exploitation est constaté.
Cette prime n'est pas prise en compte dans le calcul de l'AAH ce qui garantit un revenu net réel pour le travailleur handicapé.


Désormais, l'ESAT est seul subrogé dans les droits du travailleur handicapé aux indemnités journalières.
La part revenant à l'Etat, au prorata de sa participation à la rémunération garantie, vient en déduction de l'aide au poste.



L'Etat assure également à l'organisme gestionnaire la compensation d'une partie des cotisations payées au titre de l'affiliation des travailleurs handicapés à un organisme de prévoyance afin de permettre la prise en charge de la part de rémunération garantie directement financée par l'ESAT, maintenue en cas d'arrêt maladie indemnisé.
Cette compensation est fixée à 2% de la part de la rémunération garantie financée par l'ESAT.

]Mise à disposition...

Lorsque l'exercice d'une activité à caractère professionnel en milieu ordinaire de travail est susceptible de favoriser l'épanouissement personnel et professionnel et de développer la capacité d'emploi de travailleurs handicapés admis dans un ESAT, cet établissement peut, avec l'accord des intéressés, mettre une ou plusieurs personnes handicapées à la disposition d'une entreprise, d'une collectivité territoriale, d'un établissement public, d'une association ou de toute autre personne morale de droit public ou de droit privé ainsi qu'auprès d'une personne physique.

Les travailleurs handicapés concernés continuent à bénéficier d'un accompagnement médico-social et professionnel assuré par l'ESAT auquel ils demeurent rattachés.

Un contrat écrit est passé entre l'ESAT et la personne physique ou morale auprès de laquelle la mise à disposition est réalisée.

La rédaction..

Lire la suite
1 2 3 4 > >>